Poids et fertilité: des critères qui varient

Vous rêvez à un enfant depuis longtemps, mais vous accusez un excès de poids ?... (Photomontage La Presse)

Agrandir

Photomontage La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vous rêvez à un enfant depuis longtemps, mais vous accusez un excès de poids ? Voici les critères des cliniques pour entreprendre la fécondation in vitro (FIV).

Clinique de procréation assistée du CHUM (Montréal)

• Indice de masse corporelle (IMC) limite de 35.

• AU-DELÀ DE 35 : les femmes sont évaluées par une nutritionniste et un endocrinologue.

• EXCEPTIONS : le traitement de FIV peut être offert après une perte de poids d'environ 10 % lorsque la patiente est stable sur le plan métabolique (cholestérol, taux de sucre, hypertension, etc.).

« Au début, on était assez rigide dans l'objectif de 35, mais ça s'est assoupli parce qu'on a appris à gérer aussi les patientes qui ont un surpoids. »

- Dr Jacques Kadoch, directeur médical

Centre de procréation assistée du CHU Sainte-Justine (Montréal)

• IMC limite de 35.

• AU-DELÀ DE 35 : les femmes sont évaluées par un endocrinologue et une diététicienne.

• EXCEPTIONS : le traitement de FIV peut être offert après une perte de poids « notable » et une prise en charge importante de l'alimentation si la patiente n'a pas d'intolérance au glucose.

Ovo (Montréal)

• IMC limite de 35.

• AU-DELÀ DE 35 : les femmes sont évaluées par une nutritionniste et un endocrinologue.

• EXCEPTIONS : le traitement de FIV peut être offert après une perte de poids d'environ 10 % si la patiente est stable sur le plan métabolique.

Centre de reproduction McGill (Montréal)

• Pas de limite de poids.

• AU-DELÀ DE 35 : les femmes sont rencontrées par une nutritionniste, un endocrinologue, leur obstétricien traitant et un obstétricien spécialisé en grossesse à haut risque.

• Les intervenants prennent une décision ensemble, soit d'entreprendre le traitement de FIV ou de continuer la perte de poids.

« En tant qu'hôpital, il est attendu qu'on gère les cas plus difficiles. »

- William Bucket, directeur médical

Centre de fertilité de Montréal (Montréal)

• Pas de limite de poids.

• On explique en détail aux femmes ayant un IMC élevé les risques associés à leur poids et les avantages d'en perdre.

« Si la patiente comprend bien ces risques et si la procédure de FIV peut être faite de façon sécuritaire, je pense qu'on se doit de respecter son autonomie. »

- Dr Neal Mahutte, directeur médical.

• Les femmes doivent passer des tests pour vérifier si elles sont stables sur le plan métabolique ainsi qu'une échographie pour s'assurer qu'on peut atteindre leurs ovaires sans risque.

Fertilys (Laval)

• IMC limite de 35.

• AU-DELÀ DE 35 : les femmes sont évaluées par une nutritionniste et un endocrinologue.

• « Nous sommes plus rigides par rapport au poids parce que nous sommes situés à l'extérieur d'un centre hospitalier et n'avons pas d'anesthésiste sur place. Les femmes ayant un IMC élevé sont plus à risque de complications [pendant la ponction d'ovules]. »

- Dr Pierre Miron, fondateur

La clinique Procréa n'a pas rappelé La Presse.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Maigrir avant de tomber enceinte

    Santé

    Maigrir avant de tomber enceinte

    En clinique de fertilité, les femmes en surpoids obtiennent presque tous les services... sauf quand vient le temps de la fécondation in vitro.... »

  • Poids et grossesse: réduire les risques

    Santé

    Poids et grossesse: réduire les risques

    « Même s'il y a des femmes qui sentent qu'on est contre elles, on travaille POUR elles.  » »

  • Poids et fertilité: chercher un équilibre

    Santé

    Poids et fertilité: chercher un équilibre

    Lorsqu'une femme ayant un excès de poids consulte le Dr Neal Mahutte, directeur médical du Centre de fertilité de Montréal, elle a bien souvent... »

  • Un Estrien sur deux en surpoids

    Estrie et Régions

    Un Estrien sur deux en surpoids

    Environ un adulte sur 10 souffre d'un trouble de l'humeur ou d'un trouble anxieux, révèle l'Enquête de santé populationnelle estrienne (ESPE) 2014. »

  • Un bébé espéré pendant 11 ans

    Sherbrooke

    Un bébé espéré pendant 11 ans

    Onze ans. C'est le temps qu'ont attendu Isabelle Paradis et François Cyr avant de tenir entre leurs bras leur petite fille Marie-Raphaëlle. Onze... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer