Ce vin tiendra-t-il la route?

« Tiendra-t-il? «, se demande-t-on fréquemment au sujet de vins qu'on ne... (Photo AFP)

Agrandir

Photo AFP

Partager

Sur le même thème

« Tiendra-t-il? «, se demande-t-on fréquemment au sujet de vins qu'on ne connaît pas, ou mal. Surtout s'il s'agit de vins élaborés avec un cépage, ou plusieurs, dont on ignore tout...

Exemple, le Grolleau, ce cépage rouge de la Loire très peu connu, dont il était question récemment dans cette chronique et avec lequel la Bourguignonne Anne-Claude Leflaive élabore un très beau vin rouge, aux tannins tendres, veloutés.

« Connaissez-vous le potentiel de garde du Grolleau? «, lui ai-je demandé après avoir dégusté, à ses côtés, les vins des millésimes 2010 et 2011 qu'elle a produits avec ce cépage.

Voici quelle fut la réponse de cette célèbre viticultrice...

Elle a fait avec ses vins de Grolleau, expliqua-t-elle, ce qu'elle considère comme un test décisif, lequel montre, selon elle, qu'ils sont aptes à bien vieillir.

Valable pour tous les cépages, ce test consiste, simplement, à déboucher une bouteille de vin et à la laisser ainsi, sans autre protection que son bouchon à demi-enfoncé, au réfrigérateur ou même sur le plan de travail, pendant huit jours.

Si le vin a tenu après ce laps de temps - comme ce fut le cas pour ses vins de Grolleau -, c'est signe qu'il a un bon potentiel de garde, concluait-elle.

Veronique Rivest sommeliere.... (Photo La Presse) - image 2.0

Agrandir

Veronique Rivest sommeliere.

Photo La Presse

Véronique Rivest

Les grands viticulteurs, les grands oenologues et les grands sommeliers savent... tellement de choses qu'ils ne sont pas sans savoir qu'ils ont toujours beaucoup à apprendre, tant le monde du vin est vaste! Malgré leur savoir, ils sont humbles, pour cette raison, et d'autant plus grands.

Telle est Véronique Rivest, sommelière de très haut niveau, qui vient d'ajouter à sa brochette de titres (Meilleure sommelière des Amériques 2012, du Canada, du Québec) la médaille d'Argent au concours du Meilleur sommelier du monde 2013, à Tokyo.

Toutes nos félicitations, chère Véronique Rivest, vous qui respectez la règle d'or du bon sommelier, qui est de « faire plaisir au client », comme le soulignait à l'ouverture du concours, à Tokyo, le président du jury, le Français Serge Dubs, Meilleur sommelier du monde 1989.

______________________________________________

12-13 CORRECT

14-15 BON

16-17 TRÈS BON

18-19 EXCELLENT

20 EXCEPTIONNEL

_______________________________________________

Bourgogne Hautes-Côtes de Nuits 2010 Jaffelin, 23,40 $(11890889)

Très beau bourgogne blanc, au bouquet délicatement boisé, fin, harmonieux, auquel succède une bouche tout aussi réussie. Tout au plus moyennement corsé, équilibré, ses saveurs sont à la fois franches et relevées, avec un boisé en retrait et qui met en valeur le fruit plutôt que d'occuper la première place, l'ensemble constituant une preuve supplémentaire de la grande qualité de ce millésime. Vinification et élevage en fûts. 12,5 % (96 caisses). Garde : 2013-2015.

Chablis 1er cru Vaillon 2010 Domaine Christian Moreau Père

Le bouquet est ample, séduisant, complexe, marqué par une nuance minérale propre aux vins de Chablis, avec aussi une note florale évoquant la camomille. Même distinction, même ampleur en bouche, avec aussi un côté un peu gras auquel n'est peut-être pas étranger le fait que 35 % de ce vin est vinifié en fûts, quoique son boisé (tant mieux!) soit pour ainsi dire imperceptible. Un chablis... gourmand. Savoureux. 12,5 % (40 caisses). Garde : 2013-2017.

Coastal Region 2011 Old Vine Chenin blanc Bellingham, 24,75$ (11154911)

Vin blanc d'Afrique du Sud, de Chenin blanc, d'une couleur paille, au bouquet très expressif, de fruits confits, relevé d'arômes de cire, de miel, toutes choses que l'on retrouve en bouche. Très goûteux, sa texture est grasse, onctueuse, et son boisé à ce point bien intégré qu'on se demande s'il est... boisé ou pas. Vinification et élevage en fûts de chêne français, dont 50 % de neufs. Accompagnera fort bien les viandes blanches. 14 % (498 caisses). Garde : 2013-2015.

Mercurey 1er cru Les Ruelles 2010 Château de Chamirey, 40,25 $ (11629808)

Bourgogne d'une couleur rouge clair et un peu bleutée, d'un grand millésime pour ce vignoble, son bouquet, ample, de fruits rouges bien mûrs, s'enrichit d'un boisé de qualité, bien présent sans que ce soit excessif. Suit une bouche charnue, avec du corps et encore là un boisé perceptible, avec aussi une bonne persistance. Élevage en fûts, dont 25 % de neufs. Très bon. 13,2 % (44 caisses). Garde : 2013-2018.

Napa Valley 2010 Zinfandel Napa Cellars, 25,35 $ (11091833)

Vin californien fait de Zinfandel (90 %), plus 10 % de Petite Sirah, dense, charnu, concentré, quoique sans lourdeur... bien malin le dégustateur qui saurait en deviner l'origine à l'aveugle! Le bouquet, généreux, épicé (le bois), est dominé par des arômes de petits fruits rouges, le tout bâti sur des tannins aimables et bien enrobés. Élevage en fûts de chêne français (61 %) et américains (39 %), dont 30 % de fûts neufs. 14,7 % (159 caisses). Garde : 2013-2016?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1892240:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Vidéo

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer