• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > L'exercice physique atténue les symptômes de l'asthme 

L'exercice physique atténue les symptômes de l'asthme

Selon la Société canadienne de l'asthme, environ trois... (Photo: Armand Trottier, La Presse)

Agrandir

Selon la Société canadienne de l'asthme, environ trois millions de Canadiens sont asthmatiques.

Photo: Armand Trottier, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les asthmatiques qui pratiquent régulièrement une activité physique d'une intensité idéale ont presque deux fois et demie plus de chances de bien maîtriser leurs symptômes que ceux qui ne font aucun exercice, démontre une étude réalisée par plusieurs institutions québécoises.

Les chercheurs ont analysé les habitudes en matière d'exercice physique de 643 asthmatiques. Ils ont constaté que 30 minutes d'exercice par jour, tous les jours, aident au contrôle des symptômes.

Par ailleurs, l'entraînement n'a pas besoin d'être ardu. Seulement 30 minutes par jour de marche, de vélo ou de yoga - à peu près n'importe quelle activité physique, finalement - peuvent réduire sensiblement les symptômes de l'asthme.

On déconseillait auparavant aux asthmatiques de faire de l'exercice, pensant que l'activité provoque un essoufflement et déclenche les crises d'asthme. Le professeur Simon Bacon, de l'Université Concordia, explique que le risque de bronchospasme d'effort est bien présent, mais qu'il suffit d'utiliser son inhalateur avant l'entraînement, puis de prendre le temps de récupérer après l'effort.

Dans le groupe-échantillon de 643 personnes, pas moins de 245 participants ont déclaré ne pratiquer aucune activité physique. Seulement 100 ont affirmé qu'ils faisaient les 30 minutes d'exercice recommandées.

Le conseil est d'autant plus important durant les mois d'hiver, lorsque le niveau d'activité physique tend à chuter avec le mercure et que l'air froid contribue encore plus aux symptômes de l'asthme. L'étude montre que les participants qui ont pu pratiquer une activité physique régulière tout au long de l'année ont en tiré les plus grands bienfaits.

L'étude a été menée par l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal, l'Université Concordia, l'Université de Montréal, l'Université du Québec en Outaouais et l'Université du Québec à Montréal. L'Université de Montpellier y a aussi participé.

Les conclusions sont publiées par la revue BMJ Open Respiratory Research.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer