La cuisine de rue offrira des repas en attente

Le concept des «repas en attente» s'étendra à tous les camions de cuisine de... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le concept des «repas en attente» s'étendra à tous les camions de cuisine de rue de Montréal. Le principe ?

Pour 10 $ versé à l'organisme Moisson Montréal lors du festival YUL-EAT, les 5 et 6 septembre sur l'Esplanade du Parc olympique, on achète une carte échangeable contre un repas qui sera remise à une personne dans le besoin. Les repas en attente existent déjà dans certains restaurants de Québec et de Montréal, mais ces établissements se comptent sur les doigts d'une main.

Dans le but d'élargir le concept, Dany Michaud, directeur général de Moisson Montréal, s'est dit que l'union entre la cuisine de rue et les gens vivant dans la rue était naturelle: «On se fait parfois arrêter dans la rue par des gens qui demandent de l'argent pour manger. On a toujours un dilemme. Est-ce que mon argent va vraiment servir à acheter de la nourriture ? Je pense que les repas en attente vont résoudre ce genre de problème !», dit M. Michaud.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer