Boules d'énergie: un concentré de bonnes choses!

Dans ce monde où les gens sont de... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Dans ce monde où les gens sont de plus en plus pressés, les boules d'énergie ont visiblement tout pour plaire.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pratiques, saines et délicieuses, les boules d'énergie constituent la collation idéale. Nous proposons quelques recettes toutes faites ainsi que des idées pour créer les vôtres.

La collation santé du moment

Dans ce monde où les gens sont de plus en plus pressés, les boules d'énergie ont visiblement tout pour plaire. «Elles sont rapides à faire, simples à transporter et faciles à manger», résume Alexandra Leduc, nutritionniste et blogueuse pour Alex cuisine.

Bien souvent, les boules d'énergie représentent aussi une option plus santé que les barres tendres du commerce, bourrées de sucre. «L'avantage, c'est que nous choisissons nous-mêmes ce qu'on met dedans», souligne Alexandra Leduc.

Ainsi, les gens qui aiment manger sucré peuvent ajouter davantage de cacao, de dattes ou de sirop d'érable dans leurs recettes, tout en évitant le sucre raffiné qu'on trouve dans les produits d'épicerie.

Gâteries, versions saines

Laura Cridge, fondatrice de la petite entreprise d'aliments naturels Chez Lolo, compte 15 sortes de boules d'énergie à son menu. Elle les vend notamment dans quelques établissements montréalais, dont le café Tommy et chez Liv salades.

Pour mettre au point ses recettes, Laura Cridge a comme principale motivation de créer des versions saines d'aliments qui le sont moins. Par exemple, quand elle était enfant, elle adorait les sandwichs au beurre d'arachides et aux bananes. Elle a donc élaboré une boule d'énergie au goût semblable, mais plus nutritive. Même chose pour les sablés aux fraises, qui sont devenus une de ses «boules desserts» parmi les plus populaires, surtout auprès des enfants!

«J'essaie de faire une version santé de toutes les gâteries qu'on trouverait dans un café et qu'on prendrait comme collation de mi-journée», illustre-t-elle.

«L'avantage d'opter pour les boules d'énergie, c'est qu'on se sent mieux, qu'on n'a pas besoin d'en manger une énorme quantité et qu'on évite la grosse baisse d'énergie qui vient après.»

Si elles sont effectivement parfaites pour contrer le coup de barre d'après-midi, les boules d'énergie peuvent être dévorées n'importe quand, avant une séance de sport ou en guise de simple collation. Certains les ont même adoptées pour le petit-déjeuner!

Ne reste plus qu'à apprendre à confectionner nos propres recettes. Rien de plus simple, puisque les boules d'énergie ne nécessitent la plupart du temps aucune cuisson, ce qui les rend plus faciles à cuisiner que des muffins, par exemple. Sans compter qu'on peut y mettre n'importe quoi... ou presque.

«C'est ça qu'on aime avec les boules d'énergie: on peut vraiment les agrémenter selon nos goûts personnels, en fonction de ce qu'on a dans le garde-manger», conclut Alexandra Leduc.

Cinq éléments essentiels

À l'inverse d'un gâteau, pas besoin de suivre une recette précise pour cuisiner des boules d'énergie. En suivant ces cinq éléments, tout en y ajoutant une pincée d'instinct, on peut facilement créer sa propre version de la collation santé. Voici les conseils de la nutritionniste Alexandra Leduc.

Une base sèche

«Dans 95 % des cas, l'élément sec est constitué de flocons d'avoine», affirme Alexandra Leduc.

On pourrait aussi utiliser d'autres sortes de flocons, comme le kamut, par exemple.

«L'avantage des flocons, c'est que ça imbibe bien, et c'est une bonne source de fibres aussi», poursuit la nutritionniste.

Un agent sucrant

Du miel, du sirop d'érable, des dattes en purée... On peut choisir l'agent sucrant qu'on préfère. Il est toutefois préférable d'éviter le sucre blanc, prévient Alexandra Leduc. «On veut garder ça relativement sain, explique-t-elle. Et quand on ajoute le sirop d'érable, on y va en petite quantité!»

Une source de protéines

«Pour avoir une bonne collation soutenante, idéalement, on intègre une source de protéines», suggère Alexandra Leduc. Beurre d'arachides, beurre d'amandes, amandes effilées, noix de cajou...

Un liant

Pour obtenir la bonne texture afin de rouler les boules d'énergie, on a besoin d'un liquide: de l'eau, du lait, une boisson d'amande...

«Je fais mes boules d'énergie à l'oeil, et j'ajoute le liant à la fin pour ajuster la texture», note la nutritionniste. Trop mouillé: on ajoute des flocons; trop sec: on met plus d'eau.

Un petit extra

Parce qu'il faut aussi avoir du plaisir à croquer dans une boule d'énergie, on peut y ajouter un petit extra: du cacao, des fruits séchés, des graines (de lin, de chia, de chanvre, de citrouille, de tournesol...).

Alexandra Leduc a un petit faible pour le maca. «Le maca provient d'une plante racine. Il contient beaucoup de vitamines et de minéraux et possède un petit goût de vanille chocolatée.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Boules au citron et au cajou

    Dessert

    Boules au citron et au cajou

    Laura Cridge a accepté de préparer pour nous une variante d'une de ses recettes les plus populaires. Les noix de cajou lui donnent une texture... »

  • Bouchées à la pâte de biscuits crue

    Dessert

    Bouchées à la pâte de biscuits crue

    Cette recette combine le meilleur des deux mondes. Bien qu'elle ait aussi bon goût que la pâte de biscuits crue, elle  est beaucoup plus nutritive.... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer