Recherche Voyage

Le courrier du globe-trotter: deux jeunes amies en Amérique centrale

Antigua, Guatemala.... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Antigua, Guatemala.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Destinations : Costa Rica, Nicaragua et Guatemala. Voyageurs : deux amies dans la jeune vingtaine. Durée du voyage : un mois.

Q: Ma fille de 23 ans et son amie désirent partir en voyage un mois au Guatemala, au Nicaragua et au Costa Rica. Savez-vous à quel endroit nous pouvons avoir de l'information concernant la sécurité pour deux jeunes femmes qui voyagent seules dans ces pays ? Lorsqu'on regarde le site du gouvernement canadien, il n'y a presque pas d'endroits où l'on ne dit pas que c'est dangereux...

- Chantale Cloutier

R: Il faut savoir que le gouvernement canadien incite les citoyens à « la plus grande prudence » dans tous les pays dits du tiers-monde, généralement en raison de la petite criminalité et de l'instabilité sociale qu'engendre la pauvreté. Cela ne veut pas dire pour autant que ces pays soient « dangereux », pourvu qu'on observe des règles élémentaires qui tiennent autant du savoir-vivre que du simple bon sens... et qui valent dans tous les pays du monde. 

En gros, il s'agit de respecter les coutumes locales, notamment vestimentaires (en Amérique centrale, dans les villages et les petites villes surtout, éviter les shorts, les vêtements moulants et les jupes courtes), de ne pas porter de bijoux voyants, de sac en cuir ou de chaussures de sport flambant neuves ; de ne pas s'aventurer seul dans des endroits déserts, à plus forte raison la nuit ; de ne garder sur soi que l'argent nécessaire à la journée...

De plus, si cela peut vous rassurer, sachez que le taux d'homicides au Nicaragua compte parmi les plus bas d'Amérique centrale, que les Guatémaltèques sont des gens aimables, paisibles, curieux et discrets, que le Costa Rica dispose d'infrastructures touristiques bien établies... Bref, il n'y a vraiment pas de quoi s'inquiéter.

Prendre son temps

Cela dit, visiter ces trois pays en un mois me paraît quelque peu ambitieux, surtout s'il s'agit d'un premier voyage. Bien sûr, c'est faisable, mais, si elles ne souhaitent pas traverser en autocar le Honduras ou le Salvador, nos deux voyageuses devront prendre l'avion pour passer du Guatemala au Nicaragua. Cela augmentera les coûts de leur voyage sans nécessairement ajouter à son intérêt : elles auraient largement de quoi satisfaire leur curiosité en s'en tenant au Guatemala, ou alors en jumelant le Nicaragua et le Costa Rica. 

Si elles ne parlent pas déjà l'espagnol, elles pourraient en outre prendre le temps de suivre des cours intensifs sur place la première semaine. Cela leur permettrait de faire des rencontres intéressantes et de bien profiter du reste du voyage - parler la langue locale constitue toujours un atout. Les écoles de langue pullulent dans les trois pays, et l'on peut habituellement jumeler à ces cours un séjour d'immersion chez l'habitant pour trois fois rien, ainsi que je l'ai fait en 2009.

Suivez le guide

Quoi qu'elles décident, votre fille et son amie doivent impérativement se munir d'un bon guide de voyage avant de partir... et le lire ! Les Routard, Lonely Planet, Fodor et autres Michelin leur donneront tous les conseils nécessaires pour planifier leur périple de façon intelligente. L'éditeur québécois Ulysse propose également des ouvrages sur le Nicaragua et le Costa Rica, qui m'ont paru fort bien faits et adaptés au public québécois. Les renseignements concernant la culture locale, les précautions à prendre, les transports, l'hébergement et les itinéraires possibles y abondent, le tout dans une langue claire et sans condescendance.

Le site Voyage Forum, qui regroupe quelque 1,2 million de francophones de partout dans le monde, constitue également une excellente source d'information.

Risques sanitaires

Enfin, le plus grand risque que court votre fille à voyager dans ces merveilleux pays est peut-être d'ordre sanitaire, mais, encore là, des précautions simples lui éviteront la plupart des désagréments. 

En plus d'obtenir les vaccins d'usage dans une clinique santé-voyage, à visiter de préférence six ou huit semaines avant son départ, elle devra se prémunir, une fois sur place, contre les piqûres de moustiques, surtout si elle compte visiter des zones humides. En effet, les fièvres dengue et chikungunya (contre lesquelles il n'existe pas de vaccin) sévissent dans la plupart des régions d'Amérique centrale, en plus de la malaria et, plus récemment, du virus Zika (dont les effets peuvent être graves, notons-le bien, que si l'on est enceinte). Un bon chasse-moustiques et des vêtements longs de couleur claire feront l'affaire.

Calmez donc vos appréhensions. Ainsi équipée, votre fille fera un voyage fabuleux !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer