(Happy Valley-Goose Bay) Un leader inuit du Labrador demande une enquête après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle on voit un policier municipal projeter au sol un homme qui a les mains menottées dans le dos.

La Presse Canadienne

Dans une vidéo publiée sur Facebook vendredi par la députée progressiste-conservatrice du Labrador, Lela Evans, on voit d’abord le policier maintenir l’homme face contre le capot d’un véhicule de patrouille de la police municipale de Happy Valley-Goose Bay, au Labrador, pendant qu’il fouille ses poches.

Lorsque l’homme menotté se tourne légèrement vers sa droite, le policier le jette au sol. Le feuillage des arbres ne permet pas de voir ce qui se passe ensuite au sol.

Le président du Conseil de la communauté de NunatuKavut, Todd Russell, a indiqué samedi dans un communiqué que cette vidéo constitue un nouvel exemple troublant de la violence contre les Autochtones et témoigne du racisme systémique qui existe au sein des corps policiers au Canada.

M. Russell demande une enquête approfondie sur l’incident et félicite la personne qui a publié à l’origine la vidéo sur les réseaux sociaux.

La Ville de Happy Valley-Goose Bay a également indiqué samedi dans un communiqué qu’un policier municipal avait été mis en congé administratif en lien avec la vidéo et qu’elle demandait une enquête indépendante sur l’intervention.