Lunettes d'ordonnance: risqué, l'achat en ligne?

Des dizaines de sites internet proposent des lunettes tendance et à bas prix.... (PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK)

Agrandir

PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des dizaines de sites internet proposent des lunettes tendance et à bas prix. Comment s'y retrouver? Pour y voir (un peu) plus clair, nous avons fait analyser quatre paires de lunettes bon marché et en avons discuté avec des professionnels et des entrepreneurs.

SOUS LA LOUPE

«Quel est le meilleur endroit pour acheter des lunettes pas chères? En magasin ou en ligne?» Cette question, posée il y a quelques mois sur Facebook, a généré en quelques heures plusieurs suggestions: la moitié en magasin, l'autre, en ligne.

Si l'achat de lunettes d'ordonnance se limitait jadis à une visite chez l'opticien du coin, une multitude de possibilités s'offre aujourd'hui au consommateur.

Nous avons sélectionné trois boutiques en ligne (BonLook, une entreprise québécoise; Warby Parker, basée à New York; et Zenni Optical, en Californie) ainsi qu'un opticien «nomade» (Le Bonhomme à lunettes) qui offre de très bons prix.

Prescription en main (nous avons une faible myopie), nous leur avons commandé des lunettes et nous les avons fait analyser à l'aveuglette par Benoît Frenette, clinicien et professeur à l'École d'optométrie de l'Université de Montréal, en vertu de différents critères.

Résultat: si les lunettes lui avaient été soumises par des étudiants, aucune n'aurait satisfait Benoît Frenette. «Je n'aurais accepté aucune des quatre», résume-t-il. Cela dit, tous les modèles respectent bien ou assez bien la prescription.

Soulignons que des boutiques en ligne, dont BonLook, font affaire avec les mêmes grands fabricants de lentilles (dont Essilor et Nikon) et leurs laboratoires d'assemblage que le font habituellement les grandes chaînes d'optométristes et opticiens.

La mesure manquante

Avant d'envoyer une commande au laboratoire, il faut cependant avoir en main des mesures, dont une particulièrement importante: la distance entre les deux pupilles, ou distance interpupillaire.

Pourquoi? Parce que l'axe du regard doit correspondre au centre optique des lentilles, le point où aucun rayon lumineux n'est dévié. Difficulté supplémentaire: la distance entre le centre du visage et chaque pupille est rarement la même, note le Dr Frenette. Idéalement, on doit donc tenir compte des demi-écarts pupillaires.

Chez l'opticien, lorsqu'on commande des lunettes, les professionnels mesurent la distance interpupillaire avec des appareils spécialisés, mais certains refusent de la donner lors d'un simple examen de la vue, tandis que d'autres facturent des honoraires.

BonLook invite les clients qui n'ont pas en main leur distance interpupillaire à envoyer une photo d'eux avec une carte de crédit sous le nez, collée à leurs lèvres.

Sur son site, Zenni Optical explique comment prendre sa mesure interpupillaire à l'aide d'une règle et d'un miroir... avec la marge d'erreur que cela implique (nous nous sommes trompés d'un millimètre lorsque nous avons tenté l'expérience).

Que se passe-t-il lorsque les lentilles ne correspondent pas à la distance interpupillaire?

Pour les faibles prescriptions comme la nôtre, ce n'est «pas dramatique», convient Benoît Frenette. D'ailleurs, lorsque nous avons envoyé notre distance interpupillaire par courriel à Warby Parker, la commis nous a répondu que l'entreprise n'en avait pas besoin pour une prescription de notre force.

Par contre, pour les prescriptions de 2,5 dioptries et plus, la distance interpupillaire est très importante, note Benoît Frenette. Une lentille mal positionnée peut causer de la fatigue visuelle, de l'inconfort et des maux de tête. «Ça ne va pas briser vos yeux, convient-il, mais vous n'aurez simplement pas le goût de les mettre.»

Le positionnement du centre optique est aussi important sur le plan vertical, particulièrement pour les lentilles progressives (presbytie). Or, pour prendre cette mesure, les clients doivent inévitablement avoir les montures sur le nez.

À défaut de pouvoir prendre cette mesure de hauteur, lorsqu'on leur commande des lentilles progressives, des boutiques en ligne placent la hauteur de segment au même endroit pour une monture donnée.

Les professionnels mettent la population en garde

L'Ordre des opticiens d'ordonnances du Québec et l'Ordre des optométristes du Québec (OOQ) mettent en garde la population contre les risques de commander des lunettes en ligne, question de protéger le public (et leur marché, diront certains). Contrairement aux États-Unis, le Québec a des règles strictes en matière d'optique: la vente de verres sous ordonnance et l'ajustement des montures, entre autres, sont des actes réservés aux opticiens et aux optométristes. BonLook, dont le site est ouvert depuis 2011 pour le marché américain, s'est d'ailleurs associé à un optométriste avant d'ouvrir le site au Québec, l'an dernier. Le syndic de l'Ordre des optométristes du Québec a tout de même ouvert une enquête. L'OOQ encourage néanmoins les professionnels à s'adapter à la réalité d'internet, mais tient mordicus à ce que la livraison et la vérification soient faites par un professionnel.

LES CRITÈRES D'ÉVALUATION

Qualité de la monturePour durer, la monture doit être solide, avec des verres bien en place et des plaquettes de nez en bon état.

Morphologie : La monture doit correspondre à la morphologie du visage du client. Sur le plan horizontal, l'oeil doit être centré. Sur le plan vertical, l'oeil doit être positionné environ au tiers du haut de la lentille. Les points d'appui sur le nez ne doivent pas laisser de marque.

Puissance de la lentille : C'est la prescription. On la mesure grâce à un appareil nommé frontofocomètre. La marge d'erreur acceptable varie entre +/- 0,12 pour les prescriptions de faible puissance et +/- 0,37 pour les prescriptions de grande puissance.

Courbure : La courbure du verre a un effet sur le grossissement. L'important, c'est que la courbure soit la même des deux côtés, sans quoi on pourrait souffrir de fatigue visuelle, d'inconfort et de maux de tête. Marge d'erreur acceptable: une unité.

Positionnement de la lentille : Le centre optique de la lentille - l'endroit où aucun rayon lumineux n'est dévié - doit être situé dans l'axe visuel du client. Le positionnement de la lentille - horizontal et vertical - est particulièrement important pour les prescriptions élevées (à partir de 2,5) et pour les foyers progressifs. Marge d'erreur acceptable: un millimètre pour chaque oeil.

Traitement antireflet : Le traitement antireflet augmente la transmission lumineuse, et donc la qualité de la vision.

Ajustement : L'ajustement vise à rendre la lunette confortable et à éviter qu'elle descende sur le nez. La présence de renfort métallique dans les branches et de plaquettes ajustables au niveau du nez permet de le faire.

LES RÉSULTATS

Nous avons fait évaluer quatre paires de lunettes selon divers critères, pour lesquels trois verdicts étaient possibles: acceptable, limite ou échec. Notre prescription fait état d'une myopie de - 1,25 dioptrie dans chaque oeil avec une distance interpupillaire de 62 mm (30,5 mm à droite + 31,5 mm à gauche).

Zenni Optical

Prix (tout inclus): 30,85 $

Puissance de la lentille: Dioptrie:  1,37 à droite, 1,37 à gauche : limite

Position de la lentille: La distance interpupillaire est de 64 mm (32 mm à droite + 32 mm à gauche), soit 1 mm d'écart par rapport à ce que nous avons demandé, mais 2 mm d'écart par rapport à la réalité. : limite

Courbure: La courbure est de 4,0 à droite et de 4,5 à gauche. : Acceptable

Morphologie: L'angle des plaquettes ne correspond pas à l'angle de notre nez, ce qui laisse des marques rouges. Modèle un peu large. : Échec

Ajustement: Les lunettes ont tendance à glisser sur notre nez, mais comme les branches ne sont pas dotées de renfort métallique, impossible de les ajuster. : Échec

Qualité de la monture: Le plastique semble de faible qualité. : Échec

Appréciation du service: 6,5/10

Grand choix de modèles. Le site internet permet un essayage virtuel en téléchargeant notre photo. Il n'est pas nécessaire d'avoir une prescription pour commander, ce qui contrevient aux règles en vigueur au Québec.

BonLook

Prix (tout inclus): 129,00 $

Puissance de la lentille: Dioptrie:  1,25 à droite, 1,25 à gauche : Acceptable

Position de la lentille: La distance interpupillaire est de 67 mm (34 mm à droite + 33 mm à gauche), soit 5 mm d'écart par rapport à la réalité. : Échec

Courbure: La courbure est de 4 à droite et de 4 à gauche. : Acceptable

Morphologie: Acceptable

Ajustement: Un petit ajustement derrière l'oreille a été nécessaire. Notons cependant que nous n'avons pas bénéficié du service d'ajustement gratuit offert au kiosque de BonLook. : Limite

Qualité de la monture: Acceptable

Appréciation du service: 9/10

Montures très tendance. Le site web offre l'essayage virtuel avec webcam. Essayage, conseils et ajustement gratuits au kiosque, situé aux Promenades Cathédrale, à Montréal. Jusqu'à 20 $ de remboursement pour l'ajustement ailleurs. Remboursement gratuit, frais de retour payés.

Bonhomme à lunettes (opticien)

Prix (tout inclus): 139,00 $

Puissance de la lentille: Dioptrie : 1,25 à droite, 1,37 à gauche : Acceptable

Position de la lentille: La distance interpupillaire est de 64 mm (32 mm à droite + 32 mm à gauche), soit 2 mm d'écart par rapport à la réalité. : Limite

Courbure: La courbure est de 5 à droite et de 6 à gauche. : Acceptable

Morphologie: L'angle des plaquettes (non ajustables) ne correspond pas à l'angle de notre nez, ce qui laisse des marques rouges. Modèle un peu étroit. : Échec

Ajustement: Trop serré aux tempes. A créé des douleurs. : Échec

Qualité de la monture: Acceptable

Appréciation du service: 8/10

Le Bonhomme à lunettes réunit six opticiens nomades qui se promènent d'organisme en organisme selon un horaire régulier. Installation un peu artisanale, mais fort sympathique. Bon choix de montures. Livraison rapide, ajustement inclus.

Warby Parker

Prix (tout inclus): 130,00 $

Puissance de la lentille: Dioptrie : 1,25 à droite, 1,25 à gauche : Acceptable

Position de la lentille: La distance interpupillaire est de 61 mm (30 mm à droite + 31 mm à gauche), soit 1 mm d'écart par rapport à ce que nous avons demandé et à la réalité. : Acceptable

Courbure: La courbure est de 3,5 à droite et de 3,5 à gauche. : Acceptable

Morphologie: La monture, qui n'est pas du tout adaptée à notre visage, tombe trop bas, si bien que le haut de la monture est dans notre champ de vision. : Échec

Ajustement: Comme il s'agit d'une monture en plastique, les plaquettes ne sont pas ajustables ; impossible de remédier à la situation. : Échec

Qualité de la monture: Acceptable

Appréciation du service: 7/10

À notre avis, les plus belles montures. Pas d'essayage virtuel possible sur le site. Remboursement gratuit, mais frais de retour à la charge du client au Canada. Service en anglais.

DEUX POINTS DE VUE

La vente de lunettes en ligne suscite un débat. Entrevue avec Langis Michaud, président de l'Ordre des optométristes du Québec, et Louis-Félix Boulanger, directeur général de BonLook.

Louis-Félix Boulanger, directeur général de BonLook

En magasin, payons-nous nos lunettes trop cher?

Selon nous, oui, ne serait-ce que d'un point de vue d'accessibilité du produit. On comprend la structure des magasins pour la vente de lunettes, mais ce qu'on essaie de faire, avec BonLook, c'est d'utiliser les technologies pour couper les intermédiaires et offrir un produit de haute qualité au prix le plus compétitif possible.

Pourquoi payons-nous souvent le double du prix (et même plus) en magasin?

Les magasins vendent en moyenne cinq ou six paires de lunettes par jour, tandis qu'en ligne, notre volume est plus élevé et notre marge de profit, plus basse. Par ailleurs, en magasin, ils achètent les montures auprès de fournisseurs qui ont des marges importantes. De notre côté, on coupe les intermédiaires et nos frais d'exploitation sont moindres.

Quelle est la principale différence entre des lunettes achetées en ligne et des lunettes achetées en boutique?

En magasin comme en ligne, on peut trouver des lunettes de toutes les gammes. La différence majeure est le service que l'on reçoit. Chez BonLook, on aide chaque client à faire un choix éclairé, et l'optométriste analyse chaque commande. En plus, notre kiosque au centre-ville de Montréal permet d'essayer et de faire ajuster ses montures.

Quel est l'impact de l'arrivée du marché des lunettes en ligne?

La vente en ligne force les joueurs traditionnels et les ordres professionnels à s'adapter et à revoir leurs pratiques pour s'assurer qu'ils maintiennent des prix abordables. Le domaine de l'optique a tellement évolué dans les dernières années qu'on est maintenant capable de produire des lunettes très rapidement et à faible coût.

Y a-t-il une contre-indication à l'achat de lunettes en ligne?

Les verres progressifs vendus sur internet sans avoir mesuré la hauteur de segment (qui sert à établir l'endroit où se fait la transition dans la lentille) ont tendance à être moins bien ajustés pour les patients. Chez BonLook, on prend seulement ces commandes au kiosque, où il y a un opticien sur place. La technologie permettra probablement un jour de le faire en ligne avec plus de précision.

Au Québec, est-ce légal d'acheter ou de vendre des lunettes en ligne?

Au Québec, la loi dit qu'il faut être opticien ou optométriste pour vendre des lunettes. Avec le partenariat avec BonLook Québec, qui appartient à l'optométriste Rock Beaulieu, nous agissons de la sorte. Certaines étapes de la vente doivent être aussi faites par un opticien ou un optométriste, ce qui est aussi assuré par BonLook Québec.

Langis Michaud, président de l'Ordre des optométristes du Québec

En magasin, payons-nous nos lunettes trop cher?

Non. D'abord, les optométristes offrent des lunettes pour tous les budgets. Ensuite, le prix facturé comprend les verres et la monture, mais également l'encadrement professionnel. Les conseils professionnels sont essentiels pour s'assurer que les lunettes correspondent aux besoins du patient et génèrent des honoraires qui sont inclus dans le prix de la lunette.

Pourquoi payons-nous souvent le double du prix (et même plus) en magasin?

En plus de ses services professionnels, l'optométriste doit assumer des coûts plus élevés (stocks, loyer, personnel) que les sites en ligne. Les 800 cabinets au Québec sont de véritables PME donnant du travail à plus de 3000 professionnels - plus de 1400 optométristes et environ 1600 opticiens - et 4500 assistants dans toutes les régions.

Quelle est la principale différence entre des lunettes achetées en ligne et des lunettes achetées en boutique?

Les études réalisées à l'Université de Montréal ont montré que la majorité des lunettes commandées en ligne ne satisfaisaient pas les critères de qualité que les professionnels appliquent dans leurs bureaux. En effet, les lunettes vendues par un professionnel doivent être conformes aux normes ISO, ce pourquoi elles sont vérifiées avant leur livraison au patient.

Quel est l'impact de l'arrivée du marché des lunettes en ligne?

Pour le moment, l'impact est minime (moins de 3 % des ventes se font en ligne). Ce qui a le plus d'impact, c'est que le patient se prive des conseils de professionnels et ne s'assure pas d'avoir un bon produit, qui correspond à ses besoins. Il peut aussi négliger l'examen de sa santé oculaire.

Y a-t-il une contre-indication à l'achat de lunettes en ligne?

Toute personne qui a une maladie pouvant influencer la vision (haute pression, cholestérol, diabète, etc.), qui prend des médicaments pouvant influencer la vision, qui présente déjà une pathologie oculaire (cataractes, dégénérescence maculaire, glaucome) ainsi que les enfants (coordination des yeux par rapport à l'apprentissage scolaire) ne devrait pas confier ses yeux à un vendeur en ligne.

Au Québec, est-ce légal d'acheter des lunettes en ligne?

Ce n'est pas illégal d'en acheter. Les lois du Québec sont claires: il est illégal de vendre des lentilles ophtalmiques sans être un professionnel. Par ailleurs, les personnes qui achètent auprès d'un optométriste ont des recours via le syndic de l'Ordre si cela va mal. En ligne, on ne peut se plaindre à personne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer