• Accueil > 
  • Vins 
  • > Alcools du terroir: Québec renouvelle son aide financière 
Exclusif

Alcools du terroir: Québec renouvelle son aide financière

Les vignerons ne sont pas les seuls à... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Les vignerons ne sont pas les seuls à bénéficier de cette aide financière de Québec. Le programme gouvernemental inclut aussi les producteurs de cidres, d'hydromels, d'alcools de petits fruits et de ceux à base d'érable.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement Marois renouvelle un programme de 2 millions qui vise à soutenir les producteurs d'alcools du Québec, a appris La Presse. Une annonce fort attendue des vignerons de la province, qui craignaient que le programme soit sabré.

Québec avait fait savoir au cours des dernières semaines qu'il renouvellerait le programme d'aide financière aux producteurs d'alcool du terroir, mis sur pied en 2009. Mais il n'avait pas précisé la somme, ce qui avait suscité de vives craintes dans le milieu.

«Il y avait beaucoup d'inquiétude au sein des vignerons avec le changement de gouvernement», résume Charles-Henri de Coussergues, président de l'Association des vignerons du Québec.

Or, le cabinet du ministre de l'Agriculture, François Gendron, a confirmé à La Presse que l'enveloppe du programme restera intacte.

Québec maintient son programme de 1,6 million jusqu'en mars 2014 pour l'aide à la recherche, pour l'embauche de spécialistes et pour la promotion des boissons alcoolisées produites dans la province. Il reconduit aussi la campagne de promotion mise sur pied en 2011, «Alcools du terroir: à la tienne, Québec», au coût de 400 000$.

Les vignerons ne sont pas les seuls à bénéficier de cette aide. Le programme gouvernemental inclut aussi les producteurs de cidres, d'hydromels, d'alcools de petits fruits et de ceux à base d'érable.

Le programme prévoit maintenant plus d'argent pour le contrôle de la qualité des produits et reconduit son aide à l'embauche de professionnels dans les productions d'alcool. Cette mesure est essentielle à l'essor des vins québécois, estime M. de Coussergues.

«Si les vins du Québec ont changé depuis les dernières années, si les vins se sont améliorés, dit-il, c'est bien sûr grâce au savoir-faire des producteurs, mais aussi grâce à l'aide de tous ceux qui gravitent autour de l'industrie, par exemple les agronomes et les oenologues.»

Plus de place à la SAQ

Le cabinet du ministre Gendron dit être en discussions avec la Société des alcools du Québec (SAQ) afin que les alcools du terroir soient plus visibles et plus faciles d'accès sur les tablettes du monopole d'État.

«On veut augmenter la part des produits du Québec consommés, explique l'attaché de presse du ministre, Maxime Couture. Les alcools du terroir, c'est une force que l'on a ici.»

Plusieurs producteurs, dont les vignerons du Québec, reçoivent déjà une subvention pour commercialiser leurs vins à la SAQ. Le nouveau programme prévoit que les producteurs de cidres de glace pourront désormais bénéficier de cette aide.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1892240:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Vidéo

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer