• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > Les cigarettes électroniques endommagent les poumons 

Les cigarettes électroniques endommagent les poumons

Les chercheurs ont constaté que les émanations de... (Photo Mario Anzuoni, Reuters)

Agrandir

Les chercheurs ont constaté que les émanations de cigarettes électroniques contiennent des quantités importantes de radicaux libres.

Photo Mario Anzuoni, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les cigarettes électroniques endommagent les poumons et ouvrent la voie à des infections potentiellement mortelles, prévient une étude réalisée par des chercheurs de l'université Johns Hopkins.

Des souris ont été divisées en deux groupes: un premier qui ne respirait que l'air ambiant, et un autre qui était exposé à des émanations de cigarettes électroniques correspondant à deux semaines d'utilisation pour un humain.

Chaque groupe a ensuite été redivisé en trois sous-groupes: un qui a été exposé à une bactérie qui peut causer des pneumonies et des sinusites, un qui a été exposé au virus de l'influenza A et un qui n'a été exposé à rien.

Les souris qui avaient été exposées aux émanations de cigarettes électroniques étaient nettement plus susceptibles que les autres d'être infectées par la bactérie et le virus. Dans certains cas, l'infection a été si grave que les souris en sont mortes.

Le docteur Thomas Susson a expliqué que les émanations causent de légers dommages aux poumons, dont l'inflammation et des dommages aux protéines. Les effets néfastes deviennent encore plus évidents lors d'une exposition bactérienne ou virale, a-t-il dit.

L'exposition aux cigarettes électroniques empêchait les souris d'expulser les bactéries de leurs poumons, tandis que l'infection virale a entraîné une prise de poids et un décès qui témoignent d'une altération de la réponse immunitaire.

Les chercheurs ont enfin constaté que les émanations de cigarettes électroniques contiennent des quantités importantes de radicaux libres qui peuvent endommager l'ADN ou d'autres molécules dans les cellules, entraînant leur mort.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal scientifique PLOS ONE.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer