Recherche Voyage

Semaine de relâche: bien préparer son congé

«On a reçu des réservations pour de longs... (Photo fournie par Au Chalet en bois rond0)

Agrandir

«On a reçu des réservations pour de longs séjours dès la fin de l'été, note Cynthia René, adjointe au marketing d'Au Chalet en bois rond. Pour les séjours de deux nuitées, on peut patienter jusqu'à la fin de l'automne.»

Photo fournie par Au Chalet en bois rond0

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cette année, les jeunes de la Montérégie, des Laurentides, des Cantons-de-l'Est, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, du Centre-du-Québec et de l'Outaouais seront en relâche en même temps que ceux de Québec, Montréal et Laval pendant la semaine du 5 mars. Seules quelques commissions scolaires de Lanaudière, de l'Abitibi et de la Basse-Côte-Nord seront en congé une semaine plus tôt. Mieux vaut planifiez sa relâche sans tarder.

Au chalet

Si vous songez à passer quelques jours dans un chalet pour profiter des joies de l'hiver, mieux vaut s'atteler à la tâche dès aujourd'hui. «C'est déjà commencé chez nous, confirme Cynthia René, adjointe au marketing d'Au Chalet en bois rond. On a reçu des réservations pour de longs séjours dès la fin de l'été. Pour les séjours de deux nuitées, on peut patienter jusqu'à la fin de l'automne. » Selon Mme René, les gens réservent de plus en plus rapidement pour s'assurer de pouvoir bénéficier du chalet de leur choix, celui qui convient le mieux aux besoins de leur famille. Parmi les 55 chalets offerts par l'entreprise de Sainte-Christine-d'Auvergne, dans la région de Portneuf, ce sont les habitations de petit et de moyen format qui sont réservées en premier pour la semaine de relâche, les grands chalets de 20 à 40 personnes vont davantage trouver preneur les week-ends.

À Walt Disney World

Aller visiter Mickey à Walt Disney World coûte cher pendant la relâche, et c'est encore plus vrai si on tarde à réserver. Vaut donc mieux s'y prendre dès maintenant. «C'est la période la plus achalandée avec Noël, confirme Annie Mailhiot, directrice de Voyage Club Évasion, à Boisbriand. Le choix de chambre est plus grand quand on réserve tôt, c'est d'autant plus crucial pour les familles recomposées qui cherchent des chambres pouvant loger jusqu'à six personnes.» Selon Mme Mailhiot, Disney propose aussi des offres avantageuses très tôt à l'automne, de façon à prendre le pouls de la demande pour les mois à venir. «Il n'y a pas de problème pour ceux qui n'ont pas de restrictions budgétaires, soutient Mme Mailhiot. Mais pour ceux qui veulent économiser, les promotions font une grande différence. À tel point que les gens nous demandent de les appeler dès que les promotions entrent en vigueur.»

Disney propose des offres avantageuses très tôt à... (Photo fournie par Disney) - image 2.0

Agrandir

Disney propose des offres avantageuses très tôt à l'automne, de façon à prendre le pouls de la demande pour les mois à venir.

Photo fournie par Disney

En ski

Si on prévoit aller faire du ski, le mieux est encore une fois d'y penser dès maintenant, car déjà, les meilleures chambres s'envolent. «La relâche est l'une des périodes les plus achalandées de l'année, affirme Jason Masso, directeur du Manoir Saint-Sauveur. Les gens se réveillent généralement un mois avant la relâche, mais il y a déjà des gens qui réservent les meilleures chambres.» Quant aux offres d'activités hivernales pendant la relâche, les forfaits sont pour la plupart déjà en ligne.

À la plage

Ceux qui veulent aller passer la semaine de relâche au soleil peuvent souffler encore un peu. Le volume de forfaits vacances offerts est grand, il y a du choix. En revanche, «il faut réserver le plus tôt possible si vous avez des demandes précises, avertit Debbie Cabana, directrice des relations publiques chez Air Transat. On pense notamment aux chambres plus grandes ou aux horaires de vol, car on sait que ce n'est pas toujours agréable de voler au petit matin avec de jeunes enfants.» Le mois d'octobre est aussi un bon moment pour réserver, car certains voyagistes offrent une garantie du meilleur prix. Néanmoins, on ne se bouscule pas trop pour l'heure. «Notre humeur fluctue avec la météo, affirme Mme Cabana. Comme on a un automne agréable et chaud, on ne pense pas qu'on va bientôt avoir froid. Présentement, les gens ont moins en tête d'aller passer du temps au soleil.»

En faisant un échange de maisons

On songe davantage aux services d'échange de domiciles quand on prépare de grands voyages, mais c'est aussi possible de le faire pendant la période de la relâche. «On voit une recrudescence d'activité pour les petites vacances, confirme Alexandra Origet du Cluzeau, directrice de la communication internationale chez Trocmaison.com. Les gens sont de plus en plus familiers avec le système, on voit donc plus de demandes sur des périodes plus courtes, comme Noël et les vacances scolaires. Par rapport à l'an dernier, on a vu une progression globale de près de 50 % des courts voyages.» On recommande aux gens de réserver au moins six semaines à l'avance, mais Mme Origet du Cluzeau fait remarquer qu'il est sans doute plus facile de trouver une maison quand on est flexible sur la destination. «Si je veux faire du ski pendant la relâche, ça peut être à Québec, à Mont-Tremblant ou au Vermont, on est alors plus enclin à obtenir un échange de dernière minute.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer