Botler, le robot qui trouve les réponses

Amir Moravej est cofondateur de Botler. Son entreprise... (PHOTO FOURNIE PAR BOTLER)

Agrandir

Amir Moravej est cofondateur de Botler. Son entreprise a conçu une plateforme d'intelligence artificielle pour trouver les meilleures réponses aux questions posées sur l'internet.

PHOTO FOURNIE PAR BOTLER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'internet a réponse à toutes les questions (ou presque). L'ennui, c'est bien souvent de les trouver dans des forums aux allures de fouillis. Botler, une plateforme d'intelligence artificielle lancée vendredi par la jeune entreprise du même nom, propose une solution.

Capture d’écran de Botler. Source : Botler. Juin 2016.... - image 1.0

Agrandir

Capture d’écran de Botler. Source : Botler. Juin 2016.

Quiconque a déjà cherché sur l'internet la réponse à une question technique s'est déjà buté à un problème fréquent : dans les forums de discussion, la même question revient à répétition et il n'est pas évident de repérer celle qui aura obtenu la meilleure réponse.

Botler s'attaque à ce problème, mais en misant d'abord sur les forums regroupant des immigrants ou des gens souhaitant immigrer.

« C'est notre première niche parce que c'est de cette façon que j'ai pensé à ce produit », explique l'un des cofondateurs de Botler, Amir Moravej, d'origine iranienne. Les quatre cofondateurs de Botler sont d'ailleurs originaires d'Iran ou de Colombie.

« J'ai eu beaucoup de difficultés dans mon propre processus d'immigration. Typiquement, les immigrants se regroupent, que ce soit dans des communautés, des pages Facebook ou autres. Présentement, c'est Telegram Messenger qui marche très fort. Ils y communiquent une grande variété d'informations, sur l'évolution de leur propre processus, sur la façon de trouver une maison ou des écoles, etc. »

« Immigrer, c'est une grosse opération. Personnellement, j'ai dû quitter le Canada à un moment donné parce que mon visa était expiré, et la raison pour laquelle il avait expiré, c'est que j'en ignorais le fonctionnement », poursuit Amir Moravej.

C'est lors de son séjour forcé à l'extérieur du pays que M. Moravej s'est mis à chercher l'information nécessaire dans les forums et a constaté que l'intelligence artificielle pouvait y jouer un grand rôle.

Le robot de Botler analyse en temps réel toutes les conversations qui se déroulent dans un « lounge » particulier de sa plateforme et assimile l'information. Si un visiteur pose une question pour laquelle une réponse a déjà été fournie, il la lui enverra automatiquement.

Pour l'instant, ce robot ne se débrouille qu'en anglais. Le français devrait être la deuxième langue ajoutée.

« On ne devrait pas avoir besoin d'écrire un anglais parfait pour que le robot comprenne, tant que ça respecte une certaine structure de base, estime M. Moravej. Les immigrants écrivent souvent un anglais très basique et c'est même mieux, c'est plus simple à analyser et ça donne des réponses plus courtes. »

Botler est tout à fait gratuite au lancement. Éventuellement, l'entreprise estime qu'elle pourrait monnayer sa création en exigeant un abonnement en échange de l'accès aux différents « lounges » ou encore avec de la publicité.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer