Un peu de Guinness dans votre Old Fashioned?

Le barman du Lavanderia, Andrew Whibley, a remporté... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Le barman du Lavanderia, Andrew Whibley, a remporté une compétition de mixologie organisée par le Mile Public House, à Brossard, et la marque de whiskey irlandais Jameson avec son cocktail à la Guinness From Ireland With Love.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un cocktail à la bière? L'idée peut sembler un peu incongrue, mais, bien exécuté, le résultat est délicieux. Nous avons demandé au barman Andrew Whibley de nous proposer quelques recettes pour apprivoiser ce mariage aux possibilités infinies.

Que la bière soit une base, comme dans le plus connu des cocktails à la bière, le Michelada (dans l'esprit du Bloody Caesar) ou qu'on ajoute une once de scotch ale ou de stout à un Old Fashioned, la cervoise peut faire très bon ménage avec les spiritueux. Pensons à tous les produits de microbrasseries québécoises avec lesquels les mixologues pourraient s'amuser à faire des accords. Hélas, le monde de la bière et le monde du cocktail ne semblent pas s'être découverts encore!

«L'idée, c'est de partir des ingrédients dominants du cocktail pour trouver la bonne bière, ou inversement», explique le barman Andrew Whibley. Ainsi, les notes d'agrumes d'une blanche conviendront tout à fait à un margarita, qui contient de la liqueur d'orange et du jus de lime. C'est beaucoup plus harmonieux, par exemple, que la Corona dans le Mexican Bulldog. Dans ses deux premières recettes, le barman du Lavanderia allonge son cocktail de base comme on le ferait avec du mousseux dans un Old Cuban ou un French 75. La troisième, pour les mixologues plus avancés, intègre de la Guinness en garniture, sous forme de mousse. Vous trouverez également d'excellentes recettes dans le tout nouveau livre consacré au sujet: Cocktails on Tap - The Art of Mixing Spirits and Beer, de Jacob Grier.

Un cocktail à la bière? L'idée peut sembler... (Photo Robert Skinner, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Photo Robert Skinner, La Presse

Pablo

Plutôt que de verser une Corona dans un margarita, comme le veut le cocktail Mexican Bulldog, Andrew Whibley allonge à la bière blanche.

INGRÉDIENTS

  • 1 1/2 once de tequila Cazadores ou autre 
  • 3/4 d'once de Cointreau 
  • 3/4 d'once de jus de lime 
  • Bière blanche (Cheval blanc ou autre)
  • Zeste d'orange
PRÉPARATION

  1. Verser la tequila, le Cointreau et le jus de lime dans un shaker.
  2. Remplir de glace à moitié et agiter vigoureusement.
  3. Verser dans un grand verre rempli de glace.
  4. Allonger à la bière blanche.
  5. Presser le zeste d'orange au-dessus du verre pour en libérer les huiles essentielles. Servir.

Un cocktail à la bière? L'idée peut sembler... (Photo Robert Skinner, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Photo Robert Skinner, La Presse

Bière noisette

INGRÉDIENTS

  • 1 1/2 once de cognac Hennessy VS ou autre
  • 3/4 d'once de sirop de noisette (en vente dans la plupart des épiceries fines)
  • 1 once de jus de lime
  • Bière Grolsch
  • Bâton de cannelle
PRÉPARATION

  1. Verser le cognac, le sirop de noisette et le jus de lime dans un shaker.
  2. Remplir de glace à moitié et agiter vigoureusement.
  3. Verser dans un grand verre rempli de glace.
  4. Allonger à la Grolsch.
  5. Garnir avec le bâton de cannelle. Servir.

From Ireland with Love

Avec ce cocktail, Andrew Whibley a remporté une compétition de mixologie organisée par le Mile Public House, à Brossard, et la marque de whiskey irlandais Jameson.

INGRÉDIENTS

  • 2 onces de whiskey Jameson
  • 1/2 once de sirop simple (1 tasse de sucre dissous sur le feu dans 1 tasse d'eau)
  • 4 traits d'amer Angostura
  • Mousse à la Guinness
  • 8 onces de Guinness
  • 2 onces de sirop d'érable
  • 5 blancs d'oeufs
  • 1/2 once de jus de citron
PRÉPARATION

  1. Faire d'abord la mousse en plaçant tous les ingrédients dans un siphon et charger avec deux cartouches N2O. Réfrigérer pendant une dizaine de minutes.
  2. Préparer le cocktail. Verser le whiskey, le sirop simple et l'amer dans un verre à mélanger. Remplir de glace. Mélanger à la cuillère pendant 10-15 secondes. Filtrer dans une coupette froide.
  3. Sortir le siphon du réfrigérateur. Agiter et dresser la mousse sur le cocktail.
NOTE

On peut aussi faire la mousse au shaker, en agitant vigoureusement, sans glace: 2 onces de Guinness, 3/4 d'once de sirop simple, 1 blanc d'oeuf et quelques gouttes de jus de citron.

Le barman du Lavanderia, Andrew Whibley.... (Photo Robert Skinner, La Presse) - image 5.0

Agrandir

Le barman du Lavanderia, Andrew Whibley.

Photo Robert Skinner, La Presse

Andrew Whibley: barman de compétition

Andrew Whibley vient de remporter la finale régionale (Québec et Maritimes) de ce qui peut être considéré comme le plus important concours de cocktails au monde, le Diageo World Class. 

À la fin juin, il sera le seul Québécois à se rendre à Chicago pour les finales canadienne et américaine. La finale internationale, qui s'échelonne sur une semaine, avec maintes épreuves bien corsées, aura lieu en septembre. C'est par un beau mercredi ensoleillé, il y a une semaine et demie, que 16 barmen (12 du Québec, 4 de Nouvelle-Écosse) ont présenté leurs créations devant les deux juges de World Class. Lorsque le verdict est tombé, personne n'était vraiment surpris de voir Andrew Whibley gagner. Depuis deux ans, celui qui a travaillé derrière le bar de plusieurs établissements de la métropole (feu Cavalli, Bremner, Mile Public House, Mme Lee et, maintenant, Lavanderia), rafle bon nombre de compétitions de mixologie qui se tiennent à Montréal. 

L'an dernier, sa victoire au concours Jameson lui a valu d'être invité en Irlande. L'été dernier, il a voyagé en France après avoir gagné un concours organisé par la marque de cognac Hennessy. Sur place, il a aussi remporté la finale, en équipe avec le Vancouvérois Grant Sceney, un des meilleurs barmen au monde. La création du tandem sera le cocktail officiel du 250e anniversaire de Hennessy. Rien de moins !

Tanné de galérer d'un bar à l'autre, Andrew s'est dit qu'en remportant des concours et en faisant sa marque, il pourrait voyager, faire augmenter sa cote pour éventuellement ouvrir son bar à lui, puis travailler comme ambassadeur pour des maisons de spiritueux réputées. Déjà, il passe beaucoup plus de temps à concevoir des cartes de cocktails pour une douzaine d'établissements qu'à travailler derrière le zinc jusqu'aux petites heures. Très confiant, le jeune homme garde néanmoins le profil bas. Il s'inspire et fait son éducation du goût en regardant des vidéos de Grant Atchaz (Alinéa, Aviary, Next), qu'il aura peut-être la chance de rencontrer à Chicago.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer