• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > La cigarette électronique au pot soulève des questions 

La cigarette électronique au pot soulève des questions

L'usage et les vertus attribués à la cigarette... (PHOTO NAM Y. HUH, ARCHIVES AP)

Agrandir

L'usage et les vertus attribués à la cigarette électronique font l'objet de vifs débats au Québec comme ailleurs en Amérique.

PHOTO NAM Y. HUH, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le lancement d'une cigarette électronique à l'extrait de cannabis présentée comme «100 % légale», sans effet psychotique mais «relaxante» et «antistress», a suscité lundi les interrogations de spécialistes des dépendances.

Ce produit «offre les bienfaits des cannabinoïdes sans effet psychotrope grâce à l'extraction des molécules du chanvre sans THC», assure la société franco-tchèque Kanavape, qui présentera mardi à Paris ce «premier vaporisateur aux cannabinoïdes 100 % légal».

L'usage du cannabis «est une maladie de l'adolescent et du jeune adulte, le risque de sortir un produit de ce type est que les adolescents se l'approprient», met en garde le psychiatre et spécialiste des dépendances Laurent Karila, de l'Hôpital universitaire Paul-Brousse, près de Paris.

Le Dr Karila s'interroge sur «l'intérêt de sortir un produit de ce type» qui sera vu par le grand public comme un «joint électronique» et qui risque de «ternir l'image» de la cigarette électronique comme nouvel outil pour arrêter ou diminuer la consommation de cigarettes.

La société Kanavape explique que «le cannabis est une plante contenant plus de 80 cannabinoïdes» et parmi ceux-ci «seul le THC» a des effets euphorisants, psychotiques et récréatifs, selon la société.

Le nouveau produit utilise une autre substance tiré du chanvre, le cannabidiol ou CBD qui est présenté comme «antipsychotique», «non-euphorisant» et «relaxant».

«Les vertus du cannabidiol [CBD] sont nombreuses avec notamment des bienfaits sur le stress, la relaxation, le sommeil», explique la société fondée par deux entrepreneurs français, Sébastien Béguerie et Antonin Cohen qui militent depuis plusieurs années pour l'usage médical du cannabis.

Ils ont fondé en 2009 l'association UFCM (Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine) pour «promouvoir les informations relatives à l'usage du cannabis médical et de ses dérivés».

Le produit se présente comme une cigarette électronique normale avec un liquide contenant 5 % de CBD, extrait de chanvre industriel dont la culture est autorisée en France.

Le flacon de ce liquide, vendu 24,50 euros (environ 35 $), «ne contient aucune saveur artificielle pour un goût naturel de chanvre», indique encore la société dans sa communication.

Le Dr Karila confirme que le cannabidiol est un «produit antipsychotique, anti-délirant et un peu sédatif» et qu'il n'entraîne «en théorie» pas de dépendance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer