99 trucs pour bien vieillir

Dans son livre, Denis Fortier propose en outre une... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

Dans son livre, Denis Fortier propose en outre une série de programmes d'exercices illustrés pour maintenir la santé de ses os et de ses muscles, pour améliorer sa mobilité articulaire ou encore pour accroître son équilibre.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Denis Fortier est physiothérapeute depuis plus de 20 ans. Il a croisé, tout au long de sa pratique, plusieurs patients qui se sont fait dire, par telle ou telle personne, d'endurer la douleur. Que c'était normal. Que ça venait avec l'âge.

« Ça me choque tout le temps d'entendre ça, dit Denis Fortier. Et c'est l'élément motivateur de mon livre. »

Son livre - 99 façons de prévenir les effets du vieillissement - a été publié en mars aux Éditions Trécarré. En 99 points, Denis Fortier explique, en se basant sur son expérience et sur la littérature scientifique, comment préserver sa qualité de vie en vieillissant.

Il propose en outre une série de programmes d'exercices illustrés pour maintenir la santé de ses os et de ses muscles, pour améliorer sa mobilité articulaire ou encore pour accroître son équilibre.

Mais doit-on faire ces exercices pour le restant de nos jours ?

« C'est rarement nécessaire de faire ça toute sa vie », nous rassure Denis Fortier. Souvent, dit-il, il suffit de retrouver, en l'espace de quelques semaines ou de quelques mois, une force musculaire ou un certain niveau d'équilibre qu'on pourra par la suite préserver dans le cadre de nos activités quotidiennes.

«La première chose, c'est de donner un certain sens aux exercices ou aux activités qu'on fait. En premier lieu, c'est de faire des activités qu'on aime.»

Denis Fortier
Physiothérapeute
Denis Fortier... (PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS TRÉCARRÉ/HUGO B LEFORT) - image 3.0

Agrandir

Denis Fortier

PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS TRÉCARRÉ/HUGO B LEFORT

En plus des programmes d'exercice, Denis Fortier suggère une série de trucs pour améliorer sa respiration, son bien-être, mais aussi ses fonctions cognitives (jeux vidéo, jeux de table, apprentissage d'une langue...).

« La physiothérapie, ce n'est pas juste de donner des exercices, dit-il. Si on est avec quelqu'un qui a une vitesse de réaction plus lente, une personne, par exemple, qui a réduit beaucoup ses activités, il est important de stimuler cette vitesse de réaction. »

« Dans un contexte de vieillissement, poursuit-il, on passe complètement à côté de la chose si l'on dissocie l'aspect physique et l'aspect cognitif. »

99 façons de prévenir les effets du vieillissement

Denis Fortier

Éditions Trécarré

Cinq clés pour prévenir le vieilissement

Faire confiance à son cerveau et à son corps

« Il faut se rendre compte que le cerveau et les muscles peuvent s'adapter aux gestes qu'on va faire, et ce, à tous âges. Par exemple, il est possible de regagner l'équilibre qu'on a perdu, entre autres parce que les connexions dans notre cerveau peuvent se réorganiser. Par ailleurs, si on fait des exercices de résistance, un muscle a la capacité de prendre du volume même à 75, 80 ans. »

Travailler son équilibre

« C'est un élément central, tant pour augmenter ses performances physiques que pour prévenir les chutes ou les problèmes de dos. Un truc : on peut faire des exercices d'équilibre les yeux fermés, pour éviter de compenser avec les repères visuels. »

Préserver sa force musculaire

« Il y a beaucoup de sang qui passe dans nos muscles, beaucoup de réactions. Et le vieillissement conduit inévitablement à une certaine perte de masse musculaire. Préserver la force musculaire - notamment celle des cuisses et des mains - est fondamental pour notre santé. »

Préserver sa santé osseuse

« C'est hyper aidant d'avoir fait de l'activité physique dans la vingtaine, la trentaine, particulièrement des activités de mise en charge (marche, course, etc.). À 40, 50 ans, on ne peut pas reconstruire sa santé osseuse, mais on peut prévenir une détérioration de la densité osseuse, soit par des exercices qui incluent des sauts (comme le step) ou par des activités de mise en charge. »

Prendre soin de sa respiration

« C'est bien documenté : les gens qui ont des problèmes de dos depuis longtemps ont une respiration modifiée et c'est dû, notamment, à la contraction du diaphragme, à la position du diaphragme. On peut donc s'occuper de sa respiration, que ce soit en faisant une activité cardiorespiratoire ou en travaillant sa respiration. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer