Comment traiter les entorses

Imaginez le scénario: vous êtes en ski, il fait beau, vous souriez, puis une... (Photos.com)

Agrandir

Photos.com

Partager

Chantal Guimont, collaboration spéciale
La Presse

Imaginez le scénario: vous êtes en ski, il fait beau, vous souriez, puis une plaque de glace vous surprend. Sans l'avoir vraiment vu venir, vous vous retrouvez au sol. En tentant de vous relever, vous ressentez une douleur atroce au genou droit. Vous devez vous rendre à l'évidence, vous avez une entorse.

Les patrouilleurs arriveront rapidement pour vous évacuer. Mais que faire en attendant? Si vous en êtes capable et si quelqu'un peut vous aider, vous pouvez enlever vos skis, mais ne touchez pas à vos bottes. L'effort nécessaire vous fera souffrir et vous risquez d'avoir froid.

Autre scénario: vous marchez dehors en cette belle journée d'hiver, puis vous glissez et vous vous tournez la cheville. La douleur ressentie vous fait craindre une entorse de la cheville, problème si fréquent, mais qui, lorsque bien guéri, ne laisse aucune séquelle.

Qu'est-ce qu'une entorse? Il s'agit d'un étirement ou d'une déchirure d'un ligament. Les ligaments sont des cordes qui relient les os entre eux au niveau de vos articulations. Cet étirement peut occasionner de la douleur, de l'enflure et une limitation des mouvements de votre articulation.

Dès que possible, appliquez de la glace. Il s'agit d'un geste facile et essentiel pour éviter une enflure très importante de votre articulation. Dix minutes de glace aux deux heures pendant quarante-huit heures suffisent. Assez rapidement après l'accident, tentez de mettre votre poids sur la jambe blessée. Ce simple test permet facilement et rapidement de déterminer les blessures qui nécessitent des soins urgents. L'intensité de la douleur n'est pas un bon indicateur de la gravité de votre blessure. Si vous avez entendu un bruit, il s'agit le plus souvent d'un ligament qui s'étire plutôt que d'un os qui s'est cassé. Parlez-en au médecin.

Les traitements de base sont: repos, glace, compression et élévation. Repos veut dire «béquilles» au début lorsque la mise en charge est difficile, habituellement moins d'une semaine. La glace, excellent anti-inflammatoire, la compression, à l'aide d'un bandage élastique qui soutiendra les ligaments blessés, et l'élévation, quelques centimètres au-dessus du coeur pendant quelques heures par jour, réduiront la douleur et l'enflure.

Vous devez vous rendre aux urgences si vous êtes incapable de vous porter sur votre jambe après l'accident ou si la douleur et la boiterie persistent quelques jours après l'accident. Que se passera-t-il aux urgences? Le médecin vous examinera, vérifiera la stabilité de votre articulation et demandera parfois une radiographie. Il vous conseillera le repos sportif, une immobilisation, des anti-inflammatoires si vous n'avez pas de contre-indications et de la réadaptation. Si votre blessure est plus complexe, on vous recommandera à un orthopédiste. Le plus souvent, la réadaptation et beaucoup de détermination sont amplement suffisantes pour guérir complètement votre entorse!

Il faut attendre le feu vert du médecin ou du physiothérapeute qui s'assureront que la guérison est suffisamment avancée et l'instabilité résolue avant de vous permettre de retourner au sport après une blessure significative. Le physiothérapeute vous suggérera également des exercices de proprioception. Ces exercices redonneront à vos articulations la capacité de s'ajuster aux différentes situations et préviendront de futures blessures. Vous serez ainsi capable de pratiquer de nouveau vos sports favoris!

Les entorses sont évitables. Évitez de pratiquer votre sport préféré sans préparation, sans entraînement, fatigué, avec un équipement mal ajusté. Il est important d'être actif et de s'amuser, mais faites-le prudemment!

Vous avez des questions ?

sante@lapresse.ca

***

Urgentologue, chercheuse en médecine d'urgence pédiatrique, mère de trois enfants, sportive, la Dre Chantal Guimont est aussi professeure au département de médecine familiale et de médecine d'urgence de l'Université Laval et coanimatrice de l'émission Les docteurs à Radio-Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer