Recherche Voyage

Courrier du globe-trotter: voir la beauté de l'Islande

Pour découvrir l'Islande, la croisière est loin d'être... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

Pour découvrir l'Islande, la croisière est loin d'être l'option idéale. Vous passeriez alors à côté des magnifiques paysages de l'intérieur du territoire.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Destination : Islande. Voyageurs : un couple dans la soixantaine. Durée : deux ou trois semaines.

Des aurores boréales qui font rêver : c’est aussi... (PHOTO THINKSTOCK) - image 1.0

Agrandir

Des aurores boréales qui font rêver : c’est aussi ça, l’Islande.

PHOTO THINKSTOCK

Question : Nous prévoyons un voyage en Islande en 2016. Nous sommes surtout attirés par la beauté des paysages. Sans être de grands sportifs, nous aimons la randonnée. Notre budget est d'au plus 5000 $ par personne. Nous n'aimons pas les voyages organisés, mais pourrions envisager une croisière avec plusieurs arrêts en Islande. Ou prendre un vol pour Reykjavik, louer une voiture et explorer le pays. Sinon, d'après vous, quoi ne pas manquer et où se loger à bon prix ? - Camille Bellehumeur

Réponse : L'Islande pourrait bien gagner en popularité auprès des voyageurs québécois. À partir du mois de mai, les transporteurs Icelandair et Wow offriront tous deux une liaison directe entre Montréal et Keflavik, le principal aéroport d'Islande, situé à une cinquantaine de kilomètres de Reykjavik, la capitale. Voilà des arguments de taille qui pourraient en convaincre beaucoup de mettre le cap sur ce pays à moins de cinq heures de vol de la métropole.

Pour découvrir l'Islande, la croisière est loin d'être l'option idéale. Vous passeriez alors à côté des magnifiques paysages de l'intérieur du territoire. « C'est un pays à découvrir à pied, affirme Jad Haddad, directeur pour le Canada de l'agence Terres d'aventure. Il faut marcher pour voir les paysages. Il faut entrer dans le territoire. » 

La randonnée sera donc votre meilleur moyen pour faire connaissance avec l'île. En périphérie, le sud du pays, là où se trouve notamment Reykjavik, vaut la peine qu'on s'y attarde. De là, on peut ensuite pénétrer dans les terres. Landmannalaugar, région située près du volcan Helka, fait partie de la liste des incontournables. L'activité volcanique y a créé des montagnes et des cratères qui jalonnent un paysage unique. Il y a aussi Mývatn, un lac isolé « qui donne l'impression d'être sur une autre planète », décrit Jad Haddad. Skaftafell, un parc national permettant d'admirer un glacier, vaut également le détour.

Et que dire de Reykjavik ? C'est un arrêt obligé. Culture, histoire, bonne chère : vous y découvrirez la facette « humaine » du pays.

COMMENT S'Y PRENDRE ?

Information importante à savoir : pour circuler à l'intérieur du pays, il est obligatoire d'utiliser un véhicule à quatre roues motrices. La raison : dans les terres, il n'y a pas de routes, ce sont des pistes, non asphaltées. Par endroits, il faut traverser des points d'eau. Certaines agences, comme Terres d'aventure, se chargent de réserver pour vous la voiture, l'hébergement (tentes, dortoirs ou maisons d'hôtes) et de vous fournir les cartes pour vous orienter dans votre circuit et vous expliquer les particularités du trajet.

Pour les randonnées, il en existe une multitude, quel que soit votre niveau. À noter également que la plupart des routes de montagne ne sont ouvertes que pendant l'été, la meilleure saison pour découvrir l'Islande (entre juillet et septembre). Au début du mois de juillet, il fait clair presque 24 heures sur 24. Par contre, si vous aimez l'hiver, vous pourrez observer là-bas quantité d'aurores boréales. Voilà un beau dilemme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer