Tout sur le Tote Bag

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On l'utilisait d'abord pour faire les courses, mais son mandat ne cesse de s'élargir. Le sac fourre-tout se trimballe maintenant à la salle de sport, à la plage et même dans les sorties plus chic. Au même moment, le tote bag fait son apparition un peu partout chez les petits créateurs montréalais. Tour d'horizon.

Le tote bag s'observe de plus en plus au bras des fashionistas. Simple et tellement pratique, il est devenu un accessoire mode incontournable qui dépasse largement la visite à l'épicerie. Généralement en coton et muni de poignées, il se porte à l'épaule et est conçu pour pouvoir y glisser facilement des provisions - ou tout autre objet de la vie quotidienne!

«Il y a une grande tendance tote bag», confirme Céline Leboissetier, cofondatrice de la nouvelle marque montréalaise Marlone, qui a lancé récemment une mini-collection de quatre sacs réutilisables.

«Je trouve que les tote bags sont plus beaux qu'avant!», lance pour sa part Camille Forcherio en riant. L'entrepreneure derrière la marque montréalaise Mimi Hammer vient justement de lancer une gamme de sacs réutilisables qui compte trois modèles. «On dirait qu'on les utilise davantage comme un accessoire fashion, plutôt que juste pour le côté pratique comme avant», observe-t-elle.

Chez Marlone, les quatre sacs qui ont été mis sur le marché se sont envolés comme des petits pains chauds. Même si leur style léché y est sûrement pour quelque chose, le fourre-tout en lui-même a tout pour plaire. Fonctionnel et réutilisable, il est aussi à la portée de toutes les bourses, remarque Céline Leboissetier. «C'est un petit sac qui a un côté un peu écolo, donc ça donne bonne conscience. Aussi, il ne coûte généralement pas très cher. Qu'on ait de l'argent ou pas, on peut s'offrir un tote bag», explique l'entrepreneure.

Billet d'humeur

De plus en plus, ces sacs servent aussi à véhiculer des messages au moyen des slogans humoristiques qui y sont imprimés. «Il y a toute une tendance à utiliser ces sacs comme un billet d'humeur, donc à faire transparaître des messages au travers de ce qu'on porte», note Céline Leboissetier. D'ailleurs, cette nouvelle mode ne sort pas de nulle part, puisqu'on la voyait beaucoup sur les t-shirts récemment. «La tendance s'est renversée vers des accessoires comme les sacs fourre-tout», poursuit l'entrepreneure.

D'ailleurs, Camille Forcherio, de Mimi Hammer, a bien vu qu'elle n'est pas la seule créatrice d'ici à être embarquée dans le train. «Plusieurs illustrateurs de t-shirts ont leur gamme de tote bags aussi. C'est un bon produit complémentaire, autant pour les vendeurs que pour ceux qui les portent», constate-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer