Survivre aux moustiques

Il faut savoir que les moustiques sont plus... (PHOTO LUIS ROBAYO, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Il faut savoir que les moustiques sont plus actifs à certaines périodes de la journée, notamment le soir, au coucher du soleil, mais aussi très tôt le matin, au lever du soleil.

PHOTO LUIS ROBAYO, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On aime la chaleur de l'été, mais un peu moins les moustiques qui, malheureusement, accompagnent la belle saison. Comment éviter de se faire piquer? Voici quelques conseils pour passer un été sans trop se gratter...

«Tout d'abord, il y a deux choses qu'on peut faire pour se protéger des moustiques, affirme d'emblée la Dre Noémie Savard, responsable médicale du service Infections et interventions dans la communauté de la Direction de santé publique de Montréal. On peut le faire en portant des vêtements longs et utiliser un bon chasse-moustiques, un produit à base de DEET est recommandé, selon le groupe d'âge [étiqueté 30 % ou moins pour les personnes de plus de 12 ans, 10 % ou moins pour les 2 à 12 ans].»

Il faut savoir que les moustiques sont plus actifs à certaines périodes de la journée, notamment le soir, au coucher du soleil, mais aussi très tôt le matin, au lever du soleil. Il faut donc vous protéger davantage lorsque vous prévoyez sortir à ces heures.

Cyril Chauquet, animateur de l'émission Mordu de la pêche sur la chaîne Évasion, parcourt le monde entier et estime que le Québec serait un vrai paradis sur terre s'il n'y avait pas de moustiques! «Même au beau milieu d'un grand lac, les moustiques sont là! C'est simple, il ne faut pas se laver quand on est dans le bois! Il faut éviter les savons, déodorants et shampoings parfumés quand on est dans la forêt ou en camping, car ça va attirer les moustiques», s'exclame cet expert du plein air et porte-parole d'OFF!, qui conseille aussi de porter des couleurs pâles et d'éviter le noir.

Et quand on fait du sport, la transpiration semble aussi être attrayante. «L'acide lactique que le corps sécrète quand on transpire attire les moustiques», précise Cyril Chauquet.

Rappelons qu'il faut mettre de la crème solaire une quinzaine de minutes avant le chasse-moustiques. Et si on est à l'intérieur, il faut s'assurer que les moustiquaires aux fenêtres sont efficaces et fonctionnelles.

Virus du Nil

Il faut aussi éviter de se trouver à proximité d'eau stagnante. «Si on a une chaudière dans la cour ou dans le jardin ou chez le voisin, s'assurer de la vider, car les moustiques se reproduisent dans l'eau stagnante», affirme la Dre Noémie Savard. 

Cette dernière indique que certains types de moustiques peuvent transmettre le virus du Nil occidental. «La plupart des gens qui seront piqués n'auront pas de symptômes. Sinon, ils ressemblent à ceux de la grippe: fièvre, maux de tête et douleurs musculaires, et ça passera tout seul.»

La Dre Savard indique que moins de 1 % des personnes infectées peuvent avoir des complications comme une encéphalite, c'est-à-dire une inflammation du cerveau, une paralysie des membres inférieurs ou des problèmes du système nerveux, qui peuvent devenir permanents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer