Recherche Voyage

Savoir vivre en vacances

Trop souvent, un couple va monopoliser à deux... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Trop souvent, un couple va monopoliser à deux quatre chaises: deux à proximité de la piscine et les deux autres à la plage.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tout sur les tout-inclus
Tout sur les tout-inclus

Pour tout savoir avant de choisir un hôtel en formule tout-inclus. »

L'impression de gratuité, l'abus d'alcool et le bonheur d'être en vacances dans un lieu paradisiaque peuvent parfois inciter les voyageurs qui se retrouvent dans un tout-inclus à adopter une attitude plutôt... désinvolte. Histoire de ne pas se couvrir de honte, voici cinq comportements à éviter.

Consommer trop d'alcool... au soleil

Le fait de pouvoir boire autant de piña colada qu'on le souhaite au bar de la piscine, et ce, même à 10h le matin, peut inciter plusieurs voyageurs à faire des abus. Résultat: le timide Gaétan se retrouve à faire un striptease sur la plage, alors que Sabrina chante La bamba à tue-tête dans le hall de l'hôtel. Faire la fête en vacances, bien sûr, mais la modération a bien meilleur goût... surtout si l'on ne veut pas retrouver sa photo sur la page Facebook des autres clients de l'hôtel qui se paient votre tête avec leurs amis.

Offrir en cadeau aux femmes de chambre des bas de nylon de qualité douteuse

Les femmes de chambre aiment recevoir des bas de nylon et des cosmétiques: mythe ou réalité? «Ça va être apprécié, c'est officiel, souligne Patrick Giguère, directeur de l'agence Voyage Constellation. Mais je pense que, à Cuba par exemple, les pesos qu'on va laisser, ça va les amener plus loin que des bas de nylon.» Souvent, lorsque les employés reçoivent des cadeaux, ils peuvent être davantage portés à les échanger contre de l'argent.

Une tournée au Dollarama du coin avant de boucler sa valise n'est donc pas nécessaire. Par contre, si pendant leur séjour les vacanciers ont l'intention d'aller visiter un village, les cahiers, les crayons et même les craies pour l'école seront grandement appréciés, particulièrement dans l'île de Fidel Castro où le matériel scolaire se fait plus rare, indique Sylvie Myre, présidente de l'agence Voyages à rabais.

Ne pas donner de pourboire

La règle d'or, selon M. Giguère: donner une plus grosse somme, moins souvent. Ainsi, si le préposé aux chaises longues est particulièrement avenant ou que la serveuse du restaurant vous donne un service hors pair, c'est à eux qu'il faut donner un pourboire généreux plutôt que de distribuer une petite somme d'argent à gauche et à droite et d'être contraint de se promener avec son porte-monnaie dans le maillot pendant toute la semaine.

Autre détail important: il n'y a pas que les employés du bar et des restaurants qui méritent du pourboire, souligne Mme Myre. «On a tendance à oublier le jardinier ou le préposé aux valises, cite-t-elle en exemple. Ils ont eux aussi une famille à nourrir.»

Réserver sa chaise longue à l'aube avec sa serviette

Trop souvent, un couple va monopoliser à deux quatre chaises: deux à proximité de la piscine et les deux autres à la plage. L'idée est de pouvoir changer de décor selon son humeur en s'assurant d'avoir un endroit où s'asseoir. Une attitude que dénonce Patrick Giguère. Il est évident qu'en agissant de la sorte, on prive d'autres vacanciers d'une place de choix à l'ombre des palmiers.

Adopter une attitude de roi et maître

Parce qu'ils ont l'impression que tout est inclus dans le forfait qu'ils ont préalablement payé, certains voyageurs pensent que tout est permis. Geste déplacé envers les membres de l'équipe d'animation, vols de serviettes ou de peignoirs comptent parmi les gestes à proscrire.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer