À vos rasoirs!

Le retour au rasoir à l'ancienne s'accompagne aussi... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Le retour au rasoir à l'ancienne s'accompagne aussi d'un changement dans les produits utilisés.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Édouard Carrier

Collaboration spéciale

La Presse

Le rasage traditionnel, pratiqué à l'ancienne avec le rasoir de sûreté ou droit, suscite de plus en plus d'intérêt chez une génération d'hommes qui décident de prendre tout le temps nécessaire pour un rasage de près. Assistons-nous au retour d'un rituel que les hommes redécouvrent lentement?

Pour certains, le rasage était jusqu'à tout récemment un mal nécessaire. Aujourd'hui, de plus en plus d'hommes le voient comme un moment zen que l'on intègre volontiers à l'horaire. D'un côté, le nombre de salons de barbier s'accroît; de l'autre, les produits de rasage se raffinent de plus en plus.

Jean-Pierre Desnoyers, chroniqueur à l'émission Médium large et sur le site Ton barbier, se décrit lui-même comme un observateur mode-styliste. Depuis le retour de la moustache, il a noté une tendance quant au grooming au masculin.

«L'homme n'a plus peur d'utiliser des produits de beauté, il n'a plus peur de s'entretenir, ni de s'afficher avec un style et une identité propres à lui.»

Mais qui dit grooming, dit aussi prendre son temps. Une approche qui tranche avec l'époque où rasage rimait avec performance. «Il y a eu le rasoir électrique, puis les lames jetables, toujours plus performantes. À l'époque, tout devait se faire à la vitesse de la lumière. C'était une crème pour les mains, les pieds et le visage, c'était le shampoing deux dans un, tout était combiné pour gagner du temps. Ça ne veut pas dire que c'était mauvais, mais ça ne veut pas dire non plus que ça convenait à tout le monde», poursuit M. Desnoyers.

Même si, pendant plusieurs années, les grandes entreprises ont vanté l'efficacité des rasoirs jetables munis de quatre ou cinq lames, on voit maintenant un retour à quelque chose de beaucoup plus simple.

«C'est là l'ironie des innovations continuelles des manufacturiers de rasoirs ces dernières années. Avant, chaque lame supplémentaire ajoutait une valeur, et un coût, au rasoir. Maintenant, on revient à des têtes avec moins de lames pour réduire l'effet irritant», explique Julien Blanchard, cofondateur des Industries Groom, qui fabriquent des produits de soins pour hommes. Selon lui, pour un rasage de plus près, moins irritant et à moindre coût, l'option la plus simple est souvent la meilleure. «Une seule lame en bon état, dans l'angle adéquat. Le rasoir de sûreté et le rasoir droit sont deux excellents choix», résume-t-il.

Bien sélectionner ses produits

Le retour au rasoir à l'ancienne s'accompagne aussi d'un changement dans les produits utilisés. «Il y a tout un retour aux produits locaux. Des recettes biologiques, moins chimiques, moins mécaniques, ajoute M. Desnoyers. Des compagnies ont décidé de faire des produits à plus petite échelle, avec une approche vintage "fait à la main", naturelle et plus adaptée aux besoins des gens et à leur type de peau.»

Michael Carpentier est président de Rituels.ca, une boutique en ligne pour hommes qui a pignon sur rue à Québec et qui se spécialise dans le rasage et les soins du visage. Devant cette pléiade d'options pour le consommateur, il recommande d'éviter le plus souvent possible les produits chimiques qui pénètrent dans la peau, en bouchent les pores ou l'assèchent.

«La fragrance du produit est elle aussi importante, dit-il. C'est le deuxième critère que nos clients considèrent. Aussi naturel soit-il, si la fragrance vous déplaît, vous ne l'utiliserez pas. La provenance et le prix sont aussi à considérer. Il est normal de payer un peu plus cher pour des produits fabriqués ici, en Europe ou aux États-Unis en raison des normes de fabrication plus sévères.»

«Méfiez-vous des marques au design très léché et aux fragrances durables qui ne coûtent pas cher et sont vendues dans les grandes chaînes: en général, la liste des ingrédients ou la provenance expliqueront aisément le prix alléchant.»

Selon Julien Blanchard, la chose la plus importante lorsque l'on magasine pour des produits de rasage est de bien cerner ses besoins et ses attentes, et d'avoir les bons outils. «La meilleure crème à raser ne livrera pas la marchandise si le rasoir n'est pas en bon état ou si on néglige certaines étapes du rasage. Puisque c'est une pratique exigeante pour la peau, il faut chercher ce qui procure un maximum de confort. La meilleure méthode et les meilleurs accessoires de rasage, c'est là que le confort optimal est atteint.»

Et la barbe, elle?

Bien que l'intérêt des hommes envers le rasage de près, particulièrement celui à l'ancienne, se développe rapidement et que les barbiers offrant ce type de soin se multiplient, cela ne sonne pas la fin de la barbe pour autant. «Si vous aimez votre barbe, continuez donc à la porter. C'est votre visage après tout, et maintenant que c'est plus acceptable socialement, nous en verrons davantage pour encore de nombreuses années», termine M. Carpentier.

Même son de cloche du côté du styliste Jean-Pierre Desnoyers. «La barbe n'est pas en déclin, mais on se permet un mélange des styles. Et il ne faut surtout pas négliger le passage de la barbe à la moustache avant d'envisager le rasage complet. Une moustache bien taillée est aussi belle qu'une barbe. Elle peut être très bien portée.»

Crème à raser Stellar par Ursa Major.... (photo fournie par Rituels) - image 2.0

Agrandir

Crème à raser Stellar par Ursa Major.

photo fournie par Rituels

Six produits pour un rasage parfait

En magasinant des produits de rasage, on constate rapidement que l'homme a l'embarras du choix. Voici six produits qui ont retenu notre attention.

Tous ces produits sont disponibles dans la grande majorité des salons de barbiers ainsi qu'en ligne sur la boutique Rituels.ca ou chez Les Industries Groom.

Crème à raser Stellar par Ursa Major

Une crème à raser aux fragrances de sapin, vétiver et gingembre conçue au Vermont. Elle ne mousse pas et s'applique avec les mains. Elle ramollit les poils, protège et nourrit la peau. C'est une formule sans savon qui ne dessèche pas la peau.

Prix: 34 $

Crème à raser Confort Ultime par Truefitt & Hill

Cette crème en tube faite en Angleterre sans parfum ou fragrance ajoutée contient des ingrédients hydratants, antioxydants et antiseptiques. Elle est idéale pour les peaux très sensibles, les barbes fortes ou pour les hommes dont la peau ne supporte pas les fragrances artificielles.

Prix: 33 $

Savon de rasage et bol en porcelaine par Le Baigneur

Ce savon de rasage fabriqué à la main à Montreuil, en France, aide à cicatriser et régénérer les peaux sensibles au rasage. Il est fait à partir de produits biologiques tels que le beurre de karité, le beurre de cacao, l'huile de ricin, l'huile de coco, l'huile de babassu, l'argile jaune, des extraits d'avoine et du miel.

Prix: 50 $

Huile à barbe et rasage Cedar Clove par... (photo fournie par Rituels) - image 3.0

Agrandir

Huile à barbe et rasage Cedar Clove par Hudson Made.

photo fournie par Rituels

Huile à barbe et rasage Cedar Clove par Hudson Made

Cette huile double fonction hydrate et parfume, mais permet aussi de raser. On peut donc l'appliquer sur la barbe et ensuite compléter la ligne de cou et les joues au rasoir. Faite à New York, cette huile présente des fragrances de cèdre et clou de girofle

Prix: 49 $

Coffret cadeau Les Industries Groom

Le joli coffret comprend une crème à raser qui s'utilise avec ou sans blaireau, un baume qui hydrate, apaise et rafraîchit la peau après le rasage, un splash après-rasage, une huile à rasage et une serviette à mains brodée au logo de Groom.

Prix: 80 $

Ensemble bol, brosse et savon de rasage Rituels

Ensemble de rasage entièrement créé et réalisé au Québec. Un bol et blaireau en béton au désign des plus réussis pour l'homme moderne qui souhaite replonger dans l'art du rasage à la main. Le coffret comprend le savon de rasage Rituels au suif, à la fragrance de bergamote, orange amère, cyprès et patchouli.

Prix: 250 $

Le Notorious Barbershop... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Le Notorious Barbershop

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Carnet d'adresses de barbiers chics

À l'époque, on avait affaire à une génération qui prenait le temps de s'arrêter chez le barbier de quartier, une habitude que l'homme pressé a vite perdue. Cependant, le retour au rasage à l'ancienne, à la pioche ou à la lame, redonne vie au métier de barbier, aujourd'hui pratiqué dans le plus grand respect des traditions. Petite visite de trois repaires pour hommes qui ont envie de prendre soin d'eux.

Notorious

Le salon a été fondé il y a trois ans par Corey Shapiro, qui compte aussi parmi ses entreprises Vintage Frames Company, et par P-Thugg du groupe Chromeo. On y va pour vivre une expérience tout à fait unique dans un environnement luxueux signé Versace. Les hommes de tout âge sont les bienvenus. Le salon offre aussi une expérience père-fils avec un rasage sans lame pour l'enfant, question de partager des moments uniques entre gentlemans, petits et grands. L'équipe gère aussi le Centaur, un barbershop mobile créé en collaboration avec la Maison Rémy Martin. À l'intérieur, une banquette en cuir, un minibar, des accessoires dorés signés Versace incluant l'iconique poteau de barbier, ainsi qu'un confortable fauteuil inclinable en cuir.

KRWN

Les fondateurs, les frères Pierre-Alexandre Allard et Max Le Barbier, souhaitaient offrir des services authentiques basés sur un guide du barbier américain publié en 1903. C'est-à-dire rasage à l'ancienne en double serviette chaude avec produits de rasage locaux, coupe de cheveux personnalisée et taillage de barbe spécialisé pour tous les styles. Pour y arriver, Max est allé suivre une formation à Miami en 2009 avant de former son équipe chez KRWN. Pour que l'homme y trouve tout ce dont il a besoin pour son apparence et son hygiène, la succursale du quartier Saint-Roch propose une approche plus lifestyle avec son bar à expresso et sa boutique de vêtements et accessoires pour hommes. Et toujours dans cette lignée du parfait gentleman, KRWN est sur le point de lancer officiellement une boutique de cigares.

Maison Privée

En juin 2015, Oliver Kult, Chris Karambatsos, Alex Karambatsos et Leandro Vergara ouvraient un premier salon de barbier dans le Vieux-Montréal. L'idée a rapidement fait boule de neige puisque l'on compte aujourd'hui quatre succursales dans la grande région de Montréal. Maison Privée offre une expérience unique, sur fond de hip-hop où se marient design contemporain, moderne et épuré. Maison Privée offre un service haut de gamme à deux prix abordables, incluant des coupes pour enfants, dans de vastes locaux où le blanc est à l'honneur. 




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer