Savoureuse pastèque

La pastèque, composée à plus de 90 % d'eau,... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

La pastèque, composée à plus de 90 % d'eau, est le fruit par excellence pour rafraîchir durant l'été.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nadielle Kutlu

collaboration spéciale

La Presse

Si les épiceries regorgent de pastèques (ou melon d'eau) durant l'été, c'est à partir de la fin août que l'on pourra déguster celles produites au Québec. Mais pour choisir une pastèque savoureuse, il faut connaître quelques astuces! Sans oublier que l'on gagne à l'intégrer de multiples façons dans nos assiettes.

Le melon d'eau ne contient que 6,5 g de... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le melon d'eau ne contient que 6,5 g de glucides par tranche de 100 g, ce qui en fait l'un des fruits les moins sucrés.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

En cuisine, la pastèque peut se transformer en... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 1.1

Agrandir

En cuisine, la pastèque peut se transformer en aliment caméléon, pouvant être servie en entrée, en dessert ou même en plat principal.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

PASTÈQUE DU QUÉBEC

Au fil des ans, la production de pastèques n'a cessé d'augmenter dans la province. Une dizaine de producteurs en font d'ailleurs pousser, signe que les Québécois en consomment de plus en plus. Cette année, comme le printemps a été plus frais, la pastèque du Québec sera récoltée plus tardivement, soit vers la fin de l'été. On retrouvera ce fruit local surtout dans les marchés publics, au moins jusqu'en septembre.

Comment reconnaître une pastèque québécoise? «Ce ne sont pas les mêmes variétés qu'ailleurs qui sont produites au Québec. Le melon d'eau du Québec est généralement plus petit, plus foncé, plus sucré et de forme plus ronde», explique Marie-Paule Messier, copropriétaire de la ferme Au Jardin Noir, à Ange-Gardien, en Montérégie, qui produit des pastèques depuis près de 20 ans, entre autres. «Nos clients les attendent impatiemment à cause de leur goût sucré!»

FRUIT SUCRÉ

Il reste qu'à l'épicerie, c'est à cette période de l'année que la pastèque importée est la meilleure, avance Annie Ferland, nutritionniste à Québec, docteure en pharmacie et fondatrice du blogue Science & fourchette. Le fruit a plus de chances d'être sucré et juteux qu'à la fin du mois de septembre. Sans oublier qu'actuellement, il est souvent en rabais. Autant en profiter! Avec environ 6,5 g de sucre par tranche de 100 g, c'est tout de même l'un des fruits qui contiennent le moins de sucre, un peu moins que les fraises.

COMMENT LA CHOISIR?

Sur les étalages, «il est très difficile de savoir si le melon d'eau est mûr une fois cueilli», note François Biron, copropriétaire depuis 2012 de la ferme Chapeau Melon, en Outaouais. Il produit près de 3500 pastèques biologiques par an.

«C'est plutôt la plante qui indiquera si le melon d'eau est prêt ou pas», poursuit-il. Un des signes auxquels l'agriculteur se fie consiste à voir si le fruit se détache facilement de la plante. Il souligne que les pastèques à l'épicerie ont souvent été cueillies trop tôt. Résultat: «Elles continuent de mûrir dans les transports, à l'épicerie ou sur votre comptoir», dit-il. Le fruit est donc moins savoureux. Alors que la pastèque du Québec, cueillie à maturité, prête à manger, offre un maximum de saveur, ce qui lui vaut son goût plus sucré.

Quand vient le temps d'acheter une pastèque à l'épicerie, on peut toutefois se fier à certains indices, même s'ils ne garantissent pas que le fruit sera bien mûr. D'abord, on observe l'écorce pour trouver une surface rugueuse et jaunâtre, signes que la pastèque est à maturité. Ensuite, on la choisit lourde et ferme pour qu'elle soit sucrée. On peut cogner légèrement dessus. «Si ça sonne creux, c'est qu'elle devrait être prête à être mangée», indique la nutritionniste Annie Ferland.

AVEC OU SANS PÉPINS?

La question ne semble plus se poser depuis quelques années, car dans les épiceries, on ne trouve pratiquement plus de pastèques avec des pépins. «C'est probablement pour répondre aux demandes du consommateur», estime la nutritionniste. François Biron constate aussi que la variété sans pépins est la plus populaire. «Et elle se conserve mieux», note-t-il.

C'est en croisant certaines variétés de pastèques que l'on crée celles sans pépins. Mais le goût est-il différent? Tout dépend des variétés. Après plusieurs essais, la ferme Au Jardin Noir préfère continuer de produire des pastèques avec des pépins. «On trouve que d'après les variétés que nous avons essayées, celles avec pépins sont plus sucrées. Et les nôtres ont de petits pépins. Celles sans pépins sont aussi plus difficiles à produire et la production est moins élevée», estime Marie-Paule Messier, copropriétaire.

Mais de son côté, François Biron considère que ses pastèques sans pépins sont tout aussi sucrées que celles qui en contiennent. «Je croyais que ça allait être différent, mais c'est la même chose», affirme-t-il. Il faut dire que chaque agriculteur utilise différentes variétés.

ROUGE... OU ORANGE!

La ferme Chapeau Melon produit des pastèques à chair rouge et orange. La différence? Si les deux sont rondes, «les rouges sont beaucoup plus petites [elles pèsent de 1 à 3 kg]. Celles à chair orange ont un goût légèrement plus sucré et doux», dit François Biron. Elles sont aussi un peu plus chères. Mais c'est surtout parce que les gens cherchent à mettre de la couleur dans leur assiette que ces deux variétés sont populaires, souligne-t-il.

RICHE EN EAU, FAIBLE EN CALORIES

La pastèque est composée à 93% d'eau. Ce qui en fait un fruit estival par excellence, idéal pour s'hydrater en ville ou à la plage! Très faible en calories et en gras, la pastèque est souvent associée à des régimes minceur. Aide-t-elle à perdre du poids? «C'est un mythe!», lance la nutritionniste Annie Ferland. La pastèque ne détoxifie pas et ne fait pas perdre de poids. «Ce n'est pas un aliment miracle, c'est un aliment tout simplement. Un bon aliment.»

ANTIOXYDANT, RICHE EN VITAMINES

La pastèque est riche en vitamine C, qui aide à renforcer le système immunitaire et à cicatriser les plaies, en plus d'être une source de vitamines A et B et de contenir des minéraux comme le potassium et le calcium. Riche en lypocène, qui lui donne sa couleur rouge, la pastèque est un antioxydant. Ce fruit estival contient aussi une teneur élevée en citrulline, un acide aminé qui agit sur les muscles et les vaisseaux sanguins. Mais Annie Ferland rappelle que la pastèque à elle seule n'aura pas d'effet sur la santé.

AMUSANTE POUR LES ENFANTS

Vos enfants sont réticents à manger des fruits? La pastèque peut être amusante à déguster. «On peut la couper en pointes qu'on met au congélateur. Les enfants peuvent ensuite en manger comme des pops glacés», suggère la nutritionniste. On peut aussi saisir des pointes de pastèque au barbecue, et accompagner le tout de yogourt glacé. Ce qui en fait un bon dessert!

FRIGO OU COMPTOIR?

Quand on achète la pastèque entière, on peut la laisser une dizaine de jours sur le comptoir, à une température fraîche, autour de 20°C. Le problème, «c'est que lorsqu'on a un gros fruit comme ça sur le comptoir, on l'oublie et on finit par le perdre», dit-elle.

Mieux vaut donc commencer à le couper rapidement. On laisse la partie non coupée avec la chair au réfrigérateur, qu'on protège d'une pellicule plastique. Si on conserve la pastèque en morceaux, il faudra la consommer dans les jours suivants, «car elle va perdre de son eau et la chair sera plus molle», avise Annie Ferland. Dans ce cas, au lieu de la jeter, on peut la récupérer en faisant une boisson à la pastèque, suggère-t-elle.

________________________________________________________

Dans l'assiette

On a souvent l'habitude de couper la pastèque en tranches et de la servir ainsi. Pourtant, que ce soit en entrée, en plat principal, en dessert ou en boisson, elle se décline de multiples façons en cuisine. Voici quelques idées.

Salade de melon d'eau et vinaigrette à l'orange grillée d'Annie Ferland

Donne 4 portions

Pour la vinaigrette

  • 1 orange
  • 4 c. à soupe d'huile d'olive
  • 1 c. à table de miel
  • 1 c. à table de vinaigre balsamique blanc
  • Poivre fraîchement moulu

Pour la salade de melon

  • 1/2 petit melon d'eau sans pépins, coupé en cubes de 2,5 cm
  • 1/2 concombre, pelé et coupé en cubes de 1 cm
  • 200 g de fromage féta, coupé en cubes de 1 cm
  • Feuilles de menthe fraîches, au goût
  • Environ 30 olives noires de type Kalamata, dénoyautées

Préparation

  1. Couper l'orange en deux en son centre et la griller à feu élevé environ 10 minutes l'intérieur placé sur la surface du BBQ ou dans une poêle striée. Réserver.
  2. Mélanger le jus de l'orange grillée avec le reste des ingrédients de la vinaigrette.
  3. Combiner tous les ingrédients de la salade. Ajouter la vinaigrette au goût. Servir.

BOISSON GAZEUSE

Passer la pastèque au mélangeur. Verser dans des verres. Ajouter de l'eau gazeuse au goût.

TREMPETTE

Couper la pastèque en bâtonnets.

Pour la trempette 

Mélanger 1/4 de tasse de yogourt grec nature avec 15 ml (1 c. à soupe) de sirop d'érable.

PIZZA PASTÈQUE

Couper la pastèque en deux en son milieu. Puis, couper une tranche ronde d'environ 2,5 cm. Avec une spatule, étendre du yogourt grec nature pour couvrir la partie rouge en laissant une bordure. Ajouter des fruits : bleuets, framboises, fraises coupées, cerises entières, graines de grenade. Et quelques feuilles de menthe fraîches. Couper en quatre pour créer des pointes de « pizza ».

MINI BROCHETTES

Ingrédients : 

  • Prosciutto sans nitrites
  • Pastèque
  • Feuilles de menthe fraîches

Préparation

Couper la pastèque en deux. Avec une cuillère à melon, former de petites boules de pastèque. Sur un cure-dents, enfiler une boule de pastèque, un morceau de prosciutto et une feuille de menthe.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer