Recherche Voyage

Les recommandations d'un ami cool à portée de main

Indie Guides s'apparente à une liste de suggestions... (PHOTO FOURNIE PAR INDIE GUIDES)

Agrandir

Indie Guides s'apparente à une liste de suggestions que vous aurait fournie votre ami connecté sur la scène alternative et culturelle.

PHOTO FOURNIE PAR INDIE GUIDES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sara Barrière-Brunet

Collaboration spéciale

La Presse

Les fondateurs d'Indie Guides, Anne Le Gal et Gary Monginod, réfléchissaient à l'idée depuis quelque temps. Et si une appli voyage proposait des lieux insolites et culturels au lieu de recommandations d'endroits touristiques grand public ? Comme si un ami photographe, peintre, musicien ou cinéaste vous fournissait son carnet d'adresses branchées sur la culture alternative.

Dans le guide montréalais, on recommande notamment le... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Dans le guide montréalais, on recommande notamment le Bethleem XXX.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Le tandem installé à Paris se complète bien. Elle s'occupe de l'édition et du contenu, lui, de tout le développement technique. Les guides, qui regroupent 50 adresses, ont été lancés au début de l'année pour les villes de Paris, Rotterdam, Berlin, Istanbul, Athènes et Madrid, suivies de Rome, Tokyo, Lisbonne et Londres.

En septembre, Montréal s'est ajouté à la liste. Bien construite, l'application permet de situer les suggestions à proximité de l'endroit où l'on se trouve, et affiche les heures d'ouverture. Et pour se mettre dans l'ambiance, une sélection de pièces musicales d'artistes locaux vient enrichir l'expérience de la ville.

Alliant des recommandations de restaurants, de bars, de lieux culturels et de boutiques, l'appli se veut une liste de suggestions que vous aurait fournie votre ami bien au fait de la scène culturelle locale. Par exemple, dans le guide montréalais, on recommande des classiques, comme Aux Vivres et Vices & Versa, mais aussi le Bethleem XXX et le nouveau café 180g, dans le Mile-Ex. On y indique aussi les nombreuses salles de spectacle secrètes de la ville, comme le Poisson Noir ou le Drones Club, où se produisent des groupes émergents. À vous de trouver leurs adresses !

Bref, c'était l'idée de départ, et elle est devenue réalité. « Notre premier réflexe a été de demander à nos amis ! La série s'est développée autour de gens qu'on connaissait, ou qui nous ont été recommandés. On a l'impression d'avoir développé l'application avec un esprit de famille », explique Anne Le Gal, membre du groupe Kawaii et organisatrice du festival Music for Toys à Paris. C'est elle qui a rédigé le guide de Montréal, où elle a habité en 2012, ainsi que celui de la Ville lumière.

D'autres guides paraîtront sous peu : « [Il y en aura un sur] San Francisco et le mois prochain on sort un guide de Brooklyn, rédigé par une musicienne très impliquée dans la scène musicale. Il y aura aussi Barcelone, Amsterdam, Saint-Pétersbourg, Stockholm et Los Angeles. »

L'idée, explique Anne Le Gal, c'est aussi de faire découvrir des villes un peu moins souvent sur l'écran radar.

« Aux Pays-Bas, on a fait Rotterdam, qui est peu touristique, alors que c'est une ville très intéressante où il se passe beaucoup de choses. Beaucoup d'initiatives artistiques, de lieux associatifs. »

Les Indie Guides servent ainsi de complément branché aux guides traditionnels comme le Lonely Planet. On n'y trouvera pas parmi les incontournables la tour Eiffel à Paris ou le Vieux-Port à Montréal, mais l'appli guidera le public vers des quartiers émergents et les lieux où la culture grouille.

Indie Guides

DIPLOPIXELS

Les guides de Montréal  et de Paris sont gratuits.  

Les autres sont vendus  2,29 $

Anglais et français

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer