Cosmétiques d'ici

L'achat local a la cote, qu'on pense à... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

L'achat local a la cote, qu'on pense à la nourriture ou aux vêtements. Et pourquoi pas en ce qui concerne la beauté?

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'achat local a la cote, qu'on pense à la nourriture ou aux vêtements. Et pourquoi pas en ce qui concerne la beauté ? Il existe plusieurs marques québécoises dont les produits sont fabriqués avec des ingrédients de qualité et qui valent la peine d'être découvertes. Pause vous en présente trois.

Quatre produits de Fabrique 27: un baume, une... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Quatre produits de Fabrique 27: un baume, une poudre exfoliante, une lotion et un beurre corporel.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Fabrique 27: la beauté, autrement

Avec sa petite entreprise artisanale, Fabrique 27, Catherine Morse contribue à sa façon à propager une autre conception de la beauté, simple et naturelle, mais pas ennuyante pour autant !

La petite histoire

Catherine Morse n'a jamais trop fait confiance aux produits cosmétiques commerciaux, dont le prix n'est pas toujours garant de qualité ni d'efficacité. Ayant souffert longtemps de rosacée, elle a donc pris l'habitude d'utiliser des matières brutes pour nettoyer et hydrater sa peau - beurre de karité, huile de jojoba... Il y a un peu plus de deux ans, cette autodidacte - elle s'intéresse de près à la nutrition et à l'alimentation, en plus d'étudier actuellement en naturopathie - décide de suivre un atelier avec une herboriste pour apprendre à fabriquer ses propres petits pots. « Apprendre à faire mes crèmes a été une belle découverte ; je me suis rendu compte que je n'avais plus besoin de rien acheter en pharmacie. » Petit à petit, elle a commencé à faire essayer ses créations à des amis. « C'est un projet un peu collectif, c'est comme ça que mes produits ont évolué », confie-t-elle. C'est ainsi que Fabrique 27 a commencé à grossir, au point où Catherine Morse a lancé au début janvier sa page Etsy.

La philosophie

« Il y a présentement un mouvement de redéfinition de la beauté, et j'en fais partie. J'encourage les femmes à faire des choix pour elles, et non parce qu'elles se sentent obligées », explique celle qui a récemment relayé sur la page Facebook de Fabrique 27 un article sur des femmes qui assument le fait de ne pas teindre leurs cheveux gris. Le mantra de Fabrique 27 : simple et naturel. « Je fais des trucs que j'aime. Et j'aime la simplicité des produits. Je m'intéresse davantage aux produits bruts qu'aux actifs ou nutriments. » Ayant elle-même une peau sensible, la jeune entrepreneure se soucie de créer des produits doux et très hydratants qui conviendront aux peaux comme la sienne. Fabrique 27, c'est aussi une expérience sensorielle : les produits sentent bon le chocolat ou les fleurs et les textures sont onctueuses.

Les ingrédients-clés

La liste d'ingrédients est simple : des beurres faits de karité ou de cacao, des huiles hydratantes et nourrissantes (noix de coco, amande douce, jojoba, argan...), des poudres (argile, avoine, lait de coco), des huiles essentielles (rose otta, bois de santal, lavande, jasmin), des fleurs séchées. Les ingrédients sont tous naturels, souvent biologiques et le plus possible de source locale et éthique. Elle utilise également dans certains produits des agents de conservation naturels, comme le sorbate de potassium et la vitamine E. 

La fabrication

Pour le moment, l'atelier de Catherine Morse est dans son domicile. Elle y fabrique tout, de façon totalement artisanale, en respectant évidemment de strictes règles sanitaires afin d'éviter la contamination et d'assurer l'innocuité des produits. « C'est ce qui demande le plus d'attention. Sinon, c'est beaucoup de pratique ! Au début, lorsque je faisais mes baumes à lèvres, il y en avait partout ! », raconte-t-elle. Éventuellement, elle aimerait déménager son atelier hors de sa maison. « J'ai plein d'idées et de nouvelles expériences que je veux faire », lance celle qui s'intéresse actuellement au maquillage et aux produits hydratants pour la barbe.

Info pratique

Pour obtenir les produits Fabrique 27, il suffit de les commander sur la nouvelle page Etsy de l'entreprise.

>>>Consultez la page Facebook de Fabrique 27.

Jenetiqa a lancé récemment son premier produit pour... (PHOTO FOURNIE PAR JENETIQA) - image 3.0

Agrandir

Jenetiqa a lancé récemment son premier produit pour lui, un produit après-rasage qui est aussi une crème pour le visage. Le produit est censé réduire l'irritation et hydrater la peau avec son mélange de vitamines C et E, thé vert, huile d'avocat et ubiquinol. 28$

PHOTO FOURNIE PAR JENETIQA

Jenetiqa: la bonne formule

Même si tous ses produits sont fabriqués à Boucherville, Jenetiqa, une jeune entreprise québécoise, est surtout connue aux États-Unis pour le moment. Son arme secrète : l'ubiquinol, un ingrédient anti-âge puissant que sa fondatrice a aidé à concevoir.

La petite histoire

Originaire du Liban, Christiane Waldron a terminé sa formation en génie chimique à Polytechnique Montréal. En 2007, elle est appelée à aller au Japon. Le projet : mettre au point un procédé pour fabriquer de l'ubiquinol, qui est la forme biodisponible du coenzyme Q10, un antioxydant fréquemment utilisé par l'industrie cosmétique, et qui serait des centaines de fois plus puissant que ce dernier. Mme Waldron a fait partie de l'équipe américaine qui a finalement réussi à stabiliser l'ubiquinol sous forme d'ingrédient, en 2010. C'est après avoir remarqué que l'aspect de la peau d'un homme qui travaillait comme emballeur à l'usine où était produit l'ubiquinol s'était nettement amélioré que Mme Waldron, qui vit aujourd'hui au Texas, a décidé de lancer sa propre entreprise, Jenetiqa, avec sa partenaire Lise Gervais. « On s'est rendu compte que nulle part dans l'industrie de la beauté cet ingrédient n'était utilisé ; on a vu l'opportunité », raconte-t-elle.

La philosophie

Fondée en 2011, Jenetiqa est une entreprise de beauté haut de gamme qui tente de percer dans le marché compétitif de l'anti-âge. « Notre niche, c'est la nourriture pour la peau. Nous essayons de combiner la science et le naturel. » Selon Mme Waldron, ce n'est pas parce qu'un extrait est obtenu grâce à la science de la chimie que le produit est moins naturel pour autant. « L'exemple que j'aime donner, ce sont les bleuets. On sait que cette baie est un antioxydant, mais est-ce que vous mettriez nécessairement des bleuets directement sur votre visage ? La chimie sert à extraire ce dont on a besoin dans le bleuet », résume-t-elle.

L'ingrédient-clé

L'ingrédient central est bien sûr l'ubiquinol. « C'est un des ingrédients anti-âge produits par le corps. Il va créer à l'intérieur de chaque cellule des réactions chimiques, qui renouvellent les cellules », détaille l'ingénieure chimique. Avec l'âge, cette réaction a tendance à diminuer, ce qui causerait en partie le vieillissement cutané. Comme l'ingrédient est très instable, et qu'il a tendance à s'oxyder, il a fallu près d'un an de recherche avant de lancer le premier produit. L'ubiquinol permettrait non seulement d'éliminer les radicaux libres, mais ferait aussi en sorte que les autres antioxydants avec lesquels il est couplé, comme les vitamines C et E, restent plus longtemps actifs. Jenetiqa utilise autrement plusieurs extraits naturels, comme le thé vert et le Ginkgo biloba.

La fabrication

Dès le départ, Mme Waldron a tenu absolument à ce que les produits soient fabriqués au Québec. « Le niveau de qualité est très élevé ici, et reconnu partout au monde. » Si c'est l'ingénieure chimique qui réfléchit aux formules et crée les prototypes chez elle, tout le reste de la production est effectué dans une usine à Boucherville, des échantillons qui seront testés jusqu'aux produits finaux.

Info pratique

Pour obtenir les produits Jenetiqa, il suffit de les commander sur le site web de l'entreprise. Quelques spas et centres de soins spécialisés proposent aussi ces produits. Pour connaître les points de vente, on peut écrire à info@jenetiqa.com.

>>>Visitez le site web de Jenetiqa (en anglais).

Une formule douce riche en aloes vera, en... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Une formule douce riche en aloes vera, en hamamélis et allantoïne, qui exfolie en douceur la peau grâce à la présence d'acide glycolique et phytique. Convient bien aux peaux grasses en stabilisant la production de sébum. 46$.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Concept Myriade: miser sur le bio

Myriade signifie « quantité innombrable ». Une idée que reprend à son compte l'entreprise québécoise Concept Myriade en faisant référence à la myriade d'actifs compris dans ses petits pots certifiés biologiques et exempts de substances toxiques.

La petite histoire

Formatrice clinique dans tout le Canada pour le Centre Laser Synergie, Sandra Després en est venue à une constatation en 2012 : il manquait sur le marché des produits destinés spécialement à la peau sensible ou fragilisée par les traitements esthétiques comme le laser et la lumière pulsée. « Les infirmières ou docteurs que je rencontrais me faisaient souvent part de gens qui avaient eu des réactions avec certains produits après des interventions. De plus, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes faisaient des réactions cutanées à plusieurs produits, dont moi. Cela m'a pris plusieurs années pour réaliser que j'étais allergique aux agents de conservation. » De là est né son intérêt pour les ingrédients biologiques et naturels. Il lui restait maintenant à concevoir une gamme de produits exempts d'agents de conservation, mais qui demeureraient efficaces. Concept Myriade était né.

La philosophie

Concept Myriade, c'est d'abord une gamme de produits à mi-chemin entre le cosmétique et le dermatologique, conçue pour les instituts offrant des traitements esthétiques, mais qu'on peut se procurer pour utiliser à la maison. Des produits efficaces, mais sans tous ces ingrédients qui peuvent être allergènes : huiles minérales, silicones, parabènes, colles, parfums. « Je voulais des ingrédients non seulement biologiques, mais issus de la biotechnologie. Créer des synergies pour traiter des problèmes spécifiques », explique Mme Després. Elle s'est donc entourée d'un biochimiste et d'un dermatologue pour concevoir des formules uniques et naturelles, bourrées d'actifs.

Les ingrédients-clés

Unisexes, les 17 produits proposés par Concept Myriade sont tous fabriqués à partir de la même base naturelle et végétale, certifiée biologique, faite d'aloès (que l'entreprise affirme le plus pur sur le marché) et de beurre de karité. Selon les produits, on retrouve des ingrédients comme les AHA (acides alpha-hydroxylés), l'argile de foulon et l'huile essentielle de camélia. Parmi les ingrédients actifs anti-âge utilisés par l'entreprise, notons le Matrixyl 3000, un pentapeptide de synthèse qui simule le collagène. Quant aux agents de conservation, ils sont tous d'origine naturelle et écocertifiés.

La fabrication

Tous les produits signés Concept Myriade sont fabriqués au Québec, dans un laboratoire spécialisé de la région de Montréal.

Info pratique

Pour obtenir les produits Concept Myriade, il suffit de les commander sur le site web de l'entreprise. Plusieurs centres esthétiques et spécialisés proposent aussi les produits de l'entreprise (pour connaître les points de vente, visitez la section « Où nous trouver » sur le site web).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer