• Accueil > 
  • Vins 
  • > Pour bébé, mais à boire dans 20 ans 

Pour bébé, mais à boire dans 20 ans

Votre famille s'est agrandie au cours des dernières années et vous aimeriez... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Photo David Boily, archives La Presse

Partager

Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale
La Presse

Votre famille s'est agrandie au cours des dernières années et vous aimeriez offrir une cuvée que l'enfant devenu grand pourra boire à sa propre santé dans 20 ans? Voici quelques cuvées à mettre en cave cette année pour un cadeau de naissance... millésimé.

Pour mettre de côté des bouteilles de l'année de naissance de vos enfants, il faut tout d'abord être patient. Règle générale, les vins de garde sont mis en vente plusieurs années après la vendange. Vos bébés sont nés en 2010, en 2011 ou en 2012? Leurs cuvées ne seront pas offertes avant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Il faut ensuite déterminer le potentiel de garde de cette année de naissance. Pour ce faire, les guides de vin et les sites spécialisés proposent des tableaux de millésimes. Ces références indiquent la qualité de la vendange des principales régions viticoles.

Enfin, pour conserver des bouteilles aussi longtemps, il faut que les conditions de garde soient parfaites. Il faut un lieu où la température est stable, entre 12 et 14 degrés Celsius. L'endroit doit être sombre, humide et calme (sans vibration). Vous n'en avez pas? Demandez à un ami de vous faire une petite place dans sa cave, louez un espace dans une boutique spécialisée ou achetez un cellier!

Une fois toutes ces conditions réunies, vous êtes enfin prêt à faire vos choix.

Les bébés 2009

Les petits nés en 2009 sont chanceux. C'est une année d'exception dans plusieurs régions viticoles. C'est d'ailleurs le cas à Bordeaux, où les experts ont encensé les cuvées 2009 pour leur équilibre en bouche et leur fruité. Plusieurs de ces bouteilles sont commercialisées en ce moment au Québec.

«On peut acheter des vins de la rive gauche de Bordeaux [Médoc] pour une trentaine de dollars, explique la sommelière et spécialiste des vins de garde, Jessica Harnois. Ils vont durer assez longtemps.»

Toujours en France, les vins à base de syrah provenant du Rhône Nord se garderont très longtemps. Si vous avez un gros budget, optez pour des bouteilles de l'appellation Côte Rôtie. À moindres prix, les Cornas et les Hermitage seront également superbes dans 20 ans.

Les vins de Bourgogne sont aussi exceptionnels en 2009. Or, la variété de raisin utilisée dans cette région viticole, le pinot noir, est plus fragile. Ce ne sont donc pas tous les vins de ces vignobles qui traverseront avec brio les décennies. Avant d'en mettre en cave, il faut se renseigner sur les producteurs.

Les vignerons américains ont aussi été choyés en 2009. Les cuvées à base de cabernet-sauvignon, en particulier celles de la Californie, sont réussies et ont un bon potentiel de garde.

Les bébés 2008

De façon générale, la qualité des vins 2008 est inégale dans la plupart des vignobles. Peu de bouteilles de ce millésime se garderont 20 ans... sauf en Champagne où la récolte a été exceptionnelle, surtout pour les raisins de pinot noir.

Pour mettre la main sur des bulles de la vendange 2008, il faudra cependant attendre quelques années. Les cuvées millésimées sont conservées au moins trois ans avant d'être commercialisées. L'expert Guénaël Revel prévoit que celles de 2008 ne seront pas offertes avant 2014 ou 2015.

Il ajoute que ce sont les cuvées de Champagne 2002 qui sont maintenant en vente au Québec.

D'autres exceptions: les grands crus de la Côte de Beaune et de la Côte de nuits en Bourgogne se garderont aussi longtemps que les 2009. Ils atteindront leur apogée dans plus de 10 ans. En Californie, les cuvées 2008 sont également réussies.

Les bébés 2007

Il est encore temps de mettre de côté des bouteilles pour vos enfants nés en 2007. Il reste sur les tablettes de la SAQ quelques vins de la partie sud du Rhône, en particulier ceux de Châteauneuf-du-Pape, dont le potentiel de garde est considérable.

Les cuvées 2007 du Piémont, en Italie, sont également à mettre en cave. Privilégiez celles à base du cépage nebbiolo comme les Barolos. Jessica Harnois suggère de plus les vins de l'appellation Langhe, située juste à côté de celle de Barolo. Dans les grandes années, ces cuvées se conservent aussi longtemps et sont vendues un peu moins cher.

Une autre valeur sûre à ajouter à votre cellier: les portos vintage 2007. L'Institut des vins du Douro, au Portugal, a classé cette récolte comme l'une des meilleures de la région. Seule ombre au tableau, la SAQ a acheté peu de bouteilles de ce millésime. Quelques chanceux pourront se procurer les dernières qui sont encore offertes.

D'autres idées

Les vins jaunes du Jura, en France, sont presque «immortels». Le chroniqueur Philippe Lapeyrie raconte que certains producteurs possèdent des bouteilles datant du XVIIIe siècle, et qu'elles sont encore buvables. Il ajoute toutefois qu'avec leurs saveurs peu communes de noix et de curry, «ce n'est pas sûr que les enfants, devenus grands, vont aimer ça».

Prenez note que les vins jaunes sont mis sur le marché plus de sept ans après l'année de la vendange. Les millésimes 2003 et 2004 sont actuellement vendus au Québec.

Et si vous cherchez des bouteilles de garde qui plairont à un grand nombre de palais, optez pour les vins sucrés.

«On pense toujours aux sauternes, ajoute Jessica Harnois. Mais on pourrait très bien choisir des vins de glace ou des cidres du Québec.»

Les vins liquoreux de la Loire, en France, le «Vin de Constance» en Afrique du Sud et plusieurs blancs d'Allemagne peuvent aussi être conservés de nombreuses années.

_____________________________________

Trois trucs

> Acheter des gros formats

Le vin vieillit plus lentement dans les bouteilles de grand volume. L'idéal est de se procurer des magnums, soit 1,5 litre.

> Acheter trois bouteilles d'un même vin

De cette façon, vous ne serez pas déçu si votre bouteille est bouchonnée. Vous pouvez aussi en déguster une quelques années avant le 20e anniversaire, question de vérifier si le vin tient le coup.

> Débourser un peu plus qu'à l'habitude

Quand on souhaite garder une bouteille très longtemps, il vaut mieux se procurer les vins des grands producteurs. Pour cela, il faut souvent débourser davantage. Philippe Lapeyrie conseille de planifier autour de 50$ la bouteille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1892240:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Vidéo

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer