Méditation à la Google

La méditation fait son chemin jusque dans les lieux de travail. Google a donné... (PHOTO MASTERFILE)

Agrandir

PHOTO MASTERFILE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Léger
La Presse

La méditation fait son chemin jusque dans les lieux de travail. Google a donné l'exemple en créant un programme spécial de méditation destiné à accroître le bien-être, mais aussi l'efficacité et la créativité parmi ses cadres et ses employés. Aujourd'hui, plusieurs entreprises cherchent à suivre le mouvement.

Moins de stress, plus d'efficacité

Depuis quelques années, il n'est plus complètement loufoque de recourir à la méditation dans les entreprises. L'exemple est venu de chez Google. Depuis 2007, l'entreprise californienne offre à ses collaborateurs un programme de formation s'appuyant sur la pleine conscience. Dans le but de diminuer le stress, mais davantage pour créer une plus grande efficacité au travail et une meilleure coordination entre cadres et employés.

Huit ans plus tard, l'Institut Search Inside Yourself, installé à San Francisco, accueille des décideurs de partout dans le monde, avides de comprendre en quoi la méditation peut faire d'eux de meilleurs leaders. Le programme de développement professionnel sera d'ailleurs présenté à Montréal les 17 et 18 septembre, dans les bureaux de Google, au centre-ville. Il comporte un volet public qui fait une tournée de plusieurs grandes villes dans le monde.

Le créateur du programme, l'ingénieur Chade-Meng Tan, explique, dans une vidéo de présentation, qu'il est possible de gérer ses émotions avec un peu d'entraînement, en se basant sur des véhicules comme l'attention consciente et la connaissance de soi (mindfulness et awareness).

La méditation permet d'accéder au calme et à la clarté mentale, ce qui débouchera, avance-t-il, sur un leadership plus efficace et empathique. Depuis 2012, la formation de deux jours se donne à l'Institut. «Le programme est en général décrit comme un programme de leadership. Mais il s'adresse à tout le monde. Nous travaillons non seulement avec les gens de Google, mais aussi avec des gens de différents milieux, dans le domaine de la santé ou des organisations caritatives», a indiqué à La Presse Marc Lesser, directeur de l'Institut.

La formation s'articule autour de trois étapes : développer l'attention consciente, développer la connaissance de soi et créer de nouvelles habitudes. Le livre de Chade-Meng Tan, publié en 2012, Connectez-vous à vous-même, a figuré dans la liste de succès de librairie du New York Times.

M. Lesser croit que la méditation est particulièrement indiquée dans le monde du travail. 

«C'est un des moyens pour lutter contre le stress. Mais c'est aussi une façon de trouver plus de signification et d'engagement dans son travail. Il faut trouver du bien-être au travail.»

Plus de 1500 employés chez Google suivent cette formation chaque année. «Nous avons vu les avantages des programmes de la pleine conscience pour les particuliers et pour notre organisation dans son ensemble. Ceux-ci comprennent l'augmentation de bonheur et de bien-être, il y a moins de friction interpersonnelle et une plus grande clarté sur les plans de l'innovation et de la créativité», indique la porte-parole des communications de Google à Toronto, Alexandra Hunnings.

Google a également franchi une étape supplémentaire en mettant en place la gPause, une communauté sur le web qui vise à soutenir la méditation tout en participant à des projets de sociofinancement.

Une percée au Canada

Julie Fotheringham est associée chez Hageman Communications à Toronto. Elle a accompagné des cadres canadiens chez Google à Silicon Valley pour les initier à la méditation dans le cadre du programme Search Inside Yourself. Les dirigeants travaillaient dans une grande banque et chez un grand constructeur automobile. Arrivés sceptiques, la plupart des participants, dit-elle, sont repartis fascinés.

«On ressort assez transformé au niveau de l'individu. Les participants prennent conscience de leur corps et constatent à quel point ç'a un impact sur leur comportement de leader», indique Mme Fotheringham.

Même avec une très courte immersion de deux jours, les participants sont capables de comprendre grâce au travail sur le moment présent combien et comment leurs émotions les influencent. C'est ce qu'on appelle l'intelligence émotionnelle. «Ils peuvent alors choisir comment répondre parce qu'ils sont plus calmes, ils peuvent retrouver leur concentration et apprennent à bloquer les distractions énormes provoquées par les courriels, le téléphone intelligent, les réseaux sociaux.»

Chez Tank, une agence de communication et de marketing de Montréal, on commence à comprendre l'importance du temps de méditation sur les lieux de travail. La nouvelle salle «Reboot» vient d'être inaugurée au sous-sol. Fauteuils-sacs, lumière tamisée: idéal pour méditer, écouter de la musique ou fermer les yeux 15 minutes pour se ressourcer.

Un des associés s'est dit très intéressé par la formation proposée prochainement par Google à Montréal. Christian Roy, vice-président à la division Santé, croit aux vertus de la méditation. Les bénéfices sont pour lui assez similaires à ceux qu'il retire de l'exercice physique. «Je peux gérer mon stress, j'ai une meilleure concentration, je suis plus alerte, j'ai une meilleure énergie et même un meilleur sommeil», a-t-il indiqué.

Ce qu'il pense d'un programme comme celui de Google? Très stimulant, croit-il, car cela permet de réduire l'anxiété et d'être plus performant. Il aimerait que son entreprise mette sur pied un groupe de méditation. «On a un groupe de course au bureau. Alors pourquoi pas un groupe de méditation?»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer