Les vignobles de Californie en proie aux incendies

Le vignoble William Hill Estate Winery à Napa... (Photo AFP)

Agrandir

Le vignoble William Hill Estate Winery à Napa

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julie CHARPENTRAT, Glenn CHAPMAN à
Agence France-Presse
SANTA ROSA et SAN FRANCISCO

De violents incendies dans lesquels au moins 13 personnes ont péri selon un dernier bilan continuaient mardi de ravager la Californie et notamment ses régions viticoles au nord de San Francisco. Des milliers de maisons et des vignobles ont déjà brûlé.

Les incendies, dont la plupart ont débuté de façon explosive dimanche soir, ont déclenché la panique dans les régions viticoles de Napa, Sonoma et Mendocino et de nombreux vignerons ont dû fuir leurs vignobles et caves. Selon les pompiers de Californie, plus de 25 000 personnes ont fui les incendies.

Kris Hammar, qui vit dans un quartier résidentiel de Santa Rosa à la limite de la zone d'évacuation, se tenait prête mardi à partir à tout moment. «Le feu est proche, très proche», a-t-elle témoigné à l'AFP. «Tout est dans la voiture et nous vérifions constamment si la situation évolue».

Sa fille Melina et son fiancé ont dû évacuer lundi leur maison sous la menace des flammes pour se réfugier chez elle.

«Nous entendons que les magasins, les restaurants que nous fréquentons sont détruits. Des amis et des collègues ont perdu leurs maisons (...) Toute la beauté de cette région a brûlé. Cela me brise le coeur», se désole Melina.

Plusieurs vignobles ont été détruits ou touchés, selon les médias, et notamment la célèbre propriété Stag's Leap Cellars qui avait acquis une renommée mondiale en 1976 lorsqu'elle avait surclassé de grands crus français dans un concours resté célèbre sous le nom de Jugement de Paris.

«En ce moment, nous évaluons encore les dommages spécifiques aux vignobles du comté de Sonoma, ainsi qu'à nos communautés et à nos voisins», a déclaré Karissa Kruse, présidente de l'association des viticulteurs du comté de Sonoma, Sonoma County Winegrowers, rapporte la presse locale.

Selon les pompiers, plus de 45 000 hectares ont déjà été ravagés par les flammes dans toute la Californie. Les services d'incendie comptent sur l'affaiblissement des vents pour mieux circonscrire les feux.

Plus de 2000 habitations ont été détruites et d'autres étaient menacées, avait indiqué lundi le gouverneur de l'État le plus peuplé du pays, Jerry Brown, dans une lettre à Donald Trump. Dans ce courrier, le gouverneur demande au président américain d'émettre une déclaration de catastrophe naturelle afin de débloquer des aides fédérales, vu la «gravité et l'ampleur» des incendies.

M. Brown a déclaré l'état d'urgence dans huit comtés de son État.

Les autorités décomptaient 17 foyers différents, principalement dans la moitié nord de l'État. Certains feux n'étaient contenus qu'à 5 ou 15%.

Au total, sept personnes sont mortes dans le comté de Sonoma, deux dans l'incendie Atlas dans le comté de Napa et trois dans celui de Mendocino. Selon le Los Angeles Times, un treizième mort a été dénombré à Yuba.

Ordres d'évacuations

Selon les images des télévisions locales, des complexes hôteliers de la zone étaient aussi dévastés par les flammes et nombre d'habitants ont dû fuir pour survivre en laissant derrière eux toutes leurs possessions.

«Nous avons tout juste eu le temps de nous réveiller et de sortir. On n'a rien eu le temps de prendre. Le feu avançait tellement vite», a déclaré Rafael Solorio, dont la maison a été endommagée dans le comté de Napa.

«Nous avons perdu beaucoup de choses», a-t-il déploré, dans une vidéo postée sur le site du quotidien San Francisco Chronicle.

Des ordres d'évacuation ont été diffusés notamment dans les comtés de Napa et Sonoma et les autorités publiaient régulièrement la liste des abris mis à disposition des sinistrés.

Les feux ont par ailleurs entraîné la fermeture d'autoroutes et de routes locales.

L'hôpital régional de Santa Rosa a été évacué, selon son site internet. «Tous les patients sont saints et saufs et ont été évacués vers d'autres hôpitaux», est-il écrit. «En raison des routes coupées, l'établissement est actuellement inaccessible», ajoute l'hôpital.

Des feux faisaient rage également plus au sud, notamment à Anaheim en banlieue de Los Angeles. Plusieurs maisons ont été détruites ou endommagées selon le compte Twitter des pompiers locaux et plus de 1000 personnes ont été évacuées.

L'ouest des États-Unis a déjà subi début septembre de violents incendies qui avaient entraîné des milliers d'évacuations dans l'État de Washington et des centaines près de Los Angeles, où un brasier avait atteint une dimension «historique».

La région est régulièrement la proie des flammes à cette époque de l'année, où les pluies sont rares et les vents violents.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer