Recherche Voyage

Courrier du globe-trotter: voyage solo en Thaïlande et au Viêtnam

La Thaïlande et le Viêtnam sont deux destinations... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

La Thaïlande et le Viêtnam sont deux destinations très sécuritaires pour une femme qui voyage seule.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Destination : Thaïlande et Viêtnam 

Voyageur : une jeune femme

Durée du voyage : indéterminée

Quels conseils donner à une jeune femme de 20 ans qui souhaite faire son premier voyage solo et qui a jeté son dévolu sur le Viêtnam et la Thaïlande ? Y a-t-il un parcours plus sécuritaire pour une jeune femme seule ? Des régions à privilégier ? Des stratégies pour rencontrer des gens du pays ?

- Marie-Carole de Beaumont (une maman préoccupée !)

D'abord, sachez que, pourvu que l'on ait un peu d'entregent, on est rarement seule lorsqu'on voyage seule. Les transports en commun, les auberges de jeunesse, les excursions de groupe constituent autant d'occasions de rencontrer d'autres voyageurs ou des gens du cru, et parfois même de nouer des amitiés. Avec une prudence élémentaire et un peu de bon sens, voyager seule n'est en outre pas plus risqué que de le faire à deux.

De plus, comme tous les pays à forte majorité bouddhiste, la Thaïlande et le Viêtnam s'avèrent on ne peut plus sûrs pour les femmes. Pacifiques, polis, serviables, les Thaïlandais réservent un accueil tout en douceur aux millions de touristes qui les visitent chaque année - ce n'est pas pour rien qu'on surnomme la Thaïlande « le pays du sourire ». C'est pourquoi je conseillerais à votre fille de commencer par là son périple, pour le terminer par le Viêtnam, un peu moins « facile » (mais pas dangereux pour autant).

Hébergement

Dans les deux pays, elle trouvera à tout petit prix d'innombrables guesthouses tenues par des familles, excellente façon de vivre au plus près des habitants. Elle pourrait aussi recourir à des plateformes comme Couchsurfing, Hospitality Club ou GlobalFreeloaders, qui permettent de se loger gratuitement chez des personnes (souvent expatriées) désireuses de partager un bout de leur quotidien avec des étrangers.

Des trois plateformes, c'est sans doute Couchsurfing, avec ses années d'expérience, ses milliers de membres de par le monde et ses mesures de sécurité éprouvées, qui inspire le plus confiance. Une nouvelle venue, GoCambio, semble en bonne voie d'offrir un service de qualité, mais je ne l'ai jamais testée.

Excursions de groupe

Une multitude de petites agences locales proposent en outre des excursions de groupe à prix avantageux - pour aller voir les éléphants, pour visiter une cascade ou des grottes, etc. C'est une façon simple, sûre et agréable de découvrir des coins un peu plus difficiles d'accès... et de se faire de nouveaux compagnons.

Un crochet au Laos

Le train ou les autocars mèneront votre globe-trotter sans peine et en toute sécurité du sud au nord de la Thaïlande, puis du nord au sud du Viêtnam. 

Entre les deux, je lui propose en outre un petit crochet facile au Laos. À Chiang Khong, dans l'extrême nord de la Thaïlande, on peut prendre un bateau qui met deux jours (avec dodo dans un village à mi-chemin) pour descendre vers la superbe ville impériale de Luang Prabang, un périple absolument inoubliable que j'ai fait il y a une dizaine d'années.

Le circuit le plus populaire consiste ensuite à se diriger vers Vientiane, la capitale du Laos, d'où l'on peut rejoindre Hanoi par avion en une heure moyennant environ 150 $ (billet trouvé sur eDreams). Le trajet se fait aussi par autocar, mais c'est un long et pénible chemin de croix de 24 heures que je ne conseille à personne.

Au Viêtnam, l'un des hauts lieux du tourisme est certainement la baie d'Ha Long, mais l'auteur Rodolphe Lasnes propose une façon différente de découvrir la région.

Pour plus de renseignements, le Guide du routard ou le Lonely Planet constituent d'excellentes sources, de même que le site Voyage Forum. Enfin, un petit tour sur les sites des offices de tourisme locaux devrait achever de vous rassurer. Vous voudrez peut-être même partir vous aussi !

Quelques recommandations

Enfin, outre les règles habituelles de prudence qui s'appliquent partout, voici quelques recommandations un peu plus spécifiques : 

  • Éviter les zones où les Occidentaux en goguette se rassemblent pour faire la fête et où l'alcool coule à flots, comme les fêtes de la pleine lune sur les plages du sud de la Thaïlande ou le quartier de Patpong, à Bangkok.
  • Porter des vêtements sobres : jupes au genou, chemisette ou t-shirt (pas de camisole ni de débardeur). Avoir toujours avec soi un paréo pour se couvrir les épaules quand on visite les temples est aussi une bonne idée. Certains temples exigent également que l'on porte des chaussures fermées.
  • Ne pas monter dans un tuk-tuk (taxi triporteur) qu'on n'a pas hélé soi-même et toujours négocier le prix de la course avant le départ. De nombreux rabatteurs, surtout à Bangkok, proposent aux étrangers de leur faire visiter la ville, au lieu de quoi ils les emmènent dans des commerces qui leur versent une commission (et qui cherchent par tous les moyens à vous faire acheter quelque chose).
  • Savoir quelques formules de politesse dans la langue locale ouvre toutes les portes, mais surtout les coeurs.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La baie d'Ha Long autrement

    Vietnam

    La baie d'Ha Long autrement

    Victime de son succès, la légendaire baie d'Ha Long? Assurément. Entre pollution et surpopulation touristique, l'envers de la carte postale n'est pas... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer