Recherche Voyage

Le courrier du globe-trotter: la Hongrie et les pays baltes en solo

Budapest... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

Budapest

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Destination : Hongrie et pays baltes (Lituanie, Lettonie, Estonie).

Voyageur : une femme à la retraite.

Durée du voyage : quatre semaines.

Je veux visiter les pays baltes et la Hongrie. Je prendrai environ quatre semaines en septembre ou octobre. Par quel pays dois-je commencer ? Je suis à la retraite et je ne conduis pas ; je voyagerai donc en train et seule. Est-ce possible ? Est-ce que le logement est abordable ou cher ? Que dois-je visiter ? Ces pays sont-ils dangereux ? J'aime beaucoup marcher et aussi magasiner.

- Nicole Larivée

Jumeler la Hongrie et les pays baltes dans un seul et même voyage est un projet ambitieux. Pour rejoindre Vilnius, capitale de la Lituanie, depuis Budapest, il faut compter plus de 1300 km par la route. C'est grosso modo le kilométrage qui sépare Montréal de Chicago. Par les rails, il faut compter près d'une trentaine d'heures et des changements (au pluriel !) de trains. L'autocar n'est guère plus pratique : 18 h de déplacement, au mieux.

Dans ces conditions, l'avion semble la meilleure option. Air Baltic offre des vols directs entre la capitale hongroise et Riga, en Lettonie, pour des prix qui descendent parfois sous les 250 $ (aller-retour).

La Pologne voire la Finlande seraient des destinations à considérer pour vous simplifier la vie, mais si vous choisissez de garder la Hongrie à votre itinéraire, je vous suggère d'en faire le point d'arrivée et de départ de votre séjour. Air Transat offre un vol sans escale entre Montréal et Budapest ; le service est proposé jusqu'à la mi-octobre.

Dans la capitale hongroise, vous pourrez marcher à satiété : la perle du Danube est un véritable joyau architectural. À mettre impérativement à l'agenda : une visite aux thermes. Les bains Gellert et Széchenyi sont tous deux majestueux.

En Hongrie, vous pourrez aisément faire des excursions d'un jour en train depuis Budapest. Le palais royal de Godollo, les thermes de Miskolc, la cité d'art de Szombathely ou la ville médiévale de Szentendre sont tous accessibles par train.

Les pays baltes

Le système ferroviaire de la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie est, quant à lui, beaucoup moins développé ; il est resté grosso modo le même qu'à l'ère soviétique et il est surtout utilisé pour des liaisons internationales (vers Moscou, notamment).

C'est pour cette raison que Nicolas Valente, spécialiste de ces pays chez Uniktour, conseille de privilégier l'autocar. « Le train peut permettre de passer du centre-ville d'une capitale au centre-ville d'une autre capitale, mais si on veut visiter des villes secondaires, le bus est une meilleure solution. On pourra ainsi accéder aux plages ou aux parcs nationaux. » Qui plus est, ce mode de transport est le plus économique : 10 euros pour un aller simple entre Vilnius et Riga (avec Lux Express). Difficile de trouver mieux !

Sachez-le, les pays baltes sont trois destinations où les richesses naturelles l'emportent sur celles des villes. Certes, les capitales sont vibrantes, la mixité culturelle y est très enrichissante, l'histoire (terrible) de ce coin du monde est passionnante et l'architecture est souvent grandiose. Toutefois, aussitôt qu'on sort de Vilnius, Riga ou Tallinn, on se retrouve en pleine nature : à la campagne, en forêt, sur les rives de la mer Baltique... De quoi ravir une marcheuse !

La Lituanie, par exemple, possède l'une des plus belles plages de la planète, à l'isthme de Courlande : 98 km de dunes et de forêts de pins baignant dans la mer Baltique.

L'Estonie est célèbre pour ses trois parcs nationaux et ses îles, mais aussi pour le quartier médiéval de Tallinn, resté intact.

La Lettonie, de son côté, profite d'une des plus grandes biodiversités du globe, avec plus de 3000 lacs sur son territoire. On y trouve aussi la chute la plus large d'Europe, la Ventas rumba.

Pour y avoir passé une semaine, il y a deux ans, nous pouvons vous confirmer que la capitale lettonne, Riga, est très agréable à découvrir à pied. Le centre-ville, de style Art nouveau, a été classé au patrimoine de l'UNESCO, et pour cause. On ne saurait trop vous recommander un arrêt au gigantesque marché central : on peut s'y composer un festin pour quelques euros.

C'est là un des grands bonheurs des pays baltes : le coût de la vie y est beaucoup moins élevé qu'ailleurs en Europe. Vous pourrez trouver des hôtels propres et bien situés pour moins de 100 $ la nuit. Nicolas Valente explique : « Uniktour offre des voyages sur mesure dans les pays baltes et le coût est d'environ 180 $ par jour, par personne, incluant l'hébergement, le transport et les visites guidées. En comparaison, ce tarif grimpe à 350 $ en Islande. »

Si vous faites preuve d'un minimum de vigilance, la sécurité ne devrait pas poser problème. Certains quartiers peuvent être plus risqués la nuit tombée (je pense notamment au Petit Moscou, à Riga), mais pour le reste, vous pourrez vous promener sans souci. L'anglais est assez fréquemment parlé dans les grandes villes, mais pas à la campagne.

Un dernier conseil, mais il est important : planifiez autant que possible votre voyage pour les pays baltes en septembre, pas en octobre. Ce sont des pays nordiques ; les jours raccourcissent grandement à l'automne. En octobre, les températures oscillent en général entre 3 et 11 °C.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer