Gennady Golovkin passe le K.-O. Vanes Martyrosian

Gennady Golovkin... (Photo Chris Carlson, Associated Press)

Agrandir

Gennady Golovkin

Photo Chris Carlson, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

La terreur des poids moyens Gennady Golovkin a, comme largement anticipé, facilement battu par K.-O., samedi à Carson, l'Américain Vanes Martyrosian appelé en dernière minute pour remplacer le Mexicain Saul Alvarez, suspendu pour dopage et que le Kazakh espère retrouver rapidement.

Il a fallu moins de deux rounds à Golovkin pour conserver ses titres WBA, WBC et IBF des moyens et mettre fin au rêve de Martyrosian.

Pour son premier combat pour un titre mondial, l'Américain d'origine arménienne qui évolue en temps normal dans la catégorie des super-mi-moyens a tenté de bousculer Golovkin lors de la première reprise.

Il l'a touché une fois au visage et l'a surtout piqué au vif. Dès le début de la 2e reprise, celui qui est surnommé GGG, a fait parler sa puissance et a pris immédiatement l'ascendant.

Avec une violente combinaison gauche-droite à une minute et 18 secondes du terme du 2e round, il a envoyé au tapis son adversaire qui n'était plus monté sur un ring depuis mai 2016, et qui n'a pas pu se relever.

Golovkin a signé à 32 ans la 38e victoire de sa carrière, la 34e avant la limite, pour un nul, et a infligé à Martyrosian sa quatrième défaite pour 36 victoires.

Un train à chaque coup

«Jamais je n'avais affronté un boxeur qui frappe aussi fort, c'est comme si vous vous preniez un train en pleine figure... pas sur un coup, mais sur tous ses coups», a admis Martyrosian.

Golovkin a passé ses nerfs sur son malheureux adversaire: il devait en effet initialement affronter à Las Vegas Alvarez qui avait stoppé en septembre dernier sa série de 37 victoires consécutives avec un nul controversé.

Leur duel, très attendu et présenté comme l'un des combats de l'année, devait sacrer le meilleur moyen en activité, mais ce combat a été annulé après le contrôle antidopage positif au clenbutérol du Mexicain, suspendu six mois pour dopage.

Juste après avoir terrassé Martyrosian, Golovkin a donc donné rendez-vous à Alvarez, surnommé Canelo, dont la suspension prendra fin en août.

«Je suis prêt à affronter tout le monde (...) y compris Canelo quand il sera prêt, c'est quand il veut», a assuré Golovkin.

«Je suis le champion et je le dis à tous ceux qui sont intéressés: "Venez essayer de me prendre mes ceintures"», a-t-il lancé.

Avec cette victoire samedi, Golovkin a égalé le record de l'Américain Bernard Hopkins en défendant victorieusement pour la vingtième fois le titre WBA des moyens qu'il détient depuis août 2010.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer