En Bourgogne, «un très grand millésime»

En 2014, la Bourgogne avait produit 1,57 million... (PHOTO ERIC FEFERBERG, AFP)

Agrandir

En 2014, la Bourgogne avait produit 1,57 million d'hectolitres de vins au total, soit un peu plus de 210 millions de bouteilles.

PHOTO ERIC FEFERBERG, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DIJON

L'année 2015 en Bourgogne s'annonce comme «un très grand millésime» après un été chaud, mais le temps sec devrait peser sur les volumes, a annoncé jeudi le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB).

«Après une floraison précoce et un été très chaud et sec, arrosé de quelques pluies bénéfiques en août, les vendanges ont été lancées dès la fin août au sud de la Bourgogne», écrit le BIVB dans un communiqué.

«Le beau temps général éloignant tout risque de maladie, chaque vigneron peut choisir sa date de récolte en visant la maturité idéale», ajoute-t-on, en prédisant «un très grand millésime pour toute la Bourgogne».

Le temps sec de l'année aura cependant «quelques petites conséquences sur les volumes récoltés».

L'orage de grêle qui a touché en début de semaine les vignobles de Chablis, Irancy et Saint-Bris, avançant de quelques jours le début des vendanges, a causé des dégâts «limités» qui ont épargné «la plus grande partie des parcelles», a assuré le BIVB.

En 2014, la Bourgogne avait produit 1,57 million d'hectolitres de vins au total, soit un peu plus de 210 millions de bouteilles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer