Entraînement à la maison: des réponses à vos questions

«La première fois que mon entraîneur m'a annoncé... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

«La première fois que mon entraîneur m'a annoncé que j'allais faire de la boxe, j'ai presque ri de lui. À l'âge que j'ai, je ne m'imaginais pas du tout faire ça», s'exclame Guy Banville.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des milliers d'entraîneurs offrent leurs services à domicile sur l'internet. Mais comment s'y retrouver parmi tous ces choix? Nous avons posé nos questions à des experts!

Comment devrait-on choisir un entraîneur à domicile?

Marie-Eve Riendeau est kinésiologue. Elle n'est toutefois pas d'avis qu'un diplôme universitaire est nécessaire pour devenir entraîneur. « Je côtoie des entraîneurs qui n'ont pas de certification en kinésiologie. Ça ne veut pas dire que ce sont de mauvais entraîneurs. On peut recevoir une formation de deux ou trois semaines et devenir un bon coach, un bon motivateur, et entraîner des gens vers une perte de poids ou une remise en forme. Cependant, quand les gens ont des antécédents médicaux ou qu'ils ont déjà eu une blessure, je recommanderais absolument un kinésiologue. »

Combien ça coûte?

Selon le site fizik.ca, une séance d'une heure d'entraînement à domicile coûte entre 40 $ et 80 $. Certains entraîneurs demandent un peu plus, d'autres un peu moins.

Et, contrairement à ce que certaines personnes pourraient croire, les entraîneurs à domicile ne coûtent pas plus cher que ceux en gymnase. « Pour moi, j'ai calculé que c'était plus économique une entraîneuse à domicile. Au gym, je devrais payer mon abonnement mensuel pour les installations et le tarif horaire pour l'entraîneur », explique Guylaine Lavallée.

Mieux vaut vérifier les tarifs dans le gym le plus près de chez vous.

Comment les séances fonctionnent-elles?

Dans la plupart des cas, l'entraîneur se déplace pour évaluer la condition physique de son client lors de la première rencontre. « Dans mon cas, le premier rendez-vous dure de 90 minutes à 2 heures, explique l'entraîneuse Marie-Claude Phaneuf. Je fais remplir une fiche d'évaluation au client, un questionnaire santé, je prends son poids, ses mesures, et on discute de ses objectifs. »

À partir de ces renseignements, les entraîneurs conçoivent un programme personnalisé pour leur client. Certains plans contiennent davantage d'exercices cardiovasculaires, d'autres misent sur le renforcement musculaire. Les clients peuvent ensuite décider de suivre le programme seul ou d'être assistés par leur entraîneur pour obtenir une petite dose de motivation.

A-t-on besoin de matériel?

Pas du tout, répondent les entraîneuses Marie-Eve Riendeau et Marie-Claude Phaneuf. Tout ce que ça prend, c'est une paire de chaussures de sport.

« Si tu as une chaise, un mur et un escalier, on peut faire toutes sortes d'exercices, affirme Mme Phaneuf. On revisite par exemple des exercices qu'on a appris quand on était jeune, comme les sauts avec écart [jumping jack] et les fentes, qui sont super efficaces et qui ne demandent pas de matériel. En fait, un entraînement sans poids, ça peut être vraiment difficile ! »

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Un entraîneur dans mon salon

    En forme

    Un entraîneur dans mon salon

    Un entraîneur privé à la maison ? L'idée est attrayante, mais semble aussi un peu folle... Et si c'était le petit coup de pouce, la source de... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer