Recherche Voyage

Trousse de premiers soins des voyageurs

Dérèglements intestinaux, ampoules, piqûres d'insectes... Les problèmes de... (Illustration Julien Chung, La Presse)

Agrandir

Illustration Julien Chung, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dérèglements intestinaux, ampoules, piqûres d'insectes... Les problèmes de santé qui guettent les voyageurs sont nombreux. Le hic: à l'étranger, il n'est pas toujours aisé de trouver le matériel de premiers soins ou les médicaments pour soulager ces petits (et parfois grands) désagréments.

Il importe donc d'emporter dans ses valises une trousse de premiers soins qui contient suffisamment de matériel pour traiter les blessures mineures et les maladies bénignes.

Il est possible de se procurer des trousses d'urgence déjà assemblées dans la plupart des pharmacies.

Selon Nancy Lyons, infirmière en chef à la Clinique santé-voyage de la fondation du CHUM, il faut veiller à ce que cette trousse comprenne certains produits de base: crème d'hydrocortisone à 0,5% (pour soulager les démangeaisons causées par les piqûres d'insectes ou l'herbe à puce), pansements adhésifs, gaze, lingettes antiseptiques pour nettoyer les plaies, bandage de contention pour les entorses, crème antibiotique (de type Polysporin), pince à épiler, gants jetables, ciseaux, thermomètre (surtout si des enfants sont du voyage) et quelques sachets de sels de réhydratation orale pour traiter la déshydratation causée par la diarrhée.

«Certaines trousses contiennent même une seringue. Si on doit recevoir une injection et qu'on a des doutes sur la stérilisation des seringues, on peut toujours utiliser la nôtre», explique Mme Lyons.

Les médicaments de base

En ce qui concerne les médicaments, l'infirmière suggère aux voyageurs d'emporter avec eux des antidiarrhéiques, des comprimés antinausée, des antihistaminiques, des médicaments contre le rhume, de l'acétaminophène (ou de l'ibuprofène) ainsi que des antibiotiques à large spectre, vendus seulement sous ordonnance. Ces derniers pourront aider à traiter des infections urinaires ou digestives.

Peu importe qu'on parte au fin fond de la brousse ou à Paris, mieux vaut acheter tous ces comprimés avant le départ. «Ainsi, on sait exactement ce qu'on prend et la façon dont les médicaments ont été conservés. À l'étranger, il peut être très difficile de trouver certains médicaments. Le dosage peut être différent. On peut même tomber sur des médicaments contrefaits», dit Mme Lyons.

Autres accessoires indispensables à glisser dans son sac: des condoms, qu'on compte s'en servir ou pas. «Dans certains pays, acheter des condoms peut être très difficile. De plus, on ne sait jamais s'ils sont de qualité ni comment ils ont été conservés, précise l'infirmière. Et un coup de foudre est si vite arrivé!»

À chaque destination ses bobos

Outre ces produits de base, essentiels à toute trousse de premiers soins, certains articles s'ajouteront, selon la destination.

Vacances dans le Sud

«Les voyageurs qui vont dans le Sud doivent impérativement prendre avec eux de la crème solaire - FPS 30 ou plus - ainsi que du chasse-moustiques qui contient un minimum de 28,5% de DEET. Ce dernier est le seul moyen de prévenir les piqûres d'insectes qui peuvent être porteurs de dengue, maladie répandue dans certaines destinations soleil», explique l'infirmière.

Vacances sportives

Pour les vacances plus sportives, qui impliquent de la randonnée, Mme Lyons suggère d'ajouter des coussinets pour prévenir les cloques.

Vacances exotiques

Les voyageurs en partance pour des destinations plus exotiques, comme l'Afrique ou l'Asie, devraient quant à eux penser à apporter des comprimés pour traiter l'eau ainsi qu'une moustiquaire qui protège les dormeurs des insectes volants et rampants.

Un dernier conseil: toujours avoir en main son carnet de vaccination, qu'on gardera précieusement avec son passeport. «Certains vaccins, comme celui contre la fièvre jaune, peuvent être exigés pour entrer dans un pays.»

Voyager avec des médicaments d'ordonnance

Les médicaments prescrits par un médecin au Canada peuvent être considérés comme illégaux dans certains pays et éveiller les soupçons des douaniers. Pour éviter les pépins, il importe d'avoir en main une note du pharmacien et du médecin traitant qui détaille la liste des médicaments prescrits - sous leur nom générique et pas uniquement commercial -, leur dosage et les problèmes qu'ils traitent. Ces renseignements pourraient aussi être utiles en cas de perte ou de vol. Selon le guide Bon Voyage, mais... du ministère des Affaires étrangères du Canada, les médicaments doivent être bien identifiés et gardés dans leur emballage d'origine. Si possible, il faut avoir en main un double de la prescription originale. Il est aussi préférable d'en apporter plus qu'il en faut, au cas où le séjour à l'étranger se prolongerait, prévient le guide.

Info: voyage.gc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer