Un chef québécois à Milan

Le plat gagnant du chef Benjamin Mauroy-Langlais.... (Photo fournie par San Pellegrino)

Agrandir

Le plat gagnant du chef Benjamin Mauroy-Langlais.

Photo fournie par San Pellegrino

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est un jeune chef québécois, Benjamin Mauroy-Langlais, qui a remporté la semaine dernière à Toronto le titre de Meilleur jeune chef canadien lors des demi-finales de la compétition S. Pellegrino Young Chef 2018.

Celui qui a travaillé dans les cuisines de l'Hôtel Herman avant de passer chez Automne, où il s'adonne à l'art de la boulangerie, s'est démarqué avec son plat de céleri-rave en multiples déclinaisons, anguille fumée et pain au levain maison.

«Ce plat me représente, avec des ingrédients et techniques qui sont proches de moi. J'aime beaucoup l'anguille, un produit fascinant qui a été très important dans l'histoire culinaire québécoise», a-t-il confié à La Presse.

Prochaine étape: la finale, à Milan en 2018. D'ici là, il peaufinera son plat et ses techniques en compagnie de son mentor, le chef Riccardo Bertolino.

www.sanpellegrino.com/ca/fr




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer