Cinq nouveaux vins pour briser la routine

Nikolaihof Gruner Vetliner 2014, 21,65 $... (Photo fournie par la SAQ)

Agrandir

Nikolaihof Gruner Vetliner 2014, 21,65 $

Photo fournie par la SAQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Le barbecue est sorti et les sandales le seront bientôt aussi. En attendant l'été, voici cinq nouveaux vins pour briser la routine.

Nouveau grüner

Très en vogue, les vins autrichiens sont de plus en plus nombreux sur les tablettes de la SAQ. En particulier ceux à base de grüner vetliner, cépage vedette qui représente près du tiers des vignes du pays. Ce nouveau grüner vetliner provient du premier vignoble à avoir appliqué les règles de la biodynamie - qui se basent entre autres sur le calendrier lunaire. Dans le verre, c'est original avec des notes de cerfeuil, de pêche blanche et une touche de fumée. La bouche est ronde et épicée. C'est long et c'est sec.

Nikolaihof Grüner Vetliner 2014 21,65 $ (13166181)

Italien épicé

Si l'élevage en fûts de chêne confère souvent des notes épicées au vin, certaines cuvées n'ont pas besoin d'un séjour en barrique pour posséder ces parfums. C'est le cas de cette Barbera d'Asti du vignoble Coppo. Ce rouge du Piémont sent la violette, la prune et les épices douces. Ces arômes se retrouvent dans une bouche acidulée au goût de fruits mûrs. Avec une pizza cuite sur le barbecue, ce sera un coup de circuit!

Coppo L'Avvocata 2015, 20,90 $ (13097921)

Weingut Wittmann Riesling 100 Hills 2015, 20,20 $... (Photo fournie par le producteur) - image 2.0

Agrandir

Weingut Wittmann Riesling 100 Hills 2015, 20,20 $

Photo fournie par le producteur

Délicieux riesling

Avec ses odeurs de pétrole et de roche mouillée, nul doute, ce blanc est produit avec du riesling. Après aération, il dégage des arômes d'agrumes et de pêche qui sont encore plus invitantes. Une fois en bouche, il nous séduit! L'attaque est rafraîchissante et fruitée. On perçoit une touche de sucre résiduel qui prolonge le plaisir sans ajouter de lourdeur. La texture est ronde, presque grasse. Magnifique! Et en plus, cette nouvelle cuvée du domaine familial Wittmann est certifiée «bio». Bon à savoir: en Allemagne, la mention «sec» («trocken» en allemand) autorise davantage de sucre résiduel. L'acidité des vins de ce pays est toutefois si élevée qu'elle permet un magnifique équilibre. Avec la saison du homard qui va bientôt commencer, ce sera fabuleux.

Weingut Wittmann Riesling 100 Hills 2015, 20,20 $ (13109700)

Pour changer du pinot

Les amateurs de pinot noir ne seront pas déçus par ce rouge d'Autriche. Élaboré avec la variété de raisin zweigelt, il est peu corsé. Il n'est pas insipide pour autant. Au contraire! Il sent la fleur de trèfle, les petits fruits rouges et le cuir. La bouche est étonnamment croquante et acidulée pour un vin de la vendange 2013. Les tannins sont délicats. Ils se fondent parmi les saveurs de fruits à noyau et de poivre noir. Avec un tartare de boeuf, le mariage sera réussi.

Domaene Gobelsburg Zweigelt 2013, 18,55 $ (13110559)

Bastide de la Ciselette Bandol 2015, 24,95 $... (photo fournie par la SAQ) - image 3.0

Agrandir

Bastide de la Ciselette Bandol 2015, 24,95 $

photo fournie par la SAQ

Grand rosé

Le rosé n'est pas seulement réservé aux apéros sur la terrasse et (bientôt !) aux après-midi sur le bord de la piscine. Certaines bouteilles sont aussi de grands vins. C'est le cas de cette nouveauté du domaine Bastide de la Ciselette. Il provient de Bandol, une petite appellation du sud de la France, située au bord de la mer à l'est de Marseille, qui produit surtout du vin rosé. Fait étonnant, contrairement à la plupart des rosés, ceux de Bandol méritent quelques années de garde pour atteindre leur apogée. Ils contiennent également une grande proportion de mourvèdre, un cépage qui a l'habitude de jouer un rôle secondaire dans les assemblages. Résultat: sa robe saumonée est très pâle. Le vin sent les fleurs et la framboise. La bouche est élégante, vineuse et parfumée. Surtout, ne le servez pas trop froid! Une heure dans le frigo suffit.

Bastide de la Ciselette Bandol 2015 24,95 $ (13184056)

L'astuce de Karyne

Après plusieurs mois, voire quelques années, confiné dans une bouteille, il arrive parfois que le vin pue. Eh oui! Il dégage des odeurs peu agréables qui rappellent la poussière et l'humidité. Ce phénomène se nomme la réduction. Pour éliminer les mauvaises odeurs, oubliez le Febreze. Une heure en carafe devrait suffire à ramener les arômes de fruits.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer