Après le gel, le vignoble de Chablis touché par la grêle

Une partie du vignoble chablisien, dans l'Yonne, a été touchée vendredi soir... (PHOTO ERIC FEFERBERG, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO ERIC FEFERBERG, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DIJON

Une partie du vignoble chablisien, dans l'Yonne, a été touchée vendredi soir par la grêle, deux semaines après un fort épisode de gel, a-t-on appris samedi auprès de viticulteurs.

La zone nord du vignoble, sur environ 400 hectares, a subi des dégâts « importants », selon le président de la Fédération de défense de l'appellation Chablis, Frédéric Guéguen, sans pouvoir préciser dans l'immédiat le bilan des pertes de récoltes.

« Après les quelque 20 % du vignoble touchés par le gel, presque 10 % des vignes du chablisien (qui s'étend au total sur 5500 hectares) grêlés, tout ça mis bout à bout, c'est excessivement violent », a déploré M. Guéguen.

Sur les vignes grêlées, le viticulteur a expliqué qu'il y aurait « une repousse biscornue et sans raisin ». « C'est la taille en 2017 et la récolte de l'an prochain qui sont compromises; c'est la double peine », a-t-il regretté.

Sur son compte Twitter, le Domaine d'Henri à Chablis, s'est pour sa part désolé que 2016 serait « un millésime rare », estimant que « certaines parcelles » étaient « détruites à 90 % ».

Ces dégâts interviennent après des gelées qui ont durement touché le vignoble bourguignon fin avril. Selon le bilan de l'interprofession présenté le 4 mai, sur 23 % du vignoble (soit 6800 hectares), les pertes dues au froid atteignaient de 71 à 100 %.

Vendredi soir, de fortes pluies, accompagnées de grêle, ont touché la zone de Chablis et Ligny-le-Châtel, avant de se déplacer sur le Tonnerrois et la Puisaye, traversant le département de l'Yonne d'est en ouest, selon les pompiers, qui ont été appelés à réaliser 96 interventions. Des caves et des rez-de-chaussée d'habitation ont été inondés, tandis que des rues ont dû être dégagées après des chutes d'arbres ou de poteaux électriques.

Jusqu'à 600 foyers ont été privés d'électricité vendredi soir, selon ERDF, qui prévoyait un « retour à la normale » dès 23 h vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer