Transpiration: finis les cernes sous les bras !

Qui n'a pas déjà été embarrassé par des auréoles de transpiration aux aisselles... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nadielle Kutlu

Collaboration spéciale

La Presse

Qui n'a pas déjà été embarrassé par des auréoles de transpiration aux aisselles ? Avec l'été enfin installé, la chaleur amplifie le phénomène. Comment éviter ces marques disgracieuses sur les vêtements ? La Dre Chloé Sylvestre, médecin omnipraticienne spécialisée en dermatologie, et la styliste Isabelle Gauvin nous donnent quelques trucs.

L'application d'un antisudorifique - et non d'un déodorant - sur... (Photo Thinkstock) - image 1.0

Agrandir

L'application d'un antisudorifique - et non d'un déodorant - sur les aisselles peut être la solution pour en finir avec les traces de transpiration sur les vêtements.

Photo Thinkstock

L'application d'un antisudorifique - et non d'un déodorant - sur... (Photo Thinkstock) - image 1.1

Agrandir

L'application d'un antisudorifique - et non d'un déodorant - sur les aisselles peut être la solution pour en finir avec les traces de transpiration sur les vêtements.

Photo Thinkstock

DÉODORANT OU ANTISUDORIFIQUE ?

« Le but du déodorant, c'est de réduire les odeurs, pas de traiter la transpiration. Il n'empêchera donc pas de mouiller sous les bras », nuance la Dre Chloé Sylvestre, fondatrice de la clinique Chloé médico-esthétique, à Montréal. Pour éviter ces marques, mieux vaut se tourner vers des antisudorifiques, qui, contrairement aux déodorants, sont à base d'aluminium. L'antisudorifique agit sur les glandes et « va faire un bouchon au niveau des pores de la peau. Il y aura donc une diminution de la quantité de sueur », explique-t-elle.

APPLICATION

On l'applique sur une peau propre et sèche. Pour plus d'efficacité, on peut l'appliquer le soir avant de se coucher. Et une deuxième fois le matin, si nécessaire.

SUR ORDONNANCE

Si les antisudorifiques en vente libre ne sont pas assez efficaces pour vous, un médecin peut prescrire un antisudorifique qui contient une plus grande quantité de chlorure d'aluminium (20 %), commercialisé sous le nom de Drysol. « Mais le problème, c'est que ça peut être irritant, provoquer des démangeaisons et des rougeurs pour près d'une personne sur deux », prévient la Dre Sylvestre.

APPLICATION

Comme cet antisudorifique est plus fort, il n'est pas forcément nécessaire de l'appliquer tous les jours. Même si on l'utilise tous les deux ou trois jours, il peut être efficace. On peut aussi l'utiliser au besoin, comme lors d'une journée stressante au travail, en vue d'une présentation, d'un mariage ou d'une activité qui fait transpirer.

LE BOTOX

Même s'il arrive à pratiquement tout le monde d'avoir les aisselles humides, étrangement, face à ce problème commun, « les compagnies n'investissent pas assez pour offrir un produit confortable et efficace », croit la Dre Chloé Sylvestre. Résultat : de plus en plus de gens se tournent vers les injections de Botox afin d'éliminer toute sueur sous les aisselles.

Un traitement qui n'est pas réservé uniquement aux personnes qui suent excessivement, mais qui vise toutes celles qui ne veulent plus être gênées par les marques de transpiration. Le traitement connaît d'ailleurs un boom de popularité auprès des hommes d'affaires, des professionnels du domaine artistique et des communications.

Mais est-ce nocif de bloquer ainsi définitivement la transpiration sous les bras ? « Absolument pas, et c'est souvent ce que les gens se demandent, réplique la Dre Chloé Sylvestre. Il est essentiel de transpirer pour réguler notre température corporelle à 37 °C. Il y a un niveau de sudation qui est normal et qui va arriver de partout à travers notre corps. On n'a pas besoin de suer uniquement en dessous des bras pour maintenir notre température. » Mais quand les gens se plaignent de transpiration excessive, « c'est que les glandes en produisent en extra, ce qui n'est pas nécessaire », explique-t-elle.

TRAITEMENT

Pour les gens qui transpirent de façon normale et qui ne souffrent pas d'hyperhidrose, il suffit d'une seule séance d'environ 10 minutes pour éliminer toute sueur sous les bras durant un an. L'intervention est sans douleur. Mais c'est l'option la plus coûteuse : il en coûte de 500 à 600 $, en clinique privée. Le traitement, approuvé par Santé Canada, est sans effet secondaire.

TRUCS VESTIMENTAIRES DE LA STYLISTE ISABELLE GAUVIN

LES BONNES COULEURSOn évite de porter des vêtements bleu pâle et gris pâle, qui laissent davantage paraître la transpiration, tout comme les couleurs vives. On opte plutôt pour du noir, du marine, du vert forêt et du blanc, « qui pardonnent plus ».

LES PROTECTIONS AUTO-ADHÉSIVESOn peut porter des protections auto-adhésives (patchs) antitranspiration sous les aisselles. Ce qui peut être une option pour une occasion spéciale. On trouve même des t-shirts avec des protections antitranspiration intégrées. 

LES BONNES MATIÈRESOn évite les matières synthétiques, comme le polyester et la rayonne, qui font transpirer davantage. On choisit plutôt des matières naturelles qui laissent respirer, comme le coton ou le lin. Mieux vaut choisir un coton épais.

T-SHIRT SOUS LA CHEMISESous leur chemise, les hommes peuvent porter un t-shirt, mais il faut le choisir ajusté avec un col en V, pour éviter qu'il donne du volume au corps et qu'il paraisse à l'ouverture de la chemise au cou.

LES BONS VÊTEMENTSLes femmes peuvent opter pour des hauts plus amples qui laisseront la peau respirer, comme ceux avec des manches chauve-souris. On peut aussi miser sur la superposition, en portant une chemise avec une veste ou un veston. Pour celles qui sont à l'aise de montrer leurs bras, porter une robe ou des hauts sans manches est une autre solution.

NETTOYER LES TACHES DE TRANSPIRATIONPas toujours facile de faire disparaître les auréoles de transpiration sur les vêtements. Comme il y a du gras dans la transpiration, « la meilleure façon d'éviter les cernes est de nettoyer la partie sous les aisselles avant le lavage, avec du savon à vaisselle, qui aide à repousser la graisse », explique la styliste.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer