Des shampoings naturels, vraiment ?

Le contenu des shampoings ainsi que de tout... (photo thinkstock)

Agrandir

Le contenu des shampoings ainsi que de tout autre produit cosmétique est régi par Santé Canada, qui établit une « liste critique » contenant les ingrédients interdits ou restreints dans la fabrication des cosmétiques vendus au pays.

photo thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les marques de shampoings pullulent sur les rayons des grands détaillants. Beaucoup contiennent toutefois des produits chimiques comme des agents conservateurs, moussants ou émulsifiants. Ces substances sont-elles réellement toxiques pour la santé ? Quels sont les meilleurs shampoings naturels ?

Le contenu des shampoings ainsi que de tout... (PHOTO THINKSTOCK) - image 1.0

Agrandir

Le contenu des shampoings ainsi que de tout autre produit cosmétique est régi par Santé Canada.

PHOTO THINKSTOCK

Que vous optiez ou non pour un produit cosmétique qui s'annonce comme naturel, une lecture des ingrédients pour en connaître le contenu est nécessaire. Car plusieurs entreprises font miroiter l'absence de toxicité de leur produit. Même si la fabrication des cosmétiques vendus au Canada est réglementée, cette réglementation est limitée.

Le contenu des shampoings ainsi que de tout autre produit cosmétique est régi par Santé Canada, qui établit une « liste critique » contenant les ingrédients interdits ou restreints dans la fabrication des cosmétiques vendus au pays. Cependant, plusieurs ingrédients qui seraient nocifs ne font pas partie de cette liste et se retrouvent donc dans les produits. 

Selon Jean-Éric Marie, chimiste vert et fondateur des produits capillaires naturels Mistik, « les organismes comme Santé Canada n'ont pas un rôle de précaution pour les consommateurs. Ils ont le fardeau de la preuve pour déterminer la toxicité des ingrédients. Tant que la toxicité d'un ingrédient n'a pas été assidûment prouvée, l'ingrédient peut se retrouver dans la fabrication des produits. Et comme l'enjeu financier est très important, le processus est très long. Le meilleur exemple est le sulfate. Il n'y a pas un cosmétologue au monde qui ne sait pas que le sulfate est un irritant puissant. Sauf que c'est un ingrédient qui génère de la mousse, qui donne une bonne consistance au produit et qui ne coûte pas cher. Donc, l'industrie adore ça. Mais les dangers sont directs sur la santé. »

LA RESPONSABILITÉ DES ENTREPRISES

Les entreprises ont donc la responsabilité de faire des choix éclairés pour la santé de leurs clients. Si certaines adhèrent à cette éthique, d'autres jouent sur les mots. Jean-Éric Marie relève deux exemples fréquents, dont le premier concerne (encore) les sulfates, qui peuvent être irritants et asséchants. Plusieurs grandes marques se targuent de fabriquer un produit sans sulfate, utilisé comme agent moussant. Mais dans la liste des ingrédients, on retrouve des sulfonates, qui seraient aussi nocifs.

Un deuxième exemple est l'ingrédient polysorbate 20, stabilisant que l'on retrouve dans les shampoings et qui a habituellement une composition à 28 % naturelle et 72 % pétrochimique. Certaines entreprises qui l'utilisent disent offrir des ingrédients qui sont tous « d'origine naturelle », une expression qui induit les consommateurs en erreur puisqu'ils ne sont qu'en petite partie naturels.

Plusieurs études ont prouvé les effets néfastes de l'utilisation de produits chimiques, tant pour leur toxicité directe (celle sur la peau) que leur toxicité indirecte (qui touche plutôt l'environnement). Le polysorbate 20 est un des ingrédients dont la toxicité directe a été prouvée. Cette substance est constituée d'oxyde d'éthylène, qui, lui, est reconnu comme cancérigène par le Centre international de recherche sur le cancer. Plusieurs autres substances, dont les phtalates, sont montrées du doigt comme étant responsables de désordres endocriniens et de troubles de développement.

« Je demeure positif par rapport à tout ça. Il y a de plus en plus d'éducation et de supports de communication pour les gens. Mais une chose qui serait très simple à faire par les entreprises serait de nommer l'origine de chacun des ingrédients sur l'étiquette. S'il y avait un jour une loi de cet ordre, ça aiderait beaucoup les consommateurs » conclut Jean-Éric Marie.

À QUOI SERVENT LES INGRÉDIENTS CHIMIQUES ?

Voici quelques ingrédients chimiques qu'on retrouve souvent dans les shampoings vendus sur les rayons. Ces substances sont, à ce jour, jugées sécuritaires par Santé Canada puisqu'elles ne se retrouvent pas dans la liste critique des ingrédients restreints ou interdits.

SULFATE OU SULFONATE

Fonction : agent nettoyant et moussant

Toxicité : source d'irritation directe de la peau

SILICONE

(et tout autre ingrédient avec le suffixe « cone »)

Fonction : lubrifiant, démêlant pour cheveux

Toxicité : produit d'une grande adhérence, qui s'agrippe aux cheveux et en bouche les pores et cuticules. Il met environ 400 ans à se biodégrader.

POLYQUARTERNIUM

(et tout autre ingrédient avec le suffixe « quarternium »)

Fonction : antistatique empêchant les frisottis

Toxicité : ingrédient pétrochimique. Il n'est pas biodégradable et demeure de façon permanente dans les cheveux, jusqu'à leur chute.

METHYLISOTHIAZOLINONE

Fonction : conservateur

Toxicité : allergène très puissant. Certaines personnes peuvent faire des réactions graves à son contact.

TOUS LES INGRÉDIENTS AVEC LE PRÉFIXE « PEG » OU LE SUFFIXE « ETH »

Fonction : dans les cosmétiques, ils permettent de mélanger une molécule de plastique dans une formule à base d'eau pour en faire, par exemple, un shampoing.

Toxicité : composés éthoxylés issus de la pétrochimie. Ils libèrent du formaldéhyde, substance officiellement reconnue comme cancérigène.

PHTALATES

Fonction : une des composantes des fragrances et parfums pétrochimiques

Toxicité : perturbateurs endocriniens. De nombreuses études commencent à démontrer un lien entre les phtalates et les déséquilibres hormonaux, quelques malformations ainsi que la précocité de la puberté.

Source : Jean-Éric Marie

Cinq produits testés

La Presse a sélectionné cinq produits vendus comme étant des choix judicieux pour la santé. Analyse de leur contenu et du résultat obtenu. 

NATURE'S GATE

Le shampoing de Nature's Gate est décrit comme une « alternative fiable et responsable » pour se laver les cheveux. Le produit est végétalien, sans OGM ni colorants artificiels. Il ne contient pas non plus de phtalates, de butylèneglycol, de parabènes, de sodium lauryl/laureth/coco sulfates.

PRODUIT TESTÉ

Le shampoing « protection des cheveux », grenade et tournesol

NOUS AVONS AIMÉ 

Sa texture, qui est la même que celle qu'on retrouve dans les produits commerciaux habituels. Il mousse bien, sent bon et démêle bien les cheveux.

NOUS AVONS MOINS AIMÉ 

Le produit ne semble pas 100 % naturel. Il énumère les produits synthétiques qu'il ne contient pas, mais on en trouve tout de même certains, dont du polysorbate 20 (un agent dispersant), du phénoxyéthanol (un conservateur chimique) ainsi que des fragrances (sans phtalates, mais tout de même en partie synthétiques).

PRIX PAYÉ : 11,99 $ (532 ML)

ATTITUDE

L'entreprise Attitude est reconnue pour ses produits ménagers et corporels, qui sont tous faits au Canada. Ils sont exempts d'agents cancérigènes, hypoallergéniques, véganes, certifiés « écologo » et offerts dans des contenants recyclables.

PRODUIT TESTÉ

Le shampoing « hydratation quotidienne »

NOUS AVONS AIMÉ 

Lors de l'application, le shampoing mousse bien, démêle bien, sent bon et est efficace. Seule une petite quantité suffit.

NOUS AVONS MOINS AIMÉ 

Le résultat est décevant. Une fois séchés, les cheveux n'ont aucun lustre, la fragrance ne demeure pas et nous avons senti le besoin de nous laver les cheveux de nouveau dès le lendemain. Nous choisirions ce shampoing pour son efficacité au nettoyage, mais le ferions suivre d'un autre produit pour un meilleur résultat.

PRIX PAYÉ : 9,49 $ (355 ML)

DRUIDE

Les shampoings de l'entreprise québécoise Druide sont naturels à 99 % ; 12 % des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique. Ils contiennent des plantes enrichies de silice végétale à pH réduit et sont certifiés Ecocert. Les fragrances proviennent d'huiles essentielles.

PRODUIT TESTÉ

Le shampoing « vitalité » à la verveine exotique

NOUS AVONS AIMÉ 

Une fois secs, les cheveux ont un beau lustre et sont très doux. Ce produit est un des plus naturels qui existent sur le marché.

NOUS AVONS MOINS AIMÉ 

Le produit n'a aucun pouvoir démêlant. Le lavage des cheveux a été inconfortable et ardu. La fragrance ne demeure pas dans les cheveux après le séchage.

PRIX PAYÉ : 11,99 $ (250 ML)

LE PETIT MARSEILLAIS

Cette gamme de produits corporels a pour mission le respect de la nature, principalement par le recyclage de ses emballages. Les shampoings sont sans parabènes et contiennent plusieurs ingrédients naturels.

PRODUIT TESTÉ

Le shampoing « douceur et soin au lait et fleurs de tilleul ».

NOUS AVONS AIMÉ 

Ce shampoing offre un résultat impeccable. Il sent bon et la fragrance demeure plusieurs heures sur les cheveux après l'application. Il est très soyeux, démêle bien les cheveux et les rend très doux.

NOUS AVONS MOINS AIMÉ 

En parcourant la liste d'ingrédients, nous nous sentons un peu flouée. Non pas par Le Petit Marseillais, qui ne promet nullement un produit 100 % naturel, mais plutôt par les détaillants, qui classent ce produit comme naturel alors qu'il n'en est rien. Le produit demeure un bon compromis, mais il contient plusieurs ingrédients synthétiques.

PRIX PAYÉ : 8,99 $ (250 ML)

BOO BAMBOO

Boo Bamboo est une entreprise canadienne qui fait des produits corporels naturels contenant des extraits de bambou biologique (grande source de silice naturelle). Les shampoings sont sans sulfate, parabènes, phtalates ou diéthanolamine et promettent d'aussi bons résultats que ceux obtenus avec des produits commerciaux non naturels.

PRODUIT TESTÉ

Le shampoing fortifiant

NOUS AVONS AIMÉ 

Le shampoing mousse beaucoup et sent bon lors de l'application.

NOUS AVONS MOINS AIMÉ 

La fragrance ne reste pas dans les cheveux après le séchage. Le lustre des cheveux est acceptable, mais sans plus. Parmi les ingrédients, on retrouve des sulfonates, du disodium laureth sulfosuccinate et du polyquaternium-55. L'entreprise nous a indiqué par écrit que tout le contenu est « de dérivé naturel », mais le chimiste vert Jean-Éric Marie nous a confirmé que ces ingrédients sont chimiques.

PRIX PAYÉ : 10,99 $ (300 ML)




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer