• Accueil > 
  • Vins 
  • > Connaissez-vous les vins du Portugal? 

Connaissez-vous les vins du Portugal?

La vallée du Douro est la plus grande... (Photos.com)

Agrandir

La vallée du Douro est la plus grande région viticole du Portugal, ainsi que la plus connue. On y fait entre autres pousser la vigne destinée au porto.

Photos.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Les vins du Portugal connaissent un engouement sans précédent au Québec. Mais les connaissez-vous? Voici cinq questions pour le savoir.

Question: Dans quelle région viticole du Portugal produit-on le plus de vin?

Réponse: Le Douro. Le Douro est la plus grande région viticole et la plus connue du pays. Cette vallée pittoresque s'est d'abord fait connaître grâce à ses vins fortifiés, le porto. De nos jours, ce vin a moins la cote au Québec. Ce sont plutôt les vins secs du Douro qui suscitent l'intérêt.

À déguster: La maison Ramos Pinto est bien connue pour ses portos, et comme plusieurs producteurs du Douro, elle commercialise aussi chez nous des vins secs. Son Duas Quintas est un assemblage classique de touriga nacional, de touriga franca, de barca et de tinta roriz. C'est un vin aromatique sur des notes de violette et de cerise. La bouche est moyennement corsée et fruitée. La finale épicée est souple. Bref, beaucoup de plaisir pour 20 $!

Ramos Pinto Duas Quintas 2014 19,70 $ (10237458)

Question: Quelle est la variété de raisin rouge la plus cultivée au Portugal?

Réponse: L'aragonêz. Ça ne vous dit rien? Vous connaissez sûrement un de ses nombreux pseudonymes. Dans le nord du pays, il est appelé tinta roriz et il est la star de la Rioja, en Espagne, où il se nomme tempranillo. Le Portugal cultive plus de 250 différentes variétés de raisins, dont plusieurs se retrouvent uniquement dans ce pays.

À déguster: Vendu sous la barre des 15 $, ce rouge de la maison Esporão va faire des malheurs! Contrairement aux autres vins d'Esporão, le boisé est ici fort bien intégré. Son nez rappelle le bleuet, la mûre et les épices douces. En bouche, ses tannins solides vont plaire aux amateurs de vins corsés. C'est assez long, sur des notes d'anis. Succès garanti avec la viande rouge.

Vinho regional Monte Velho Alentejano 2015 14,90 $ (13004326)

Question: Quelle région du Portugal est connue pour sa production de chêne-liège?

Réponse: L'Alentejo. Plus de la moitié des chênes-lièges portugais se trouve dans cette région située dans le centre-est du pays. Sa campagne vallonneuse est caractérisée par ses chênes dont l'écorce a été retirée comme un manteau. L'Alentejo se démarque aussi par ses vins dont la production est en croissance depuis 10 ans.

À déguster: Les blancs du Portugal connaissent la plus forte popularité. Leurs ventes ont bondi de 19 % depuis l'an dernier. Ce blanc du domaine Herdade do Arrepiado gagne à être découvert. Son nez rappelle la pêche, la pomme et les fleurs. L'attaque est vive, puis on découvre une belle onctuosité. Un excellent vin pour l'apéritif ou avec du saumon.

Herdade do Arrepiado blanc 2014 20,60 $ (12868755)

Question: Où se classe le Portugal dans la liste des pays producteurs?

Réponse: La 11e place. Selon l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), le pays a produit en 2015 plus de 6,7 millions d'hectolitres, soit six fois moins que son voisin l'Espagne et sept fois moins que l'Italie, qui occupe la première position avec 50 millions d'hectolitres. Le Portugal possède 3 % des vignes de la planète.

À déguster: Ce rouge de la maison Carmim est une bombe de fruits! Cet assemblage de trincadeira, d'aragonêz et de castelão n'a pas fait d'élevage en barrique. Résultat: un vin juteux sur des notes de framboises, de fleurs et de cerises. Il possède de beaux tannins en fin de bouche. À moins de 13 $, c'est une aubaine!

Carmim Reguengos 2015 12,65 $ (10838851)

Question: En quelle année le rosé Mateus a-t-il été mis en vente chez nous pour la première fois?

Réponse: 1970. C'est en 1970 que les premières bouteilles de Mateus sont arrivées à la Régie des alcools, comme elle s'appelait alors. À l'époque, ce rosé était si populaire aux quatre coins du monde que certains producteurs l'ont copié et contrefait. Créé dans les années 40, le Mateus se distingue par sa bouteille de forme arrondie et sa bouche légèrement pétillante.

À déguster: Avec la mode du rosé qui bat son plein et les dizaines de nouveaux produits qui arrivent chaque été au Québec, on pourrait croire que le Mateus est tombé dans l'oubli. Eh bien non! Ses ventes sont en progression au Québec: de 10 % l'an dernier et de 16 % cette année. Dans la bouteille, on trouve toujours cette bouche légèrement pétillante, douce et fruitée. Malgré les 15 grammes de sucre résiduel, l'équilibre est réussi. C'est simple et tellement pas cher!

Mateus 10,85 $ (00000166)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer