• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Lagerfeld présente la Collection croisière de Chanel 

Lagerfeld présente la Collection croisière de Chanel

  • Une collection d'inspiration orientale, certains mannequins arborant de lourds bijoux d'argent, portant des tuniques et des babouches, ou des robes réinterprétant le motif à damier des keffiehs. (Photo MARWAN NAAMANI, AFP)

    Plein écran

    Une collection d'inspiration orientale, certains mannequins arborant de lourds bijoux d'argent, portant des tuniques et des babouches, ou des robes réinterprétant le motif à damier des keffiehs.

    Photo MARWAN NAAMANI, AFP

  • 1 / 5
  • C'est dans un décor inspiré des Mille et une nuits, que Karl Lagerfeld a choisi de présenter mardi soir la collection Croisière de Chanel 2014-2015. (Photo MARWAN NAAMANI, AFP)

    Plein écran

    C'est dans un décor inspiré des Mille et une nuits, que Karl Lagerfeld a choisi de présenter mardi soir la collection Croisière de Chanel 2014-2015.

    Photo MARWAN NAAMANI, AFP

  • 2 / 5
  • «C'est mon idée d'un Orient idéalisé, mais un Orient pour tout le monde», a déclaré à l'AFP Karl Lagerfeld. «Il n'y pas de folklore. C'est une idée de ce que l'Orient peut inspirer en matière de mode». (Photo MARWAN NAAMANI, AFP)

    Plein écran

    «C'est mon idée d'un Orient idéalisé, mais un Orient pour tout le monde», a déclaré à l'AFP Karl Lagerfeld. «Il n'y pas de folklore. C'est une idée de ce que l'Orient peut inspirer en matière de mode».

    Photo MARWAN NAAMANI, AFP

  • 3 / 5
  • À la demande de savoir pourquoi il avait choisi Dubaï pour y organiser, pour la première fois, un défilé, Karl Lagerfeld a estimé que «c'est le monde de demain». (Photo MARWAN NAAMANI, AFP)

    Plein écran

    À la demande de savoir pourquoi il avait choisi Dubaï pour y organiser, pour la première fois, un défilé, Karl Lagerfeld a estimé que «c'est le monde de demain».

    Photo MARWAN NAAMANI, AFP

  • 4 / 5
  • Dans une grande salle construite pour l'occasion, et dont la façade reprenait à l'infini le sigle de la maison, les invités --dont une majorité d'élégantes en Chanel-- ont été placés autour de tables basses décorées de lanternes ou sur des coussins pour assister aux défilés. (Photo MARWAN NAAMANI, AFP)

    Plein écran

    Dans une grande salle construite pour l'occasion, et dont la façade reprenait à l'infini le sigle de la maison, les invités --dont une majorité d'élégantes en Chanel-- ont été placés autour de tables basses décorées de lanternes ou sur des coussins pour assister aux défilés.

    Photo MARWAN NAAMANI, AFP

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
DUBAÏ

C'est sur une petite île au large de Dubaï, dans un décor inspiré des Mille et une nuits, que Karl Lagerfeld a choisi de présenter mardi soir la collection Croisière de Chanel 2014-2015.

Une collection d'inspiration orientale, certains mannequins arborant de lourds bijoux d'argent, portant des tuniques et des babouches, ou des robes réinterprétant le motif à damier des keffiehs.

«C'est mon idée d'un Orient idéalisé, mais un Orient pour tout le monde», a déclaré à l'AFP Karl Lagerfeld. «Il n'y pas de folklore. C'est une idée de ce que l'Orient peut inspirer en matière de mode».

Les invités, dont les actrices Vanessa Paradis et Tilda Swinton, ainsi que la princesse Amira Al-Taweel, épouse du milliardaire saoudien Walid ben Talal, sont arrivés à bord de petits boutres sur l'île. Ils ont cheminé entre les tentes, au son d'un joueur de luth traditionnel, au milieu du spectacle féérique de centaines de petites bougies placées à même le sable.

Dans une grande salle construite pour l'occasion, et dont la façade reprenait à l'infini le sigle de la maison, les invités --dont une majorité d'élégantes en Chanel-- ont été placés autour de tables basses décorées de lanternes ou sur des coussins pour assister aux défilés.

À la demande de savoir pourquoi il avait choisi Dubaï pour y organiser, pour la première fois, un défilé, Karl Lagerfeld a estimé que «c'est le monde de demain». «Après tout, c'est la ville où il y le bâtiment le plus haut du monde (...) c'est une réalité moderne qui dépasse la réalité moderne de la vieille Europe. Ici, tout est neuf», a-t-il dit, après avoir serré la main du cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum, président d'Emirates et oncle du souverain de Dubaï, venu lui souhaiter la bienvenue dans la ville-émirat.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer