Recherche Voyage

L'autopartage en voyage

Le service d'autopartage car2go est offert dans 31... (PHOTO FOURNIE PAR CAR2GO)

Agrandir

Le service d'autopartage car2go est offert dans 31 villes d'AmÉrique du Nord et d'Europe.

PHOTO FOURNIE PAR CAR2GO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les services d'autopartage gagnent de plus en plus d'adeptes, et pas seulement au Québec: pas d'essence ni d'assurances à payer, des automobiles en bon état disponibles pour quelques minutes, quelques heures ou quelques jours. Ce que plusieurs ignorent toutefois, c'est que les membres de car2go et de Communauto peuvent aussi profiter de leur abonnement pendant leur voyage à l'étranger. Explications.

CAR2GO

Installé à Montréal depuis 2013, ce service d'autopartage est offert dans 31 villes d'Amérique du Nord et d'Europe. Dans le lot: Toronto, Washington, D.C., New York, Miami, mais aussi Copenhague, Berlin, Rome, Vienne, Stockholm. Des pourparlers sont de plus en cours pour implanter le service à Honolulu, à Hawaii.

En Amérique du Nord, l'utilisation du service est uniformisée pour toutes les villes : même carte de membre pour déverrouiller les autos, mêmes procédures de réservation en ligne, même modèle d'auto (des Smart Fortwo). Il n'y a aucun frais supplémentaire à payer. «Ce n'est même pas nécessaire de s'enregistrer au préalable, explique Jérémi Lavoie, directeur général de car2go Montréal. Le membre peut utiliser sur-le-champ la carte qu'il a déjà en main, puisque le système fonctionne exactement comme à Montréal.» La course sera facturée sur la carte de crédit inscrite au dossier de l'abonné.

Les tarifs? Ils sont les mêmes partout au Canada et aux États-Unis: 0,41$ par minute (plus les taxes, qui, elles, peuvent varier). L'essence et les assurances sont toujours incluses.

M. Lavoie recommande toutefois aux membres de s'informer au préalable sur les règles de stationnement en vigueur dans la ville visitée. «Dans certaines villes, le stationnement est permis devant les parcomètres; dans d'autres, il est limité à des zones réservées. Les règles sont disponibles sur notre site internet.»

Autre différence: à San Diego, toute la flotte car2go est composée de voitures électriques. «On ne peut pas prendre les voitures pour faire de très longs trajets», dit Jérémi Lavoie. Il n'est pas nécessaire pour autant de les garer devant une borne électrique. « Des équipes se chargent de recharger les voitures, au besoin.»

En Europe, toutefois, la donne change : la carte de membre montréalaise est inutilisable. Pour l'instant, du moins. «Aucune procédure formelle ne permet aux membres nord-américains de car2go de s'enregistrer en Europe, mais nous travaillons à trouver une solution», explique Brad Ducey, responsable des communications pour la filière nord-américaine de car2go.

En attendant cette éventuelle uniformisation des services, il est toujours possible pour les membres canadiens de car2go de s'enregistrer auprès d'un bureau européen. «Mais comme il y a de la documentation à remplir, la procédure ne vaudra la peine que pour un long séjour», dit Jérémi Lavoie.

car2go.com/fr

COMMUNAUTO

Fondée à Montréal en 1995, l'entreprise Communauto offre désormais des autos en libre-service dans sept villes canadiennes (dont Ottawa, Halifax, Gatineau et Québec) ainsi qu'à Paris, en France.

«Les membres peuvent utiliser leur abonnement dans toutes ces villes sans devoir se réabonner ou payer des frais d'adhésion supplémentaires», explique le directeur des relations publiques chez Communauto, Marco Viviani.

Pour utiliser le service à Paris, il faut toutefois s'enregistrer au préalable. «Après un préenregistrement sur internet, le membre est contacté par un employé du bureau de Paris, qui va lui expliquer notamment les procédures d'utilisation, les règles de stationnement.» Une trousse d'inscription devra ensuite être envoyée par la poste ou récupérée dans le 11e arrondissement, à Paris.

Étant donné ces procédures, l'utilisation de l'autopartage parisien sera plus intéressante pour les voyageurs qui passent souvent dans la capitale française. Ou dont le séjour est assez long.

À savoir: les membres de Communauto qui ont opté pour l'un des trois forfaits proposés pourront profiter des mêmes avantages, qu'ils soient à Ottawa ou à Paris. Les tarifs ne seront pas les mêmes, mais la grille de calcul sera comparable. Ainsi, le forfait A, dont la cotisation annuelle est plus élevée, offre les meilleurs tarifs horaires, et ce, des deux côtés de l'Atlantique. L'essence et les assurances sont toujours comprises.

«La franchise en cas d'accident est transférable», ajoute M. Viviani. Le montant facturé est aussi ajouté au compte courant du membre, qui ne devra pas payer deux comptes différents.

«Communauto offre aussi plusieurs partenariats intéressants pour les voyageurs, notamment des forfaits avec VIA Rail ou des ententes avec le service d'autopartage Modo, à Vancouver», conclut M. Viviani.

communauto.com

CAR2GO À MONTRÉAL-TRUDEAU

Les utilisateurs de car2go peuvent désormais prendre ou laisser une voiture à l'aéroport Pierre-Elliot-Trudeau. Des espaces sont réservés aux véhicules de car2go dans l'Aéroparc. Un frais de service de 7,50$ sera ajouté pour les trajets partant ou se terminant à l'aéroport.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer