Plusieurs dizaines d'agents frontaliers ont manifesté contre les conservateurs à l'aéroport Montréal-Trudeau, cet avant-midi, assurant que l'austérité budgétaire du gouvernement fédéral met en danger la sécurité nationale du Canada.

Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Le président du Syndicat des douanes et de l'immigration, Jean-Pierre Fortin, a affirmé que la crise des migrants actuelle rendait encore plus important le travail de ses syndiqués.

«Depuis deux ans et demi, les postes n'ont pas été remplacés», a dénoncé M. Fortin, qui critique aussi l'utilisation de guichets informatisés et de téléphones pour dédouaner les individus qui veulent entrer au pays.

L'impact de cette diminution des effectifs, «on l'a vu la semaine dernière, les migrants rentrent par les champs de maïs», a continué M. Fortin.

Les manifestants - 300 selon le syndicat - n'ont pas entravé les activités de l'aéroport.