Far Cry 5: Ubisoft flirte avec la controverse

Dans Far Cry 5, qui devrait paraître le 27 février...

Agrandir

Dans Far Cry 5, qui devrait paraître le 27 février prochain, le héros est un jeune officier de justice laissé pour mort au coeur d'une région du Montana dominée par une secte.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après l'Afrique, une mystérieuse île du Pacifique et l'Himalaya, la série Far Cry d'Ubisoft Montréal a choisi ses prochains « méchants » et sa prochaine destination. Far Cry 5 mettra en vedette une dangereuse secte de survivalistes du Montana, ce qui a déjà commencé à alimenter la controverse.

Ubisoft présentera Far Cry 5 au monde entier dans quelques jours, à l'Electronic Entertainment Expo (E3) de Los Angeles, mais a déjà commencé à convoquer la presse pour en donner un aperçu. 

La série Far Cry est articulée autour de héros isolés dans des environnements gigantesques et fabuleux, mais hostiles. Dans Far Cry 5, qui devrait paraître le 27 février prochain, le héros est un jeune officier de justice laissé pour mort au coeur d'une région du Montana dominée par une secte.

Ces gens, raconte le producteur exécutif de la franchise et directeur créatif du jeu Dan Hay, sont convaincus que la fin du monde approche et qu'ils doivent sauver le reste de l'humanité, que celle-ci le veuille ou non.

Contexte explosif

Dans le contexte politique américain actuel, le thème du jeu est potentiellement explosif.

Dès la diffusion d'une première image promotionnelle, mercredi, certains forums se sont d'ailleurs rapidement remplis de gens qui promettaient de ne pas acheter le jeu, voire pire. Le site spécialisé The Verge rappelait à cette occasion qu'il s'agissait d'un rare jeu de tir dans lequel les ennemis à abattre sont des Américains blancs qui ne sont pas zombies.

M. Hay se défend d'avoir voulu expressément tirer parti du contexte politique.

« Cela fait environ cinq ans que nous pensons à ramener l'action de Far Cry aux États-Unis, raconte-t-il. L'idée s'est concrétisée il y a deux ans et demi ou trois ans, nous l'avons mijotée et nous avons gardé le cap depuis. Nous ne pouvions pas deviner ce qui allait se passer. »

L'idée de faire tourner l'intrigue autour d'une secte trouve son origine dans un personnage mythique de la série, l'inimitable Vaas, de Far Cry 3. Cet adversaire terriblement charismatique, mais complètement disjoncté, avait beaucoup plu aux joueurs.

« Quel contexte pouvions-nous créer pour en arriver avec un autre personnage comme ça ? », s'est demandé l'équipe de création, selon M. Hay. L'idée d'une secte, dont les leaders sont souvent charismatiques et fous, s'est imposée.

Lui et son équipe sont prêts à assumer d'éventuelles controverses, assure-t-il.

« L'industrie du jeu vidéo a grossi et peut maintenant se considérer l'égale de la télévision ou du cinéma, qui s'attaquent à de gros sujets. Si eux le peuvent, nous le pouvons aussi. »




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer