Être payé pour s'entraîner

Il existe un consensus croissant selon lequel l'argent... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, Archives LA PRESSE)

Agrandir

Il existe un consensus croissant selon lequel l'argent comptant pourrait être un élément de motivation pour la perte de poids.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, Archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Megan Ogilvie
Toronto Star

Pour certaines personnes, le plaisir que procure l'activité physique suffit à les inciter à s'entraîner. Mais plusieurs d'entre nous ont besoin de motivation supplémentaire pour enfiler leurs chaussures de sport. Il existe d'ailleurs une opinion de plus en plus répandue selon laquelle l'argent comptant pourrait être un élément de motivation pour la perte de poids. Qu'en est-il?

Quand l'argent fait fondre les kilos

L'argent - en gagner ou en perdre - pourrait faire toute la différence dans la réussite en matière de perte de poids, selon Tricia Leahey, chercheuse dans le domaine de l'obésité à l'Institute for Collaboration on Health, Intervention, and Policy de l'Université du Connecticut.

«La plupart des gens dans notre domaine vous diraient que les mesures d'incitation financières, lorsqu'elles sont judicieusement offertes, peuvent changer les comportements - tout particulièrement à court terme», affirme Tricia Leahey, qui travaille également à titre de psychologue en santé clinique. «L'argent seul est un élément de motivation pour tout le monde.»

De nombreuses études sur le sujet ont inspiré des programmes en ligne, dont DietBet et HealthyWage, qui utilisent des incitations financières pour convaincre les gens d'atteindre leurs objectifs de perte de poids.

Marc Mitchell, boursier postdoctoral du Réseau de santé universitaire de Toronto, affirme que les programmes en ligne qui récompensent les utilisateurs lorsqu'ils font des choix sains, que ce soit le fait de marcher davantage, de se faire vacciner contre la grippe ou de perdre du poids, s'inspirent tous de l'économie comportementale, un domaine qui tente de déterminer comment et pourquoi les gens prennent leurs décisions.

«Ces applications sont conçues pour encourager les gens à prendre la bonne décision», affirme M. Mitchell, qui a occupé sept années de sa vie à la recherche sur les liens entre les incitations et les comportements sains.

Pour certaines personnes, le plaisir... (PHOTO ALAIN ROBERGE, Archives LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTO ALAIN ROBERGE, Archives LA PRESSE

L'indispensable téléphone intelligent

Même si chaque application a une approche qui lui est propre  - certaines exigent que vous misiez sur vous-même pour gagner de l'argent ; d'autres ponctionnent votre carte de crédit si vous n'atteignez pas votre objectif -, elles ont toutes un dénominateur commun: le téléphone intelligent.

«L'utilisation de ces téléphones a changé la façon dont ces applications fonctionnent, indique M. Mitchell. Les récompenses peuvent être immédiates. Au point de voir l'argent apparaître dans votre compte bancaire. Ils consignent même vos pas [si votre téléphone est équipé d'un accéléromètre]. À l'aide d'un GPS, votre téléphone peut confirmer que vous avez visité la salle d'entraînement. Lorsque vous augmentez l'efficacité de la livraison des récompenses, ça change complètement la donne.»

Récompense immédiate

Pourquoi la promesse d'un gain d'argent - ou la crainte d'en perdre - nous motiverait-elle davantage à perdre du poids que la possibilité de vivre plus longtemps et en meilleure santé?

Les scientifiques tentent d'élucider cette question.

Abigail Scholer, professeure associée de psychologie à l'Université de Waterloo, affirme que la principale raison pour laquelle il est si difficile d'adopter des comportements sains - disons, se lever tôt chaque matin pour s'entraîner - est que la récompense qui découle de l'adoption de ce comportement sera obtenue plus tard dans l'avenir, alors que le plaisir de rester plus longtemps dans notre lit confortable nous procure une gratification instantanée.

«Ces résultats immédiats sont plus frappants, plus évidents», affirme Mme Scholer, titulaire d'une chaire de recherche canadienne en cognition sociale motivée.

«Nous les voyons, nous les ressentons, et ils agissent souvent comme des guides de nos comportements, contrairement à ces récompenses distantes et potentielles, comme le fait de se sentir mieux lorsque nous serons plus âgées ou encore d'avoir une plus belle apparence lorsque nous porterons une robe, dans quelques années.»

Alors que les incitations financières peuvent aider les gens à adopter des comportements sains, Mme Scholer affirme que l'aspect social des programmes comme DietBet, qui rassemble les participants dans des groupes en ligne, contribue aussi à la réussite des participants.

«Le fait d'appartenir à ces groupes fait naître un sentiment de responsabilité. En rendant votre engagement public, vous êtes aussi plus susceptible de vous engager dans la planification de vos actions», indique Abigail Scholer, professeure associée de psychologie à l'Université de Waterloo.

Selon elle, les recherches démontrent que le fait d'avoir en mains un plan d'action spécifique, plutôt que seulement de bonnes intentions, aide les gens à atteindre leurs objectifs.

Pour certaines personnes, le... (Photo Patrick Sanfaçon, Archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Photo Patrick Sanfaçon, Archives La Presse

Une perte de poids à long terme?

Malgré ses promesses - et les millions de personnes qui ont rejoint ces programmes -, plusieurs questions restent sans réponses lorsque l'on parle de lier la perte de poids à des gains ou des pertes d'argent.

Jusqu'à maintenant, peu de preuves corroborent l'hypothèse que les incitations financières aident les gens à perdre du poids - et à ne pas le reprendre - à long terme.

Une partie du problème réside dans notre nature changeante; les récompenses que nous trouvons si attrayantes au début d'un défi de perte de poids peuvent nous sembler ennuyeuses au fil des mois.

Et, comme le souligne Abigail Scholer, ces récompenses en argent ne sont pas éternelles. 

«Si les incitations disparaissent, la tentation de laisser tomber ce nouveau comportement sain pourrait être forte.»

À long terme, ajoute-t-elle, la motivation intrinsèque - votre amour de la course, par exemple, ou la satisfaction que vous éprouvez à bien manger - sera un bien plus puissant levier que l'argent.

Tricia Leahey, spécialiste de l'obésité de l'Université du Connecticut, travaille actuellement à une recherche qui vise à empêcher les livres indésirables de se réinstaller lorsqu'une personne cesse d'être récompensée pour sa perte de poids.

La solution pourrait être, à son avis, de verser de très petites incitations financières - pas plus de 2 ou 3 $ par semaine - qui constitueraient des leviers efficaces en évitant l'indésirable effet de rebond.

Jusqu'à ce que les chercheurs de ce monde trouvent comment les incitations financières fonctionnent le mieux pour promouvoir des comportements sains, Mme Leahey suggère de suivre un programme personnalisé qui correspond à votre style de vie et à vos objectifs spécifiques.

Par exemple, affirme-t-elle, récompensez-vous avec une somme d'argent prédéterminée pour chaque tranche de cinq jours où vous êtes physiquement actif.

«Faites-le chaque semaine, pendant autant de semaines que vous le souhaitez. Vous verrez comment ces incitations stimulent votre réussite.»

Quatre applications expliquées

Tenté par l'expérience? Voici quatre applications qui misent sur des incitations financières pour vous faire perdre des kilos. 

DietBet

Son fonctionnement: les participants (appelés «joueurs») se joignent à un groupe et déposent de l'argent dans une cagnotte. Les membres du groupe qui atteignent leur objectif de perte de poids se partagent le contenu de la cagnotte ; DietBet conserve une part (entre 10 et 25 %) sur le montant total.

Vérification: DietBet fait intervenir des «juges humains» qui surveillent les photos «avant» et «après» des participants, dont des images d'eux sur le pèse-personne, pour s'assurer que personne ne triche.

Statistiques: plus de 490 000 personnes (environ 7 % sont de nationalité canadienne) se sont connectées à ce site depuis son lancement en 2013. L'entreprise affirme que 97 % de ses participants perdent du poids et qu'un total de 32,5 millions US a été versé aux joueurs.

www.dietbet.com

HealthyWage

Son fonctionnement: les participants parient sur le nombre de livres qu'ils perdront au cours du défi. Ils choisissent la somme qu'ils souhaitent miser chaque mois et le nombre de semaines/mois qu'ils s'accordent pour atteindre leur objectif. Une calculatrice en ligne calcule le prix en argent potentiel. Les participants qui n'atteignent pas leur objectif perdent l'argent misé. Ceux qui atteignent leur objectif récupèrent leur mise - plus un prix supplémentaire en argent.

Vérification: les participants doivent prouver leur poids au début et à la fin du défi en respectant des instructions par étapes. Une des méthodes consiste à présenter une vidéo de 30 secondes dans laquelle on voit le participant sur le pèse-personne.

Statistiques: plus de 500 000 personnes se sont inscrites depuis le lancement du site en 2009. Depuis, l'entreprise affirme que les participants ont perdu un total combiné de plus de 6 millions US et qu'ils ont obtenu plus de 15 millions US en gains.

www.healthywage.com

Stickk

Son fonctionnement: les participants doivent signer un contrat d'engagement dans lequel ils précisent leur objectif - n'importe quel objectif, que ce soit de cesser de fumer ou de perdre du poids ou encore de tenir leur cuisine propre - , décrivent les étapes pour atteindre cet objectif et décident s'ils sont prêts à perdre de l'argent dans le cas où cet objectif ne serait pas atteint. Les participants doivent aussi décider qui obtiendra leur argent en cas d'échec : un ami, un membre de la famille ou un organisme de charité qu'ils ne soutiennent pas déjà.

Vérification: les participants présentent des rapports à Stickk. Un ami, un membre de la famille ou une connaissance peut agir à titre de juge.

Statistiques: l'entreprise, fondée en 2008 par des professeurs et un étudiant de l'Université Yale, affirme que les participants qui s'inscrivent et demandent qu'un juge surveille leurs progrès ont deux fois plus de chances d'atteindre leur objectif, alors que ceux qui sont prêts à perdre de l'argent ont trois fois plus de chances d'attendre leur objectif. L'entreprise affirme qu'environ 40 % des participants choisissent de s'engager à perdre du poids.

www.stickk.com

Carrot Rewards

Son fonctionnement: il ne s'agit pas d'une application pour téléphone intelligent qui permette de perdre du poids. Pourtant, Carrot Rewards récompense vraiment ceux qui choisissent d'adopter des comportements sains, par exemple se faire vacciner contre la grippe, regarder une vidéo sur les saines habitudes alimentaires et atteindre des objectifs quotidiens par étapes. Les récompenses prennent la forme de points de fidélisation Aéroplan, SCÈNE et Petro-Points.

Statistiques: financé en partie par le gouvernement fédéral, le programme est actuellement offert uniquement en Ontario, en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve-et-Labrador.

L'entreprise affirme avoir plus de 250 000 utilisateurs inscrits, dont 120 000 en Ontario.

www.carrotrewards.ca/fr/




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer