Les jumeaux: dans la même classe ou non?

Le fait de séparer ou non les jumeaux... (Photo : Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Le fait de séparer ou non les jumeaux à l'école n'aurait pas d'impact sur leurs résultats scolaires, selon une étude menée par des chercheurs de VU University Amsterdam.

Photo : Bernard Brault, archives La Presse

Partager

Nathalie Côté, collaboration spéciale
La Presse

Au moment de l'inscription à l'école, les parents de jumeaux peuvent parfois choisir de placer leurs enfants dans la même classe ou non. Qu'est-il préférable de faire?

La bonne décision dans cette situation est grandement tributaire de l'histoire des jumeaux. Ont-ils fréquenté un service de garde? Étaient-ils dans le même groupe? Voilà des éléments à prendre en considération. On peut également leur demander leur opinion sur le sujet.

L'entrée à la maternelle est une grande étape dans la vie de l'enfant. Avoir son jumeau avec soi est rassurant, surtout si les petits n'ont pas l'habitude d'être séparés. «S'ils étaient ensemble à la garderie, pourquoi ne pas y aller graduellement et leur permettre de vivre un défi à la fois?», suggère Danielle Sheridan, enseignante en éducation à la petite enfance au cégep Édouard-Montpetit et mère de jumeaux. Selon elle, il est aussi important de préserver le lien entre les deux enfants. Même s'ils fréquentent des classes différentes, ils devraient pouvoir se retrouver à la récréation et au service de garde, par exemple.

Dans certains cas, la séparation peut toutefois être bénéfique, note Gisèle Séguin, dans son livre Jumeaux: mission possible! . «S'ils ont tendance à s'envahir mutuellement ou si un des deux jumeaux est franchement dominé par l'autre, le fait d'être dans deux classes leur accordera quelques heures de liberté. Chacun pourra plus facilement choisir ce qu'il veut faire comme activité ou atelier sans prendre en considération l'opinion de l'autre.»

Semblables, mais différents

Dans le cas de jumeaux identiques, les parents devraient aider les enseignants à ne pas les confondre. Les enfants peuvent avoir des coupes de cheveux et des vêtements différents, par exemple. «On devrait aussi leur mentionner des petits détails comme un grain de beauté ou une dent croche», note Mme Sheridan.

La différenciation des jumeaux est aussi importante pour les enfants eux-mêmes. «Cela contribue à favoriser le développement de leur estime de soi et de leur identité, signale Nathalie Parent, psychologue. Le sentiment d'être important vient du fait que l'on est unique. L'enfant peut ressembler à l'autre tout en étant différent.»

Elle souligne que le fait d'habiller les jumeaux de manière semblable et de les laisser toujours dans le même groupe favorise la compétition entre eux. «On est toujours porté à comparer et cela peut avoir un impact. L'un peut se sentir moins bon que l'autre», note la psychologue. C'est d'autant plus vrai si l'un des enfants réussit mieux à l'école.

Saviez-vous que?

Le fait de séparer ou non les jumeaux à l'école n'aurait pas d'impact sur leurs résultats scolaires, selon une étude menée par des chercheurs de VU University Amsterdam. Après avoir suivi plus de 2000 paires de jumeaux jusqu'à l'âge de 12 ans, ils n'ont pas observé de différences significatives dans les performances de ceux ayant fréquenté la même classe, de ceux ayant été séparés et de ceux n'ayant partagé la même classe que quelques années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer