Pour ou contre les vêtements d'allaitement?

Bien des hommes (et des femmes!) ne saisiront certes pas l'intérêt du débat.... (Photos.com)

Agrandir

Photos.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Bien des hommes (et des femmes!) ne saisiront certes pas l'intérêt du débat. Pour cause: si vous n'allaitez pas, n'avez pas allaité ou ne comptez jamais allaiter, l'existence même de camisoles à fermeture éclair vous est fort probablement inconnue. Par contre, si vous devez nourrir un poupon affamé cinq, dix, vingt fois par jour (et par nuit), le sujet risque davantage de vous intéresser.

Or, si les vêtements de grossesse sont plus ou moins incontournables, les vêtements d'allaitement, eux, ne le sont pas nécessairement. Exception faite, peut-être, du soutien-gorge. Et encore: bien des femmes s'en passent. Il y a quelques années, les vêtements d'allaitement étaient d'ailleurs quasi inexistants.

Est-ce à cause de la popularité grandissante de l'allaitement? Toujours est-il qu'aujourd'hui, plusieurs boutiques offrent toute une gamme de camisoles, pyjamas, t-shirts et robes munis de rabats, de boutons ou d'autres fermetures éclair visant à faciliter la vie des femmes, en leur permettant de sortir le sein et, ce faisant, nourrir leur bébé sans trop avoir à se déshabiller. Les vêtements en question, même s'ils ont une durée de vie par définition limitée (on n'allaite pas toute une vie, même si on peut évidemment recycler et partager ses trouvailles), ne sont malheureusement pas tout à fait bon marché. Quand on sait qu'il faut débourser 50$ pour un t-shirt fendu ou plus de 70$ pour une robe à fermeture éclair, la question se pose: est-ce vraiment nécessaire? Quand on sait, en prime, que les jeunes parents sont souvent inondés de nouveaux bidules qu'ils croient absolument indispensables à la survie de leur futur bébé, la question se pose doublement: pour ou contre les vêtements d'allaitement? Deux mères se prononcent.

Pour: «J'ai trouvé ça super pratique»

Laurence Allard, mère d'une fillette de 15 mois, qu'elle a allaitée pendant 9 mois.

«Oui, j'en ai porté. Pas exclusivement. Mais oui. J'ai trouvé ça très pratique. Pourquoi? Mais parce que ça m'évitait d'avoir à montrer ma bedaine en public! Je n'avais pas besoin de trop me découvrir, et je pouvais donc allaiter discrètement. En plus, j'ai accouché en hiver, alors j'ai trouvé ça pratique de pouvoir rester au chaud, en ne découvrant que mon sein plutôt que d'avoir à lever mon chandail au complet ou d'étirer mon col. Je crois aussi que cela m'a permis de préserver mes vêtements plus ajustés. Parce que les vêtements qui n'étaient pas conçus pour l'allaitement, que j'ai utilisés parfois pour allaiter, j'ai souvent fini par étirer leurs cols.

Il se fait de beaux vêtements d'allaitement maintenant, à la mode, un peu comme avec les vêtements de maternité. Je vais certainement les garder pour une prochaine grossesse. Il y en a même que je porte encore! Des camisoles ou des chandails ajustés avec un col en V ou un rabat. Finalement, le vêtement d'allaitement m'a permis d'allaiter n'importe où, sans aucune gêne. Sinon, je me connais, j'ai une petite pudeur, je n'aurais jamais osé lever mon chandail partout.»

Contre « On se retrouve à passer la journée avec la signature de la maman qui allaite »

Nancy Rozon, mère de trois enfants qu'elle a allaités entre 4 et 18 mois chacun.

«Pourquoi je suis contre? Mais parce que je trouve ça laid! [rires] Dans mon temps, les vêtements d'allaitement ressemblaient à des chapiteaux.

On cachait littéralement notre bébé. Aujourd'hui, il y a des ouvertures en dessous des seins. Personnellement, je ne trouve pas ça très joli. Moi, j'ai toujours mis des vêtements de tous les jours, et pour allaiter, je relevais mon chandail, tout simplement.

Une fois que j'avais fini d'allaiter, j'étais moi, avec mon vêtement, acheté parce que je suis bien dedans et parce que je le trouve joli. Sinon, on se retrouve à passer la journée avec la signature de la maman qui allaite. En plus, il y a beaucoup de vêtements d'allaitement qui cachent la tête de l'enfant. On allaite et on ne voit pas les yeux de son enfant. C'est un non-sens pour moi. Parce qu'on ne veut pas exposer notre sein, on se retrouve à ne pas faire la moitié de ce qu'on est censée faire en allaitant!

L'allaitement, c'est un moment d'attachement, ce n'est pas juste pour nourrir notre bébé. L'enfant bénéficie de ce contact sur plusieurs plans.

Sans contact, il se retrouve à manger tout seul son lunch, sans personne qui communique avec lui! »

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer