Recherche Voyage

S'assoupir à l'aéroport

Si plusieurs aéroports sont mal équipés pour accueillir... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Si plusieurs aéroports sont mal équipés pour accueillir des voyageurs vannés, d'autres sont désormais des exemples à suivre.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Fouron

Collaboration spéciale

La Presse

Vous avez plusieurs heures d'attente avant votre prochain vol, une nuit peut-être, et rêvez d'une position horizontale. Vous voulez vous allonger. Mais où?

C'est fascinant de constater à quel point les aéroports du monde entier sont encore mal équipés pour accommoder le voyageur vanné. Avec les retards fréquents et les annulations de vols, le confort à l'aéroport devrait pourtant être une priorité.

La guerre des accoudoirs

Prenons le simple concept des accoudoirs. Sur quelques sièges, oui d'accord, ça peut être pratique. Mais sur toute une rangée? Pourquoi les aéroports nous imposent-ils trop souvent la position assise, bien carrée, sous un éclairage aux néons? Ils ont peut-être peur qu'on rate notre avion, ou alors ils n'apprécient guère le spectacle peu élégant de voyageurs endormis.

On attribue tout de même une bonne note à l'aéroport de Montréal pour l'effort et la diversité dans son choix de mobilier depuis quelques années. On remarquera aussi le peu d'accoudoirs sur ses rangées de sièges. On le remercie d'ailleurs grandement, juste pour ça.

Vers un sommeil réparateur

Il y a une lumière - et du repos - au bout de l'interminable couloir sans tapis roulant. Après des décennies d'environnements froids et sans intérêt, plusieurs aéroports internationaux, sujets notamment à une plus grande concurrence, se bonifient. «C'est une des tendances dans l'industrie touristique, note Chantal Neault, analyste pour le réseau de veille en tourisme à la chaire de tourisme Transat de l'ESG UQAM. Les aéroports investissent afin d'améliorer l'expérience des voyageurs, pour qu'ils restent gravés dans leur mémoire.» Et ça ne passe pas uniquement par des restaurants de chefs vedettes.

Inexistantes il y a quelques années seulement, les aires de détente avec chaises longues et fauteuils confortables sont maintenant légion. On ne peut que s'en réjouir.

L'aéroport de Munich est un bon exemple d'aménagement réussi pour le voyageur fatigué.

Le site participatif Sleeping in Airports l'a d'ailleurs classé dans le top 5 des meilleurs aéroports pour se reposer. Singapour arrive en tête de liste, suivi de Séoul, Helsinki et Vancouver. Bon à savoir si vous hésitez entre deux aéroports pour vos correspondances.

Dans le terminal 2 de l'aéroport de Munich, il y a notamment des chaises longues et les fameux napcabs, ces petites cabines privées où l'on peut dormir dans un vrai lit pour 10 euros l'heure.

Une douche après votre sieste?

À 15 euros la douche, vous opterez peut-être pour la débarbouillette. À noter par contre que quelques aéroports, dont ceux de Séoul, Abou Dhabi, Sydney et Auckland, offrent des douches gratuites. Si jamais vous êtes dans le coin...

Saviez-vous que...

L'aéroport de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a été obligé de resserrer ses règlements de nuit: reconnu comme accommodant et accueillant, l'aéroport a vu son nombre de visiteurs de nuit augmenter dans les dernières années. Certains passagers y passaient même jusqu'à une semaine (afin d'économiser des frais d'hôtel) avec réchauds et cordes à linge! Pour éviter que l'aéroport ne ressemble à un camping intérieur, il est maintenant strictement interdit de dormir ou même de s'étendre à l'aéroport de Christchurch à moins d'avoir un vol - preuve à l'appui - avant 8h du matin.

Pour dormir sur ses deux oreilles à l'aéroport 

 Des bouchons pour les oreilles et un masque pour les yeux. Si vous êtes capables de l'assumer, osez un Ostrichpillow. 

ostrichpillow.com

 Mettre une alarme sur son téléphone pour ne pas louper son avion.

 Une petite couverture (pratique dans l'avion aussi).

 Un coussin pour le cou: un incontournable pour certains, un encombrement pour d'autres, choisissez-le gonflable de préférence.

 Ne jamais sous-estimer le plancher. C'est souvent plus confortable que de faire de l'origami avec vos jambes sur des chaises métalliques avec appuie-bras.

Avec ou sans oreiller de cou?

Encombrant, kitsch ou carrément out pour certains, essentiel et indispensable pour d'autres, vous avez été nombreux à répondre à notre question existentielle sur les oreillers de cou. Ceux qui les adoptent semblent privilégier le confort des coussins à microbilles, malgré la place qu'ils prennent dans le bagage à main.

Deux incontournables nous ont également été suggérés:

 Le coussin Kuhi Comfort. Il paraît que l'essayer, c'est l'adopter.

kuhi-comfort-inc.myshopify.com

 L'Evolution Pillow de Cabeau, en mousse mémoire viscoélastique qui se moule et se compresse à notre guise.

www.cabeau.com

On ne peut que se souhaiter quelques heures de repos maintenant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer