• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > Avoir un père âgé augmente le risque de troubles psychiatriques 

Avoir un père âgé augmente le risque de troubles psychiatriques

Au cours des 40 dernières années, l'âge moyen... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Au cours des 40 dernières années, l'âge moyen pour avoir des enfants a augmenté constamment pour les femmes et les hommes.

Photo Thinkstock

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les enfants dont les pères sont âgés auraient plus de risques de souffrir de troubles psychiatriques et de problèmes d'apprentissage, selon une vaste étude américano-suédoise publiée mercredi aux États-Unis.

Ces chercheurs de l'Université d'Indiana et de l'Institut Karolinska à Stockholm ont analysé des données médicales portant sur toutes les personnes nées en Suède entre 1973 et 2001.

Ils ont constaté un lien très fort entre l'âge avancé du père à la naissance des enfants et un éventail de pathologies psychiatriques dont l'autisme, le déficit d'attention, le trouble bipolaire, la schizophrénie, des tentatives de suicide et des problèmes de drogues ainsi que d'échec scolaire et des résultats faibles aux tests de quotient intellectuel.

Ainsi, comparé à un enfant né quand le père avait 24 ans, celui dont le père avait 45 ans à sa naissance avait 3,5 fois plus de risque de souffrir d'autisme et 13 fois plus de probabilité d'avoir des troubles de l'attention. Le risque d'être bipolaire était aussi 25 fois plus grand tandis que la probabilité d'avoir un comportement suicidaire et des problèmes de drogue était 2,5 fois plus élevée.

«Nous avons été choqué par les résultats de cette étude», a affirmé Brian D'Onofrio, professeur adjoint de psychologie à l'Université d'Indiana, principal auteur de ces travaux parus dans le Journal of the American Medical Association Psychiatry daté du 26 février.

«Les liens spécifiques entre l'âge paternel étaient beaucoup plus marqués que dans les études précédentes», a-t-il précisé.

Les chercheurs ont aussi pris en compte le niveau de formation des parents et leurs revenus, des facteurs qui peuvent contrebalancer les effets négatifs d'une paternité tardive sur les enfants.

Au cours des 40 dernières années, l'âge moyen pour avoir des enfants a augmenté constamment pour les femmes et les hommes.

Ainsi depuis 1970, l'âge des femmes devenues mères pour la première fois a augmenté de quatre ans, passant de 21,5 ans à  25,4 ans et pour les pères l'âge moyen est trois ans de plus, à 28,5 ans.

«Bien que les résultats de cette étude ne signifient pas que tous les enfants nés d'un père plus âgé auront ces problèmes, ils s'ajoutent à un nombre croissant de recherches indiquant qu'une paternité à un âge plus avancé accroît le risque de troubles graves pour les enfants», explique Brian D'Onofrio.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer