• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Ambiance chic et tropicale pour le défilé Fendi à Milan 

Ambiance chic et tropicale pour le défilé Fendi à Milan

Le défilé Fendi a aussi présenté l'idée de... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le défilé Fendi a aussi présenté l'idée de légèreté où les vêtements style «filet de pêche» en nylon ou organza côtoient les franges qui rappellent d'exotiques branches de palmier.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Milan

Karl Lagerfeld a fait planer une atmosphère à la fois chic et tropicale jeudi à Milan, dévoilant pour la maison Fendi une collection tout en transparence et en couleurs douces, parfaite pour soulager les coups de soleil.

Les dernières créations du styliste allemand émergent «d'un tourbillon de couleurs et de saveurs caribéennes», dit-il lui-même de sa collection printemps-été 2018.

Sur une musique jungle électro, les mannequins - parmi lesquelles les stars Gigi Hadid, Kendall Jenner et Kaia Gerber (16 ans), fille de Cindy Crawford - ont présenté une garde-robe riche en figures géométriques et en damiers. Le tout sous le regard expert d'Anna Wintour, la toute-puissante rédactrice en chef de l'édition américaine du magazine Vogue.

Il y a aussi l'idée de légèreté dans ce vestiaire où les vêtements style «filet de pêche» en nylon ou organza côtoient les franges qui rappellent d'exotiques branches de palmier.

Aucun signe de tristesse, ni d'austérité dans la collection qui arrive trois mois après la mort à 80 ans de Carla Fendi, l'une des cinq soeurs à l'origine du développement de la griffe romaine.

Karl Lagerfeld, qui travaille pour l'enseigne depuis plus de 50 ans, a souvent été qualifié de sixième enfant de la famille Fendi.

Sur le podium, les jupes légères et les manteaux sont bleu océan, vert écume de mer ou rose corail. Et les chemises en coton, à rayures ultrafines, sont serrées haut sur la taille.

Au milieu de ces impressions de vacances balnéaires, Lagarfeld peut glisser un trench denim ou une robe de cuir marron, style pionnier à la conquête de l'ouest.

Le défilé Fendi a aussi été l'occasion pour la marque de révéler sa dernière production d'accessoires, secteur qui reste l'une de ses sources majeures de revenus.

Parmi les nouveautés, l'enseigne a présenté le nouveau sac en cuir Mon Trésor, agrémenté de perles métalliques, et l'élégant sac en trapèze Runaway en mailles transparentes avec anses en rotin.

Le géant français du luxe LVMH, maison mère de Fendi, a affiché en début d'année une «confiance prudente» pour 2017, malgré des résultats records pour l'année écoulée, jugeant que le contexte géopolitique et monétaire restait trop «incertain».

Le groupe aux 70 marques - Louis Vuitton, Fendi, Givenchy, Guerlain ou encore Sephora - a vu son bénéfice net annuel progresser de 11%, à 3,98 milliards d'euros, tandis que ses ventes ont totalisé 37,6 milliards d'euros, en hausse de 5% en données publiées et de 6% en données organiques.

Jeudi, les regards étaient aussi tournés vers Prada et Moschino, deux autres poids-lourd de la mode italienne qui devaient dévoiler leurs collections en fin de journée.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer