Recherche Voyage

Billets d'avion: 5 trucs pour payer moins cher

Un avion de Lufthansa quitte la ville de... (Photo: AP)

Agrandir

Un avion de Lufthansa quitte la ville de Duesseldorf, en Allemagne.

Photo: AP

Partager

L'association semble étrange, mais angoisse et voyage vont parfois de pair. Avec la multiplication des sites internet consacrés à la vente de billets d'avion, trouver un billet au meilleur prix devient presque aussi hasardeux que d'investir en Bourse. Doit-on acheter à l'avance ou, au contraire, attendre les bonnes affaires de dernière minute? Comme les marchés financiers, le prix des billets d'avion varie en fonction d'un grand nombre de facteurs (voir autre texte). Il existe quand même quelques trucs pour dénicher des aubaines.

Magasiner, naviguer, magasiner encore

Soyez avisés: si vous souhaitez trouver le billet d'avion le moins cher pour une destination, c'est presque un emploi à temps plein qui vous attend. Pour obtenir le prix le plus bas possible, il faut être aux aguets. Les rabais sont nombreux, mais les sources de réduction sont multiples. Frédéric Prévost-Lebeuf, gestionnaire du site Yulair.com, qui recense les meilleurs prix de billets d'avion à partir de Montréal, cherche les rabais de façon «manuelle». Sites internet des compagnies aériennes, réseaux sociaux, tout y passe. «Il y a toutes sortes d'outils sur le web, par exemple le site Kayak.com. Je vérifie également les soldes sur les sites des compagnies aériennes. Quand une compagnie va faire une baisse de prix sur une destination, les autres vont souvent suivre», explique-t-il. Pour ses besoins, il achète quand il voit un prix «tellement ridicule que ça ne peut pas baisser davantage» !

Les principaux moteurs de recherche du web ont flairé l'engouement pour les billets à rabais et ont lancé des moteurs spécialisés. Google a son outil Flight Search, qui permet de dénicher les meilleurs prix pour les vols au départ du Canada et des États-Unis. Microsoft n'est pas en reste: selon la destination choisie, il se risque même à prédire si le prix du billet a plus de chances d'augmenter ou de baisser.

Voyager en basse saison

Vous pensez partir dans le Sud en février? Vous n'êtes pas les seuls, et la loi de l'offre et de la demande s'applique également aux billets d'avion. Pour trouver des rabais, mieux vaut s'évader à Paris en novembre qu'en juillet. Mais même en période de pointe, il est possible de faire des économies, note Jamil al Jabri, directeur du marketing pour le site FlightNetwork.com. «Si vous désirez partir pendant la période des Fêtes, il y a de fortes chances que vous trouviez des billets moins chers en partant le 24 ou le 25 décembre qu'en partant le 21», précise-t-il.

Être flexible

La flexibilité est presque un euphémisme pour décrire ce qui est devenu pour certains une nouvelle façon de voyager. Si on accorde une importance absolue au fait d'obtenir le plus bas prix possible, on peut toujours choisir sa destination de vacances en fonction du prix. Un rabais pour un vol vers Washington un vendredi? On y passe la fin de semaine. «Si nous avons la flexibilité de partir en fonction des aubaines, être toujours prêt à partir peut très bien nous aider à trouver de bons prix», confirme Jamil al Jabri.

Partir des États-Unis

Chaque année, environ 5 millions de Canadiens traversent la frontière pour prendre l'avion. En octobre, un rapport du Conference Board du Canada expliquait que le prix des billets est souvent moins élevé lorsqu'on part de Burlington ou de Plattsburgh. Frédéric Prévost-Lebeuf, du site Yulair.com, y voit une façon de faire des économies, mais également une belle occasion de faire deux voyages en un. «Par exemple, au départ de New York avec Delta, il y a beaucoup de destinations pour l'Europe de l'Est qui sont dans les 700$ aller-retour. À ce prix, ça vaut la peine de passer par New York, quitte à y passer quelques jours.»

Prévoir les correspondances

Passer par New York pour se rendre à Mexico? C'est plus long qu'un vol direct, mais à certaines périodes de l'année, c'est parfois l'option la moins chère. Si vous ne craignez pas les arrêts et les courses parfois folles pour ne pas rater un avion, il peut être avantageux de faire une, voire plusieurs escales.

Si on voyage avec des enfants ou qu'on cherche la tranquillité d'esprit, mieux vaut parfois payer quelques dollars de plus pour éviter de subir des correspondances qui n'en finissent plus, croit Jamil al Jabri, de FlightNetwork.com. «Parfois, les vols directs sont plus abordables, surtout dans un même pays. Mais il est vrai que si on regarde les vols qui se rendent en Asie ou en Europe de l'Est, cette corrélation existe moins», dit-il.

Des sites utiles

www.bing.com/flights

expedia.ca

google.com/flights

kayak.com

yulair.com

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer